L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Crédit immobilier : les taux d'intérêt baissent de plus en plus vite

le 4 mai 2016
Calculatrice - crédit
Calculatrice - crédit © DragonImages
Le niveau le plus bas depuis la fin des années 1940 ! Avec une moyenne de 2,04% sur le 1er trimestre 2016 et de 1,81% en avril, les taux de crédit poursuivent leur baisse, qui s'est d'ailleurs accélérée en mars. Désormais tous les ménages peuvent rentrer sur le marché de l'accession, avec une nette remontée des primo-accédants.
Tout au long de ce premier trimestre 2016, la baisse des taux aura été continue et rapide, avec une accélération notable depuis mars, pour atteindre leur niveau le plus bas depuis la fin des années 1940, indique le denier baromètre Crédit Logement/CSA.
Ainsi, sur ces trois premiers mois de l'année, ils s'établissent à 2,04% en moyenne, contre 2,20 au 4e trimestre 2015, avec une accélération en mars (1,93%) qui s'est poursuivie en avril, à 1,81% en moyenne.
En détail sur le 1er trimestre 2016, le taux moyen pour l'accession dans le neuf est de 2,13%, et de 20,5% dans l'ancien. Mais ils varient selon la durée du prêt, note Crédit Logement : 1,73% en moyenne sur 15 ans à taux fixe contre 2,34% en moyenne sur 25 ans à taux fixe.
Et ils peuvent même descendre plus si l'apport personnel est important : le quart inférieur des taux se situe à 1,40% en moyenne sur 15 ans en taux fixe et à 1,13% sur 15 ans en taux variable. De quoi encourager les futurs acheteurs à finaliser leur projet.

On emprunte en moyenne sur 17 ans

Quant à la durée moyenne des prêts, elle s'établit à 17,67 ans, soit 212 mois contre 213 mois au 4e trimestre 2015. Dans le neuf, elle est de 238 mois, dans l'ancien de 226 mois.
Sur le seul mois d'avril, les taux moyens sont de 1,81%, contre 1,93% en mars 2016. Ils atteignent 1,89% pour l'accession dans le neuf, et 1,80% pour l'ancien. Quant à la durée moyenne des prêts, elle atteint 17,58 ans, soit 211 mois, contre 210 en mars.
Du côté de la production de crédits immobiliers, la reprise est effective en mars, après des mois de janvier et février assez calmes, constate Crédit Logement. Ainsi, le rythme d'évolution en glissement annuel de l'activité du marché des crédits est de +1,1% pour la production, et de -0,8% pour le nombre de prêts. En avril 2016, ce rythme est de +2,7% pour la production en montant et de -7,3% pour le nombre de prêts.
La hausse du coût des opérations réalisées par les ménages se poursuit en 2016, à un rythme soutenu (+3,2% sur le 1er trimestre, en glissement annuel, après +2,3% en 2015). Le coût relatif s'établit alors à 3,85 années de revenus, contre 3,78 années il y a un an à la même époque. En avril, ce coût relatif s'établit à 3.94 années de revenus, contre 3,82 années en avril 2015.
Crédit immobilier : les taux d'intérêt baissent de plus en plus vite
Nous vous recommandons

Des aides, allouées via le dispositif MaPrimeRénov', qui ne seront plus soumises à conditions de ressources.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic