L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La villa Cavrois, un château moderne sauvé de l'abandon

Par C. Chahi Bechkri
,
le 18 juin 2015
La villa Cavrois, chef d'œuvre architectural du XXéme siècle signé par Robert Mallet-Stevens, vient de rouvrir ses portes au public après de longs travaux de restauration. Évalués à 23 millions d'euros, ils ont permis de retrouver la demeure telle qu'était en 1932. Retour sur ce chantier d'exception près de Roubaix, dans le Nord.
Occupée par les allemands pendant la guerre, transformée, cédée à une société immobilière, menacée de destruction, abandonnée, squattée, vandalisée... et finalement la voilà ressuscitée ! Le moins que l'on puisse dire c'est que la villa Cavrois, demeure conçue par l'architecte moderniste Robert Mallet-Stevens revient de loin !
Grâce au travail du Centre des Monuments Nationaux (CMN) qui a entrepris en 2008 un chantier colossal de près de 23 millions d'euros, elle a retrouvé son éclat d'antan. Un éclat provenant de son architecture et ses aménagements, résolument modernes pour l'époque, mais aussi par son grand niveau de confort, ses nombreux équipements avant-gardistes mais aussi par l'originalité des matériaux mis en œuvre.
La suite de l'article et plus de photos de la villa avant/pendant et après les travaux.
La villa Cavrois, un château moderne sauvé de l'abandon

Un projet hors-norme pour une famille hors-norme

Un projet hors-norme pour une famille hors-norme - La villa Cavrois, un chef d'oeuvre architectural sauvé
Un projet hors-norme pour une famille hors-norme - La villa Cavrois, un chef d'oeuvre architectural sauvé © Robert Mallet-Stevens - ADAGP - DRAC Nord-Pas-de-Calais - Centre des monuments nationaux - Photo de presse
Pour comprendre l'ampleur du projet, il faut se replonger un moment dans la vie du maître d'ouvrage. Au moment où Paul Cavrois commande la villa à l'architecte, il est en effet à la tête d'une famille nombreuse : sept enfants de deux à quatorze ans et deux adultes doivent donc cohabiter. Une situation qui nécessite une habitation vaste et des lieux appropriés à chacun.
Sur le plan professionnel, Paul Cavrois est un industriel important dans l'univers de la confection. Il bénéficie donc d'une certaine aisance financière, aisance qui lui permet de faire appel aux services d'un architecte pour concevoir sa maison.
Enfin, il aime l'art en général, l'architecture en particulier, et est séduit par l'esprit moderniste de Robert Mallet-Stevens.
Ci-dessus une photo de la villa laissée à l'abandon, entre 1988 et 2001.
Un projet hors-norme pour une famille hors-norme

"Un château moderne"

"Un château moderne" - La villa Cavrois, un chef d'oeuvre architectural sauvé
"Un château moderne" - La villa Cavrois, un chef d'oeuvre architectural sauvé © Robert Mallet-Stevens - ADAGP - Jean-Luc Paillé - CMN
Pour loger confortablement toute la famille Cavrois sous le même toit, Robert Mallet-Stevens a donc dessiné un imposant volume aux proportions imposantes : 60 mètres de long, 1.800 m2 habitables, 830 m2 de terrasses.
A l'intérieur, les pièces sont vastes et innombrables : deux salles à manger, l'une pour les parents, l'autre pour les enfants, un fumoir, une cave à vins, des espaces de détente et de sport... Et la même profusion à l'extérieur avec d'innombrables terrasses, un bassin de natation, un long miroir d'eau, un verger, un potager, un poulailler, une roseraie...
Si la villa adopte une forme épurée moderne, l'on ne peut pas s'empêcher d'y voir un certain classicisme. Sa façade et son aménagement intérieur respectent en effet les mêmes principes d'axialité et de symétrie que les châteaux du XVIIème siècle. Un beau tour de force de Mallet-Stevens d'avoir réussi à combiner les deux langages dans un même bâtiment.
"Un château moderne"

Une demeure moderniste dans la forme mais aussi dans le fond

Une demeure moderniste dans la forme mais aussi dans le fond - La villa Cavrois, un chef d'oeuvre architectural sauvé
Une demeure moderniste dans la forme mais aussi dans le fond - La villa Cavrois, un chef d'oeuvre architectural sauvé © Robert Mallet-Stevens - ADAGP - Jean-Luc Paillé - CMN
L'aspect moderniste de la villa n'est cependant que la partie émergée de l'iceberg. Sur le plan constructif aussi, elle se démarque. Elle a en effet été édifiée à partir de structures en béton armé, intègre de grandes baies vitrées ainsi que toute une série d'équipements ultra-modernes : chauffage central, ascenseur depuis le sous-sol, ventilation et T.S.F (transmission sans fil)...
Par ailleurs, derrière sa forme épurée, la demeure cache un faste insoupçonné, notamment dans les matériaux qui composent ses intérieurs : marbre vert de Suède, essences de bois rares comme le poirier, placage de noyer... Ils ressortent d'autant mieux que les formes des meubles sont particulièrement simples tout comme les pièces qui les accueillent.
Une demeure moderniste dans la forme mais aussi dans le fond

12 ans de chantier

12 ans de chantier - La villa Cavrois, un chef d'oeuvre architectural sauvé
12 ans de chantier - La villa Cavrois, un chef d'oeuvre architectural sauvé © Robert Mallet-Stevens - ADAGP - Jean-Luc Paillé - CMN
Afin de restituer les lieux au plus proche de ce qu'ils étaient à l'origine, d'importants travaux de recherche ont été menés par le Centre des Monuments Nationaux bien en amont du chantier. Il a notamment fallu collecter des documents anciens, les analyser, les comparer et bien étudier les vestiges de la villa. L'intérieur de la villa a été entièrement rénové : depuis les sols, jusqu'aux plafonds en passant par les baies vitrées et toutes les menuiseries métalliques.
L'extérieur a lui aussi dû subir d'importants travaux de réfection, en particulier la façade qui souffrait d'infiltrations d'eau. Même chose aux abords de la maison et dans le parc où tous les éléments ont été rénovés. Au total, le chantier aura duré près de 12 ans.
Pour permettre aux visiteurs de se rendre compte de l'ampleur des travaux, une pièce a été conservée en l'état : la pièce des garçons située au premier étage dans l'aile Ouest.
12 ans de chantier

Une ouverture au public attendue

Une ouverture au public attendue - La villa Cavrois, un chef d'oeuvre architectural sauvé
Une ouverture au public attendue - La villa Cavrois, un chef d'oeuvre architectural sauvé © Robert Mallet-Stevens - ADAGP - Didier Plowy - CMN
Depuis le 13 juin dernier, la villa, qui est classée monument historique depuis 1990, se visite. Une ouverture qui devrait attirer de nombreux curieux si l'on en croit l'affluence enregistré en 2013 lors des Journées européennes du Patrimoine. Exceptionnellement ouvert, le site avait attiré 26.000 visiteurs en quelques jours...
Plus de renseignements sur le : www.villa-cavrois.fr
Ci-dessus une photo du boudoir de Mme Cavrois.

Fiche technique :

Lieu : Croix (Nord)
Programme : restauration de la villa Cavrois et de son parc
Maîtrise d'œuvre : Michek Goutal, architecte en chef des monuments historiques et sa collaboratrice Béatrice Grandsard (architecte) ainsi que Aline Le Cœur, paysagiste
Superficie de la maison : 1.840 m2 habitables et 830 m2 de terrasse
Superficie du parc : 17.600 m2
Budget : 23 millions d'euros
Durée du chantier : 12 ans
18 corps de métier mobilisés
Une ouverture au public attendue
Nous vous recommandons

Jouer avec les volumes, permet d'obtenir un intérieur à la fois confortable et baigné de lumière, tout en restant connecté à l'extérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic