L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le Bauhaus fête ses 100 ans

Par G.N.
,
Mis à jour le 6 février 2019
Le Bauhaus, école d'arts appliqués et d'arts plastiques, née au lendemain de la Première guerre mondiale à Weimar en Allemagne, a eu une grande influence sur le monde du bâtiment. Retour en images sur les acteurs et quelques réalisations de ce courant précurseur à l'esthétique radicale.
Il y a 100 ans exactement, l'architecte Walter Gropius fondait l'école d'art "Bauhaus", qui signifie littéralement "maison du bâtiment, maison de la construction". Un véritable courant de pensée qui a irrigué le monde de l'architecture, du design et des arts plastiques, grâce à la présence de très nombreux enseignants de renom. Car l'immense collectif, d'abord rassemblé à Weimar (Thuringe), a vu passer un grand nombre de signatures pour animer ses différents ateliers : Vassily Kandisky pour l'atelier de gravure, Paul Klee pour ceux de peinture sur verre et de tissage, Johannes Itten pour l'atelier textile et métal ou Marcel Breuer pour celui de charpenterie.

Artistes, artisans et industriels, pour une refondation de l'art

Chaque élève y suit une formation pratique et théorique. Les ateliers, qui touchent à de multiples techniques différentes, y sont supervisés par deux personnes : un artiste ("Formmeister") et un artisan ("Werkmeister"). Car le manifeste du Bauhaus précise : "Le but final de toute activité plastique est la construction ! Architectes, sculpteurs, peintres : nous devons tous revenir au travail artisanal, parce qu'il n'y a pas d'art professionnel. Il n'existe aucune différence essentielle entre l'artiste et l'artisan". Les concepteurs veulent mêler peinture, arts plastiques et architecture en une seule forme d'expression totale, associant artisanat et industrie. Des partenariats sont d'ailleurs passés avec des entreprises pour produire en série des créations et breveter des concepts qui y sont développés.
En 1925, l'école est transférée à Dessau (Saxe) et la direction passe, en 1928, à l'architecte suisse Hannes Meyer. D'inspiration marxiste, ce dernier y réforme l'enseignement et demande aux ateliers réorganisés d'être plus rentables et des travailler à des créations répondant aux besoins populaires. Il privilégie une approche scientifique au détriment de l'esthétisme : les créations seront "nécessaires, justes et, de ce fait, aussi neutres que l'on puisse imaginer". Le Bauhaus refuse donc les ornementations et décorations inutiles, et se caractérise par des formes épurées. Le mouvement posera les bases de la réflexion sur l'architecture moderne, dont le style International, en vogue jusque dans les années 1980.

Les nazis hostiles au Bauhaus

L'architecte allemand Ludwig Mies van der Rohe prend la tête de l'école en 1930 et entreprend de la dépolitiser. En novembre 1931, le parti nazi, qui s'oppose violemment au courant Bauhaus jugé "dégénéré", et qu'il taxe de "bolchévisme culturel", remporte les élections municipales de Dessau, obligeant l'établissement à déménager une fois encore. Elle s'établit à Berlin entre 1932 et 1933, dans une ancienne usine de téléphones. Mais l'arrivée au pouvoir de Hitler signe le glas de l'aventure. Le 19 juillet, la dissolution est prononcée par le corps professoral. Ses membres émigrent donc vers différentes destinations en Europe, aux Etats-Unis ou en Israël. C'est d'ailleurs dans la ville nouvelle de Tel Aviv que le plus grand nombre de bâtiments Bauhaus est aujourd'hui visible. Conçu par des architectes juifs allemands qui ont fui les persécutions, un ensemble de 4.000 immeubles de la "ville blanche" a été inscrit au Patrimoine culturel mondial de l'Unesco. En s'adaptant au climat méditerranéen, les bâtiments voient leurs surfaces vitrées réduites tandis que des balcons sont installés, afin d'apporter fraîcheur, ombre et vues.
Outre l'architecture, le Bauhaus aura une grande influence sur le mobilier et les arts ménagers, avec l'édition de fauteuils (siège B3 surnommé "Wassily" par Marcel Breuer), de lampes (par Wilhelm Wagenfeld) et de théières (par Marianne Brandt), aux formes simples, courbes ou géométriques.
Découvrez en images quelques exemples de ces réalisations.
Le Bauhaus fête ses 100 ans

Ville blanche à Tel Aviv

Institut français Tel Aviv
Institut français Tel Aviv © Ori Toar - Wikimedia CC
L'Institut français de Tel Aviv, l'un des 4.000 bâtiments de la ville de style Bauhaus. Lignes tendues, angles adoucis, sans fioritures, caractérisent ces réalisations.
Ville blanche à Tel Aviv

La maison des maîtres à Dessau

La maison des maîtres à Dessau - Bauhaus Dessau
La maison des maîtres à Dessau - Bauhaus Dessau © Harald - Wikimedia CC
L'école Bauhaus, installée à Dessau entre 1925 et 1931, disposait de bâtiments à son image. Ici la maison des professeurs.
La maison des maîtres à Dessau

L'intérieur de l'école à Weimar

Bauhaus Weimar
Bauhaus Weimar © Hans Weingartz - Wikimedia CC
Le Bauhaus a été fondé à Weimar, ville célèbre pour avoir été le lieu de rédaction de la constitution de la République allemande de 1919.
L'intérieur de l'école à Weimar
Nous vous recommandons

Les beaux jours seront bientôt là et vous savez que votre envie d'aller piquer une tête sera irrépressible. C'est le moment de concrétiser votre envie de piscine.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic