L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Mont-Saint-Michel : la destruction de la digue-route, dernière étape de l'opération d'aménagement

Par S.C.
,
le 5 mars 2015
Mont-Saint-Michel : la destruction de la digue-route, dernière étape de l'opération d'aménagement
Mont-Saint-Michel : la destruction de la digue-route, dernière étape de l'opération d'aménagement © Thomas JOUANNEAU Signatures.
Après dix ans de travaux et la livraison du pont-passerelle en juin dernier par l'agence Dietmar Feichtinger Architectes, l'opération d'aménagement du Mont-Saint-Michel s'achève par la destruction débutée ces jours-ci de la digue-route. Précisions.
Après la livraison en juin dernier du pont-passerelle du Mont-Saint-Michel réalisée par l'agence Dietmar Feichtinger Architectes, la dernière étape de l'opération d'aménagement est sur le point de s'achever cette année.
Vendredi 20 février dernier, en fin d'après-midi, les élus de la région Basse-Normandie et du Syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel, en présence du préfet de la région Basse-Normandie et Calvados, ont opéré symboliquement à la destruction de la digue-route construite en 1879. "Dans la réalité, celle-ci a été démantelée début janvier en même temps qu'était aménagée l'esplanade submersible où aboutit, à 300 mètres des remparts, la nouvelle passerelle d'accès au Mont", nous explique la porte-parole du Syndicat mixte Baie du Mont-Saint-Michel.

Ouvrir au printemps le bras Est du Couesnon

Cette dernière étape du chantier permettra d'effacer les traces des travaux sur ce site et d'ouvrir au printemps le bras Est du Couesnon, séparant la Normandie de la Bretagne. "L'inauguration officielle de l'insularité retrouvée est prévue pour l'été mais aucune date n'a encore été fixée", nous glisse le Syndicat mixte.
Désormais, l'accès en voiture n'est plus autorisé et le parking est transféré à trois kilomètres des remparts sur la terre ferme. Le visiteur peut se rendre au site patrimonial par des navettes qui fonctionnent sept jours sur sept, 24 heures sur 24, ou également à pied.

Vers des coefficients de marées supérieurs à 110

Au final, 2015 est une grande année, pour le Mont-Saint-Michel, qui retrouve cette fois son caractère insulaire, dès ces jours-ci. Durant le mois de février, les grandes marées ont coupé le Mont du continent à plusieurs reprises. Et ce n'est qu'un début, le deuxième rendez-vous de l'année est prévu dans quelques jours, à l'occasion de ce que l'on appelle déjà "la marée du siècle". C'est le 21 mars, le coefficient de la marée atteindra 119 (120 étant le coefficient maximum).
Mont-Saint-Michel : la destruction de la digue-route, dernière étape de l'opération d'aménagement
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic