L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Sur les pas de Le Corbusier à Firminy

Par Sébastien Chabas
,
le 3 octobre 2016
Inscrite depuis le 17 juillet 2016 sur la liste du Patrimoine de l'Unesco, l'oeuvre de l'architecte Le Corbusier, à Firminy, dans la Loire, constitue le plus "important ensemble architectural" en France et en Europe. Découverte d'un site unique en son genre qui reste toujours "moderne".
2016 est une année qui comptera pour l'œuvre de Le Corbusier (1887-1965). Plusieurs de ces réalisations sont inscrites depuis le 17 juillet 2016, sur la liste du Patrimoine de l'Unesco. A Firminy (Loire), la notion d'un urbanisme capable de répondre aux besoins naturels et culturels de l'homme reprend tous ses droits. Ici, c'est tout un quartier qui porte l'empreinte de l'architecte avec sa Maison de la Culture inscrite sur la liste du patrimoine mondial, ses logements, son église et son stade accompagné d'une piscine.
"Montrer la dimension planétaire de l'œuvre de Le Corbusier," Marc Petit, maire de Firminy
Il aura fallu trois tentatives pour que la Maison de la Culture, l'œuvre de Le Corbusier, qui pendant des années a été rejetée, voire oubliée, soit inscrite sur la prestigieuse liste des sites classés au patrimoine mondial. "Recalée en 2009 et 2011, cette candidature a été remaniée, et cette fois-ci, nous avons reçu un avis positif du comité d'experts chargé d'évaluer les projets", rappelle Marc Petit maire de Firminy et président fondateur de l'association des sites Le Corbusier. Nous n'en n'étions plus à défendre notre projet face à des élus de la Région mais il s'agissait de convaincre des diplomates et ambassadeurs. L'objectif étant de montrer la dimension planétaire de l'œuvre de Le Corbusier."
Rappelons que dix-sept œuvres architecturales, réparties sur trois continents et 7 pays, ont ainsi été présentées en juillet, parmi lesquelles la Maison du docteur Curutchet à La Plata en Argentine, le Musée National des Beaux-Arts de l'Occident Taito-Ku au Japon, Chandigarh en Inde, ou encore la Cité Radieuse à Marseille. "Le site, pensé et voulu par Le Corbusier, reste toujours moderne, il n'y a qu'à voir sur quels critères sont construits les éco-quartiers aujourd'hui ou les pavillons qui reprennent les pilotis, les brises soleil, les fenêtres bandeau et les toits-terrasses", indique le maire de Firminy aux côtés de Géraldine Dabrigeon, directrice conservatrice de Firminy-Vert.
La mise en valeur du patrimoine, une priorité pour la ville de 18.000 habitants
Depuis l'inscription sur la liste au patrimoine mondial de l'Unesco, la mise en valeur du patrimoine laissé par Le Corbusier, constitue sans aucun doute une priorité pour la Ville de Firminy (Loire). "L'architecte franco-suisse y a conçu à partir de 1954 un ensemble unique en Europe, avec une 'unité d'habitation' de 400 logements (Ndlr: aujourd'hui 1.000 personnes y vivent), une Maison de la Culture, un stade et l'église Saint-Pierre", détaille la directrice conservatrice. Ces bâtiments s'insèrent parfaitement dans le quartier Firminy-Vert, conçu par l'urbaniste lyonnais Charles Delfante, autour de nombreux espaces verts (70 % de l'emprise foncière) et d'équipements publics, dans l'optique d'aérer la ville industrielle.
"De son vivant, Le Corbusier n'a vu que la toiture suspendue de béton cellulaire de la maison de la culture, livrée en 1965, et les premiers poteaux de l'unité d'habitation, dont le chantier commença quelques semaines avant son décès en août 1965", explique-t-on. Le stade a, quant à lui, été construit, entre 1966 et 1968, dans une ancienne carrière de grès adossée à la Maison de la Culture, par l'un des associés de l'architecte, André Wogenscky.
Seul bémol : l'église Saint-Pierre. Ce dernier bâtiment imaginé par Le Corbusier, devait compléter cet ensemble et l'articuler avec la ville ancienne. Mais les travaux, démarrés en 1973 sous la conduite de l'architecte José Oubrerie, ont connu de nombreuses interruptions avant d'être complètement suspendus en 1979, faute de financements. Une "verrue urbaine" que Firminy avait même envisagé raser en 1983 pour y construire un gymnase, avant qu'un classement aux Monuments historiques et la délimitation d'une ZPPAUP (zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager), ne protègent le site et ses bâtiments.
Finalement, l'attractivité sera de mise à Firminy. "Nous nous félicitons déjà d'une hausse de fréquentation, d'en moyenne 30% en juillet 2016, c'est même d'avantage pour le port de la Lune à Bordeaux, inscrit depuis 2007, qui a lui connu une hausse de 50%", annonce Robert Karulak, vice-président de Saint-Etienne Métropole. L'objectif est de doubler la fréquentation de 2015 en un an !" A ce titre, les architectes, étudiants et passionnés sont les bienvenus !
*Liste des 17 sites de Le Corbusier inscrits sur la Liste du patrimoine mondial
- 1923 Maisons La Roche et Jeanneret, Paris Île-de-France France
- 1923 Petite villa au bord du lac Léman, Corseaux Suisse
- 1924 Cité Frugès, Pessac Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes France
- 1926 Maison Guiette, Anvers Flandre Belgique
- 1927 Maisons de la Weissenhof-Siedlung, Stuttgart Bade-Würtemberg Allemagne
- 1928 Villa Savoye et loge du jardinier, Poissy Île-de-France France
- 1930 Immeuble Clarté Genève Suisse
- 1931 Immeuble locatif à la Porte Molitor, Boulogne-Billancourt Île-de-France France
- 1945 Unité d'habitation, Marseille Provence-Alpes-Côte d'Azur France
- 1946 Manufacture à Saint-Dié, Saint-Dié-des-Vosges Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine France
- 1949 Maison du Docteur Curutchet, La Plata Province de Buenos-Aires Argentine
- 1950 Chapelle Notre-Dame-du-Haut, Ronchamp Bourgogne-Franche-Comté France
- 1951 Cabanon de Le Corbusier, Roquebrune-Cap-Martin Provence-Alpes-Côte d'Azur France
- 1952 Complexe du Capitole, Chandigarh Pendjab Inde
- 1953 Couvent Sainte-Marie-de-la-Tourette, Éveux Auvergne-Rhône-Alpes France
- 1955 Musée National des Beaux-Arts de l'Occident,Taito-Ku Tokyo Japon
- 1965 Maison de la Culture de Firminy, Firminy Auvergne-Rhône-Alpes France
Découvrez en pages suivantes les différents sites conçus par Le Corbusier à Firminy...
Sur les pas de Le Corbusier à Firminy

La Maison de la Culture, construite entre 1961 et 1965

La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016
La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016 © Saint-Etienne Tourisme/Gabriele Croppi/Saint-Etienne Métropole/Hubert Genouilhac (c) F.L/ADAGP
La Maison de la Culture : le seul bâtiment réalisé du vivant de l'architecte Le Corbusier à Firminy. Construite entre 1961 et 1965, elle est incontournable avec ses 112 mètres de long. Elle surplombe d'ailleurs le stade situé dans l'ancienne carrière de grès.
"Ce bâtiment classé Monument Historique depuis 1984 est également recensé au patrimoine mondial de l'UNESCO en tant que symbole de l'architecture moderne depuis juillet 2016", indique Charlotte Contessa, médiatrice culturelle du site Le Corbusier à Firminy.
Rappelons que pour son financement, ce bâtiment a bénéficié de la Loi Malraux instituant les Maisons de la Culture à partir de 1961. En détails, "le projet lié au mouvement historique d'éducation populaire et à la décentralisation culturelle représente le prototype d'un équipement culturel tel que Le Corbusier le conçoit aux pieds des immeubles de logement dans la Charte d'Athènes", poursuit Charlotte Contessa.
Inauguré le 21 mai 1965 en présence de Le Corbusier, ce bâtiment n'ouvrira ses portes au public qu'en 1966 sous la dénomination de "Maison de la Culture et de la Jeunesse."

Fiche technique

La Maison de la Culture, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis juillet 2016
Construite entre 1961 et 1965
Classée Monument Historique en 1984
112 mètres de long
La Maison de la Culture, construite entre 1961 et 1965

La Maison de la Culture et sa façade inclinée

La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisé par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016
La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisé par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016 © Saint-Etienne Tourisme/Gabriele Croppi/Saint-Etienne Métropole/Hubert Genouilhac (c) F.L/ADAGP
La Maison de la Culture s'appréhende incontestablement dans son rapport au site, "s'appuyant notamment sur la roche laissée à nu."
Sa façade inclinée a été conçue pour répondre à la couverture des gradins du stade située en face. Rythmée par une composition alternant montants colorés et ouvertures vitrées - due aux dessins de Iannis Xenakis, alors collaborateur de Le Corbusier - la Maison de la Culture dispose d'une architecture remarquable par sa toiture incurvée.
La Maison de la Culture et sa façade inclinée

La Maison de la Culture et son mobilier fonctionnel

La Maison de la Culture et son mobilier fonctionnel - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016
La Maison de la Culture et son mobilier fonctionnel - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016 © Saint-Etienne Tourisme/Gabriele Croppi/Saint-Etienne Métropole/Hubert Genouilhac (c) F.L/ADAGP
Dans un esprit de création totale, mobiliers, équipements et aménagements intérieurs ont été confiés à un architecte d'intérieur, précise Charlotte Contessa, médiatrice culturelle du site Le Corbusier à Firminy.
"C'est Pierre Guariche, qui les a réalisé tout spécialement pour le lieu, complète-t-elle. Il a été nommé à Firminy par le maire de Firminy de l'époque, Eugène Claudius-Petit, et dirigé par Georges Garby, premier directeur de la Maison de la Culture."
La fonction du mobilier ? Elle est l'image de la préoccupation fonctionnelle de l'architecture de Le Corbusier. C'est pourquoi le bâtiment sert à l'accueil du public, de lieux d'ateliers, de bureaux et de rencontres. Le mobilier comprend donc : des bureaux, des étagères, des fauteuils, des tables de bibliothèques, du mobilier de spectacle, des luminaires toujours visibles à ce jour.
La Maison de la Culture et son mobilier fonctionnel

La Maison de la Culture, restaurée entre 2009 et 2013

La Maison de la Culture, restaurée entre 2009 et 2013  - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016
La Maison de la Culture, restaurée entre 2009 et 2013 - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016 © S.C. Batiactu
La ville de Firminy a procédé à la restauration de la Maison de la Culture entre 2009 et 2013. "La ville a voulu, avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles de Rhône-Alpes et la Fondation Le Corbusier, réussir un double pari. Il était question de respecter cette œuvre, à la fois dans son audace technologique et son objet social, et d'assurer à cet équipement sa nécessaire adaptabilité à l'évolution de la réglementation. Il fallait aussi lui garantir sa pérennité, pour que la Maison de la Culture reste un lieu de création et de diffusion culturelle à l'échelle régionale, répondant aussi aux attentes", explique Marc Petit, maire actuel de Firminy et président de l'association des Sites Le Corbusier.
La Maison de la Culture, restaurée entre 2009 et 2013

La Maison de la Culture, une nouvelle organisation spatiale

La Maison de la Culture, une nouvelle organisation spatiale - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016
La Maison de la Culture, une nouvelle organisation spatiale - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016 © Saint-Etienne Tourisme/Gabriele Croppi/Saint-Etienne Métropole/Hubert Genouilhac (c) F.L/ADAGP
Façades, toit-terrasses, et école maternelle. L'ensemble de l'unité d'habitation, classé aux Monuments Historiques en 1993, constitue également un élément clé pour comprendre l'esprit Corbuséen. Notamment reconnue pour ses "7 rues, 7 niveaux."
"Une maison est une machine à habiter", s'accordera à dire sur ce précepte, Le Corbusier qui conçoit ainsi les unités d'habitation et, parmi les cinq bâties dans le monde, on peut noter : La Cité Radieuse à Marseille, Rezé les Nantes, Briey-en-Fôret, Berlin et enfin, celle de Firminy, la dernière édifiée.
"A Firminy, la structure est déclinée sur des calculs et mesures précises, basées sur le concept du Modulor : le bâtiment de 57 mètres de hauteur fait 131 m de long pour 21 mètres de large, ce qui représente 21 étages", détaille Charlotte Contessa, médiatrice culturelle du site Le Corbusier à Firminy. Au total, cela représente 414 logements répartis en 6 types d'appartements, du studio (F1), 21 m² aux six pièces (F6).
Les modèles de conception de ces unités d'habitation, voulues par Le Corbusier, sont très clairs : ils se basent sur une nouvelle organisation spatiale alliant avantages de l'habitat collectif et de l'habitat individuel, d'après le modèle de la Chartreuse de Galluzzo près de Florence en Italie.
Ainsi, "chaque espace est adapté aux besoins de l'homme moderne, le mobilier est réduit à son rôle fonctionnel, l'inutile est évacué."
A souligner également, que cette unité dans la Loire a été le fruit d'un second plan d'urbanisme, pensé par le maire Eugène Claudius-Petit. Toutefois, "ce plan qui prévoyait la construction de trois unités, ne sera jamais totalement achevé", glisse-t-on.

Fiche technique

L'Unité d'Habitation

Construite entre 1965 et 1967
Façades, toit-terrasses et école maternelle classés Monuments Historiques en 1993
Appartement témoin et hall d'entrée classés Monuments Historiques en 2010
6 types d'appartements différents, orientés Est et Ouest
Ville verticale de 130m de long, abritant 414 logements soit 1 500 personnes à l'origine
La Maison de la Culture, une nouvelle organisation spatiale

L'Unité d'Habitation, l'appartement témoin

L'Unité d'Habitation, l'appartement témoin - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016
L'Unité d'Habitation, l'appartement témoin - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016 © Saint-Etienne Tourisme/Gabriele Croppi/Saint-Etienne Métropole/Hubert Genouilhac (c) F.L/ADAGP
Dans son unité d'habitation, un appartement témoin de 21 m2 imaginé par Le Corbusier est toujours accessible à la visite.
"Il permettait à l'époque aux futurs locataires de se projeter dans ces nouveaux espaces baignés de lumière, indique-t-on. Pierre Guariche, pour la création du mobilier, a suivi les mêmes idées que Le Corbusier, avec une recherche sur la matière, la couleur et la lumière."
L'Unité d'Habitation, l'appartement témoin

L'Unité d'Habitation, conçue comme un village

L'Unité d'Habitation, conçue comme un village - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016
L'Unité d'Habitation, conçue comme un village - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016 © Saint-Etienne Tourisme/Gabriele Croppi/Saint-Etienne Métropole/Hubert Genouilhac (c) F.L/ADAGP
"Le Corbusier conçoit cet édifice comme un véritable village dans lequel on doit trouver non seulement des logements mais également une école maternelle de 3.000 m²", précise aussi la médiatrice culturelle du site Le Corbusier à Firminy.
Un vaste programme de restauration et de réhabilitation a également permis la réouverture du tiers Nord de l'Unité, fermé pendant 20 ans.
Quant à la partie Sud, elle reste à l'heure actuelle la propriété de l'Office Public d'Habitat de Firminy. "Actuellement, environ 1.000 personnes résident dans l'Unité d'Habitation", signale-t-on. Sans compter qu'une partie est aussi ouverte à la copropriété à l'image de ce qui a été entrepris à la Cité Radieuse à Marseille.
L'Unité d'Habitation, conçue comme un village

L'église Saint-Pierre de Firminy-Vert

L'église Saint-Pierre de Firminy-Vert - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016
L'église Saint-Pierre de Firminy-Vert - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016 © Saint-Etienne Tourisme/Gabriele Croppi/Saint-Etienne Métropole/Hubert Genouilhac (c) Conception, Le Corbusier architecte, José Oubrerie assistant (1960-65).Réalisation José Oubrerie architecte (1970-2006)
Ddans l'église Saint-Pierre de Firminy-Vert, d'immenses canons de lumière éclairent la nef de 33 mètres. Inaugurée en 2006, soit plus de quarante ans après la disparition de Le Corbusier, l'église Saint-Pierre est un édifice unique en son genre, reconnaissent les historiens de l'architecture. Sa base est en effet carrée. Autre spécificité : l'édifice invite à "une promenade sonore" à l'intérieur de l'église. Avec onze secondes de résonance, l'acoustique est différente selon l'endroit où l'on se place.
Après la chapelle Notre-Dame du Haut de Ronchamp (1955) et le couvent Sainte-Marie de la Tourette (1959), l'église de Firminy, classée, Monument Historique en 2012, constitue ainsi le troisième édifice religieux réalisé par Le Corbusier.

Fiche technique

L'église Saint-Pierre de Firminy-Vert
Construite entre 1973 et 2006 selon les plans de Le Corbusier
Classée Monument Historique en 2012
Pyramide à base carrée évoluant en un cône tronqué culminant à 33m de haut
Église en partie haute, centre d'interprétation dans la partie basse
Particularité : co-création avec José Oubrerie, assistant de Le Corbusier et auteur du projet d'exécution et de l'achèvement du chantier.
L'église Saint-Pierre de Firminy-Vert

L'église Saint-Pierre de Firminy-Vert, un chantier différé

L'église Saint-Pierre de Firminy-Vert, un chantier différé  - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisé par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016
L'église Saint-Pierre de Firminy-Vert, un chantier différé - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisé par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016 © Saint-Etienne Tourisme/Gabriele Croppi/Saint-Etienne Métropole/Hubert Genouilhac (c) Conception, Le Corbusier architecte, José Oubrerie assistant (1960-65).Réalisation José Oubrerie architecte (1970-2006)
Cependant, les obstacles ont été nombreux avant que le projet ne se réalise. "On a dû attendre près d'un demi-siècle pour voir la commande enfin achevée", commente, Charlotte Contessa. En effet, après la mort de l'architecte Le Corbusier, en 1965, la réalisation a été confiée à José Oubrerie, l'un de ses assistants. Le chantier débutera en 1973, pour être stoppé cinq ans après. Les travaux ne reprendront qu'en 2004 après que la Communauté Urbaine de Saint-Étienne Métropole en devienne le maître d'ouvrage. "L'église est finalement terminée en novembre 2006 et devient ainsi le bâtiment venant achever le site pensé par l'architecte", détaillent les équipes de Saint-Etienne Métropole.
L'église Saint-Pierre de Firminy-Vert, un chantier différé

L'église Saint-Pierre de Firminy-Vert, conforme à l'esprit corbuséen

L'église Saint-Pierre de Firminy-Vert, conforme à l'esprit corbuséen - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016
L'église Saint-Pierre de Firminy-Vert, conforme à l'esprit corbuséen - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016 © Saint-Etienne Tourisme/Gabriele Croppi/Saint-Etienne Métropole/Hubert Genouilhac (c) Conception, Le Corbusier architecte, José Oubrerie assistant (1960-65).Réalisation José Oubrerie architecte (1970-2006)
Malgré quelques modifications apportées au projet initial, la réalisation de José Oubrerie reste conforme à l'esprit corbuséen. En revanche, le socle de l'édifice a changé d'affectation, abritant aujourd'hui une partie du parcours d'interprétation du Site Le Corbusier. L'église est également un lieu de séminaires et une scène de spectacles.
L'église Saint-Pierre de Firminy-Vert, conforme à l'esprit corbuséen

Le stade, le seul réalisé en France par Le Corbusier

Le stade, le seul réalisé en France par Le Corbusier  - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016
Le stade, le seul réalisé en France par Le Corbusier - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016 © Saint-Etienne Tourisme/Gabriele Croppi/Saint-Etienne Métropole/Hubert Genouilhac (c) F.L/ADAGP
Pour Le Corbusier, la culture du corps était aussi indispensable que la culture de l'esprit. C'est dans cet esprit que l'architecte a conçu le stade en face de la Maison de la Culture. Ici, le toit terrasse, cher à Le Corbusier, devient le "boulevard des spectateurs", une rampe permettant l'accès aux gradins par le haut. Voulu par le maire de Firminy dès 1953, pensé par Le Corbusier dès 1954, le stade a été construit d'après ses plans, entre 1966 et 1969. "Achevé après la disparition de l'architecte, la continuité du projet a été assurée par André Wogenscky et Fernand Gardien, tous deux collaborateurs de Le Corbusier", conclut la médiatrice culturelle à l'issue de la visite architecturale.
Rappelons que depuis 2014, un chantier de restauration a été engagé par la Ville de Firminy. "Les travaux d'étanchéité et la rénovation des gradins ont démarré en 2005, pour une livraison en début 2016", précise la Ville de Firminy. Prochaine étape ? La rénovation des vestiaires et la piste d'athlétisme de 400 mètres. Le calendrier, pour ces deux postes de rénovation, n'est pas encore acté à ce jour pour des raisons financières.

Fiche technique

Le seul stade de l'architecte Le Corbusier en France
Construit entre 1966 et 1969
Classé Monument Historique en 1984
En cours de restauration
4.180 places dont 500 abritées
Implanté sur une carrière de pierres
Le stade, le seul réalisé en France par Le Corbusier

Les vestiaires du stade

Les vestiaires du stade  - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016
Les vestiaires du stade - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016 © Saint-Etienne Tourisme/Gabriele Croppi/Saint-Etienne Métropole/Hubert Genouilhac (c) F.L/ADAGP
Le stade demeure toujours un patrimoine vivant très fréquenté par les scolaires, les associations sportives et accueille de grandes manifestations.
Les vestiaires du stade

La piscine André Wogenscky

La piscine André Wogenscky - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016
La piscine André Wogenscky - La Maison de la Culture à Firminy (Loire) réalisée par Le Corbusier inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l'UNESCO depuis juillet 2016 © Saint-Etienne Tourisme/Gabriele Croppi/Saint-Etienne Métropole/Hubert Genouilhac (c) F.L/ADAGP
Verre et béton dominent la conception architecturale du lieu : les façades Sud, Est et Ouest sont largement vitrées par des pans de verre ondulatoires, dont les séparations sont faites par des raidisseurs en béton préfabriqués.
Bien que prévu dans le plan général d'urbanisme par Le Corbusier, l'avant-projet de la piscine a été réalisé en 1966 par André Wogenscky, en respectant l'esprit du "maître" Le Corbusier. La construction a commencé en 1969 et l'établissement a ouvert officiellement ses portes le 5 mars 1971. Un programme de restauration a été mené entre 2004 et 2006.
André Wogenscky répétera souvent avoir voulu faire un bâtiment "silencieux" par rapport à l'œuvre de son maître. Depuis 2005, la piscine est inscrite à l'Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques.
La piscine André Wogenscky

Le quartier de Firminy-Vert, un modèle d'urbanisme ?

Site le Corbusier Firminy-Vert (Loire)
Site le Corbusier Firminy-Vert (Loire) © JM Pastor Totem Fondation le Corbusier
Récompensé en 1961 par le Grand Prix de l'Urbanisme en France, le quartier de Firminy-Vert représente effectivement un modèle national, s'accordent à dire les historiens et les professionnels de l'architecture. Ce quartier fait partie d'une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) et les édifices conçus par Le Corbusier sont tous protégés au titre des Monuments Historiques. "À ce titre, ils font l'objet de restaurations depuis les années 2000", conclut Marc Petit, maire de Firminy et président fondateur de l'Association des sites Le Corbusier.
Le quartier de Firminy-Vert, un modèle d'urbanisme ?
Nous vous recommandons

Habilement transformé, cet ancien couvent où le charme et l'élégance des vieilles pierres se marient parfaitement au confort moderne.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic