L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

L'encadrement des loyers sera en vigueur à Lille à partir du 1er février 2017

Par Sébastien Chabas
,
le 20 décembre 2016
Un immeuble parisien
Un immeuble parisien © Thinkstock
La ministre du Logement a annoncé vendredi 16 décembre, l'entrée en vigueur de l'encadrement des loyers à Lille au 1er février 2017, dix-huit mois après Paris. Des loyers plafonds seront ainsi fixés dans quatre zones. Précisions.
Dix-huit mois après son entrée en vigueur à Paris, la ville de Lille appliquera également l'encadrement des loyers. Le préfet du Nord "va signer l'arrêté d'encadrement des loyers à Lille à partir du 1er février 2017", a déclaré le 16 décembre 2016 la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse au cours d'une conférence de presse conjointe avec la maire de Lille, Martine Aubry.
L'élue socialiste réclamait, en effet, depuis des mois cette mesure issue de la loi Alur votée en 2015. Défendue au Parlement par l'ex-ministre du Logement, Cécile Duflot, ce dispositif, rappelons-le, avait été très critiqué par l'opposition de droite mais avait aussi fait l'objet de réserves dans la majorité, au point que le Premier ministre, Manuel Valls, l'avait cantonné à Paris et aux communes volontaires.
Comme à Paris, ce dispositif prévoit qu'à la signature d'un nouveau bail ou lors d'un renouvellement, le loyer d'un logement ne peut dépasser de 20% un loyer de référence fixé par arrêté préfectoral - selon le nombre de pièces et la période de construction - ni lui être inférieur de 30%, sauf exceptions bénéficiant d'un "complément de loyer", a précisé le ministère du Logement.
"L'encadrement des prix n'a pas bloqué le marché locatif à Paris", Emmanuelle Cosse
"La cherté du loyer a une incidence négative sur l'économie de notre pays", l'encadrement des prix "n'a pas bloqué le marché locatif à Paris", a également déclaré Emmanuelle Cosse. Elle a justifié l'annonce de cet arrêté seulement maintenant par le fait qu'"on est dans une procédure qui demande temps et rigueur."
Pour sa part, Martine Aubry a jugé que cette mesure, dont elle réclamait l'application à Lille depuis un an, serait "très utile pour toute la ville". "Lille a, avec Toulouse, l'accroissement de population le plus fort de France", un facteur de tension sur le prix des logements en location, a-t-elle ajouté. L'ex-numéro un du PS s'est dite "très heureuse qu'on n'ait pas lâché car, par moments, ce n'était pas simple." Avec 55.000 logements, le parc locatif privé lillois compte trois quarts de petites surfaces, dont les locataires changent souvent.

Etendre la mesure aux 412 communes de l'agglomération parisienne

Sur l'encadrement des loyers appliqués au Grand Paris, "nous allons y travailler l'année prochaine", avait d'ailleurs déclaré Emmanuelle Cosse au cours du dernier congrès de la Fnaim. La ministre compte, en effet, étendre la mesure aux 412 communes de l'agglomération parisienne qui le souhaitent. De plus, une trentaine d'observatoires indépendants ont été créés qui donnent une vision plus exacte des prix, des loyers et des besoins, avait-elle précisé en marge du congrès des professionnels de l'immobilier.
L'encadrement des loyers sera en vigueur à Lille à partir du 1er février 2017
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic