L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Hypérions : des arbres-villages pour verdir le paysage

Par G.N.
,
le 4 avril 2016
Hypérions : des arbres-villages pour verdir le paysage
1/10
Hypérions
Hypérions © Vincent Callebaut
Le bois est-il l'avenir de la construction ? Se livrant à une grande réflexion sur la question, l'architecte d'anticipation Vincent Callebaut a imaginé le concept "Hypérions", un ensemble de six tours hyperboloïdes en lamellé-croisé structurel, reliées par des balcons recouverts de végétation et de cultures hors-sol. Retour vers le futur.
C'est un concept de ville verte (et verticale) qui aurait sa place dans l'univers étendu de Star Wars. Peut-être sur une lune forestière où une peuplade vivrait en symbiose avec la nature, nichée au creux d'arbres géants. Mais Vincent Callebaut envisage bel et bien "Hypérions" sur Terre, et plus précisément en Inde. Son projet, avant-gardiste comme toujours, explore les possibilités de construire des tours de grande hauteur en bois. Mais contrairement à d'autres architectes comme Michael Green ou Rüdiger Laine, qui imaginent des immeubles aux formes et fonctions finalement assez classiques, le visionnaire belge pousse la réflexion un cran plus loin.
Vincent Callebaut envisage ainsi six tours-arbres reliées entre elles par des passerelles végétalisées et réunies à leur sommet par une vaste toiture-verger. Chaque tour, qui mêlera habitations, espaces tertiaires et fermes urbaines, s'élèvera sur 36 étages, tutoyant ainsi les 110 mètres - soit presque la hauteur du plus grand arbre mesuré à ce jour, le séquoia "Hyperion" (sans "s", ni accent), qui pousse dans le nord de la Californie.
Structurellement, elles seront construites avec une résille de bois lamellé-croisé (CLT). Un matériau qui semble convaincre l'architecte qui écrit : "Ses procédés de fabrication requièrent moins d'énergie et sont beaucoup moins polluants que ceux des matériaux classiques tels que l'acier et le béton qui ont un impact négatif sur l'environnement. En substituant ces matériaux par le bois, on évite l'émission de CO2 jusqu'à 1,1 tonne par mètre cube. Finalement, entre sa capacité de séquestration lors de sa croissance (0,9 tonne/m3), d'une part, et sa faible émission durant ses process de fabrication d'autre part, un mètre cube de bois représente donc une économie globale de 2 tonnes de CO2 !".
Découvrez toutes les images du projet "Hypérions" dans les pages suivantes.
Hypérions : des arbres-villages pour verdir le paysage
  • Hypérions : des arbres-villages pour verdir le paysage
  • Hypérions : une structure mixte bois-béton-acier
  • Hypérions : une ville-jardin verticale
  • Hypérions : un écosystème artificiel
  • La structure d'Hypérions mise à nu
  • Hypérions et leurs réservoirs suspendus
  • Hypérions : une certaine vision du luxe
  • Hypérions : un camaïeu de vert et de parme
  • Hypérions et ses beaux hyperboloïdes de bois
  • Hypérions, le joyau de Jaipur
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic