L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le Grand Paris pourrait disposer de son Central Park

Par G.N.
,
le 30 octobre 2014
Le parc de la Courneuve (Seine-Saint-Denis) pourrait constituer un des futurs poumons du Grand Paris. Il serait repensé à la façon d'un Central park francilien, accueillant tout un nouvel urbanisme sur les 11 km de son pourtour. L'architecte Roland Castro, initiateur du projet en 2008, présente sa vision.
"Enfin, 30 ans après, enfin un lieu qui fonde le Grand Paris. On construit sur les bords du parc de la Courneuve. On relie par 30 à 60 liens les villes et le parc", annonce Roland Castro, architecte du projet présenté comme le Central Park de la mégapole parisienne. Porteur du projet depuis 2008, il souhaite transformer l'actuel parc départemental Georges-Valbon (anciennement parc de la Courneuve) en nouveau cadre de vie pour les Franciliens par la construction de 1,7 million de m² de logements sur la périphérie de l'espace vert, classé Natura 2000.
Travaillant désormais en collaboration avec Constructions & Développements Urbains (C-DU) et LesEnR (bureau d'études spécialisé dans le développement durable), le cabinet Castro Danisoff associés imagine un modèle de "parc habité" à l'image du grand jardin de Manhattan, de Hyde Park à Londres ou du Tiergarten berlinois. "D'une surface développée de 417 hectares, le parc de la Courneuve est de taille comparable", annonce le cabinet d'architectes. "Il se différencie pourtant en termes d'image, d'insertion urbaine et d'usages". C'est pourquoi une cinquantaine d'opérations représentant 6,5 millions de m² seront menées sur tout le périmètre de 110 hectares (dont 80 ha pour le parc et 30 pour les sites Les Essences et Comètes/ADP) de bordure du parc francilien, sur les communes de La Courneuve, Dugny, Stains, Saint-Denis, Le Bourget et Garges-lès-Gonesse. Outre la création de 24.000 logements, avec renouvellement urbain et rénovation de centre-ville ou construction de nouveaux quartiers d'habitat, l'implantation de zones d'activités et d'industries participera également au développement du territoire. "Un ministère pourrait, par exemple, s'implanter là, incarnant l'idée de centralité, de Grand Paris, de proximité de la République", font valoir les architectes.

Imbriquer ville et espaces verts

Le bureau d'études LesEnR explique : "Le projet vise avant tout à ouvrir le parc sur les villes alentours afin de leur redonner une façade sur le parc. La présence d'espaces verts aux pieds des logements, une accessibilité renforcée par de nouveaux transports depuis le cœur de Paris et un aéroport international rendent possible la création d'un nouveau pôle urbain du Grand Paris". Les urbanistes développent un nouveau mode de densification, non concentrique, qui participerait également à la réduction de la pression foncière et à l'atteinte des objectifs régionaux en termes de création de logements. "A long terme, le projet permettra de participer à la revitalisation du territoire en offrant une nouvelle qualité de vie à ses habitants (...) et soutiendra la création de 100.000 à 150.000 emplois durables", assurent les spécialistes.
Découvrez le projet en images dans les pages suivantes.
Le Grand Paris pourrait disposer de son Central Park

Accessible mais autonome

Accessible mais autonome - Central Park Grand Paris
Accessible mais autonome - Central Park Grand Paris © Castro Denissof & associés
Question accessibilité, des progrès restent encore à faire. Castro Denissof & associés détaille : "Dans les prochaines années, l'arrivée de la ligne Tangentielle Nord permettra une meilleure accessibilité du parc grâce aux gares prévues à Stains et Dugny. En outre, le réseau Grand Paris Express et le prolongement des lignes 7 et 13 du métro devraient sensiblement améliorer l'intermodalité à l'échelle locale". Les entrées du parc seront également repensées, afin de favoriser l'appropriation quotidienne, notamment en créant des jardins-potagers, des équipements sportifs, des espaces pour les enfants, des kiosques à musique ou des buvettes. Des passerelles mèneront des villes vers l'intérieur du parc, afin de rapprocher les habitants et la nature. Une zone protégée de 140 hectares sera d'ailleurs créée au nord du site, afin que le parc soit relié au grand espace naturel par un corridor écologique, et afin de compenser les 70 hectares impactés par les opérations de construction.

Un quartier autonome

Enfin, pour accentuer l'aspect développement durable, les trois équipes proposent d'implanter un quartier à énergie et ressources positives. "Il permet de mutualiser les énergies, comme l'utilisation de la chaleur des systèmes de climatisation des bureaux en été pour produire de l'eau chaude des habitations. Le réseau de chaleur est assuré par une géothermie profonde, tandis que les déchets se transforment en énergie (fabrication de biogaz par méthanisation) et l'électricité est produite grâce aux énergies renouvelables. Le réseau électrique est géré par des smart grids en temps réel pour optimiser les consommations", décrivent les urbanistes de C-DU. Très aboutie, la réflexion sur ce Central Park du futur reste pourtant, pour l'heure, purement théorique : aucun calendrier n'est avancé et aucun acteur public n'ayant validé l'idée.
Accessible mais autonome

En chiffres - Le Grand Paris pourrait disposer de son Central Park

En chiffres - Central Park Grand Paris
En chiffres - Central Park Grand Paris © Castro Denissof & associés
Le Central Park du Grand Paris en chiffres :
Localisation : à cheval sur six communes du nord parisien
Dimensions : 3,6 km de long par 1,4 km de large, 11 km de pourtour
Superficie du parc : 487 hectares
Périmètre opérationnel : 110 hectares
Ensemble des projets : 6,5 millions de m²
Logements : 1,7 million de m² (équivalent de 24.000 logements)
En chiffres - Le Grand Paris pourrait disposer de son Central Park

Nouveaux usages - Le Grand Paris pourrait disposer de son Central Park

Nouveaux usages - Central Park Grand Paris
Nouveaux usages - Central Park Grand Paris © Gwenaëlle Chorin
Les urbanistes envisagent de nouveaux usages pour le parc départemental Georges-Valbon grâce à la création de nombreux espaces dédiés aux activités sportives ou à l'enfance.
Nouveaux usages - Le Grand Paris pourrait disposer de son Central Park

Ministère - Le Grand Paris pourrait disposer de son Central Park

Ministère - Central Park Grand Paris
Ministère - Central Park Grand Paris © Gwenaëlle Chorin
L'implantation d'un ministère est souhaitée par les créateurs du projet qui y voient un moteur et un symbole fort.
Ministère - Le Grand Paris pourrait disposer de son Central Park

Rendre le parc aux riverains

Rendre le parc aux riverains - Central Park Grand Paris
Rendre le parc aux riverains - Central Park Grand Paris © Gwennaëlle Chorin
Les passerelles franchiront les coupures routières et permettront aux habitants des quartiers environnants de se rendre aisément dans le parc et dans la zone d'activité créée sur sa frange.
Rendre le parc aux riverains

Gare - Le Grand Paris pourrait disposer de son Central Park

Gare - Central Park Grand Paris
Gare - Central Park Grand Paris © Gwenaëlle Chorin
L'amélioration de la desserte apparaît comme une nécessité à moyen terme. L'extension de certaines lignes de métro et la création de gares est prévue, dans le cadre du Grand Paris.
Gare - Le Grand Paris pourrait disposer de son Central Park

Vue d'ensemble

Vue d'ensemble - Central Park Grand Paris
Vue d'ensemble - Central Park Grand Paris © Castro Denissof & associés
L'implantation du parc dans le nord parisien. On distingue le stade de France dans le quart sud-ouest de la carte.
Le parc de la Courneuve est, en taille, le 3e espace vert de la couronne parisienne après le bois de Vincennes (995 hectares) et le bois de Boulogne (845 hectares).
Vue d'ensemble
Nous vous recommandons

Des aides, allouées via le dispositif MaPrimeRénov', qui ne seront plus soumises à conditions de ressources.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic