L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Immatriculation des copropriétés : les tarifs abusifs des syndics dénoncés

le 21 mars 2017
L'ARC dénonce les prix élevés des syndics
L'ARC dénonce les prix élevés des syndics © Thinkstock
L'association des responsables de copropriétés (ARC) dénonce les tarifs exorbitants pratiqués par les syndics professionnels dans le cadre de l'immatriculation initiale des copropriétés. Selon elle, le travail effectué ne justifie pas la somme prélevée. Explications.
En ligne de mire : "les prix abusifs" pratiqués par les syndics professionnels dans le cadre de l'immatriculation des copropriétés. Selon l'association des responsables de copropriétés (ARC), "les syndics professionnels, et en premier lieu les grands groupes, facturent cette tâche à des prix indécents, atteignant jusqu'à 2.900 euros."
Pourtant, le service de l'immatriculation qui dépend de l'agence national de l'habitat (Anah) précise lui-même que "l'immatriculation d'une copropriété prend au maximum une trentaine de minutes." Une affirmation confirmée par le registre des copropriétés qui informe également que "cette estimation a été réalisée sur le fondement des tests effectués auprès des syndics. Seule une vingtaine de données est à renseigner."
Coût de l'immatriculation des copropriétés : de 720 à 2.970 euros
Parmi les grands groupes cités par l'ARC : Citya, Foncia ou encore Loiselet & Daigremont. Selon l'association, cette pratique menée par les syndics professionnels constituerait un moyen déguisé d'augmenter les honoraires. "Cette situation de monopole leur permet d'imposer aux syndicats de copropriétés qu'ils gèrent des coûts de facturation plus qu'abusifs, n'ayant aucune corrélation avec le temps passé pour réaliser l'immatriculation."
Toujours selon l'association, cette prestation devrait être facturée au taux horaire, soit entre 40 et 80 euros maximum.
Bon à savoir : depuis le 1er janvier 2017, les syndics professionnels sont tenus d'immatriculer dans un premier temps les copropriétés qui sont composées de plus de 200 lots.
Immatriculation des copropriétés : les tarifs abusifs des syndics dénoncés
Nous vous recommandons

Cette demeure californienne a retrouvé une nouvelle jeunesse grâce à une transformation pharaonique

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic