L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Logement : des mesures pour sécuriser les habitations chauffées au gaz

Par Avec AFP
,
le 7 février 2017
gaz
gaz © DR
Emmanuelle Cosse a signé, avec GRDF et l'Anah, une convention pour la sécurisation des logements chauffés au gaz occupés par des propriétaires aux revenus modestes. Valable jusqu'au 31 décembre 2019, elle sera déclinée dans les territoires à travers des conventions locales d'application. Explications.
La ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, a annoncé lundi 6 février 2017 la signature, avec le distributeur de gaz GRDF et l'Agence nationale de l'habitat (Anah), d'une convention pour la sécurisation des logements chauffés au gaz occupés par des propriétaires aux revenus modestes.
Le ministère rappelle dans un communiqué que "dans 90% des cas, les accidents liés au gaz se produisent à l'intérieur des logements" et que "les ménages en difficulté, plus exposés à la précarité énergétique, sont aussi davantage concernés par les risques liés à des défauts d'entretien des installations". C'est pourquoi cette convention entend "améliorer l'entretien des installations intérieures de gaz naturel et réduire les risques d'accidents dans les logements de propriétaires aux revenus modestes". Valable jusqu'au 31 décembre 2019, "la convention sera déclinée dans les territoires à travers des conventions locales d'application".

Soutien financier à l'Anah

GRDF s'engage à accompagner 5.000 logements en 2 ans en réalisant par exemple à ses frais le diagnostic de l'installation de gaz du propriétaire, et en fournissant gratuitement un tuyau de raccordement à "durée de vie illimitée" à l'appareil de cuisson. L'opérateur remboursera le remplacement du robinet de commande de l'appareil de cuisson dans la limite de 150 euros et versera 100 euros pour l'achat d'un appareil de cuisson muni d'une sécurité de flamme, ajoute le ministère.
Il apportera également un soutien financier à l'Anah, pour l'aider à atteindre l'objectif de 100.000 logements rénovés en 2017 dans le cadre du programme "Habiter mieux". "Cette aide pourra atteindre 575.000 euros par an dont 100.000 euros seront versés par anticipation à l'Anah", détaille le communiqué.
Logement : des mesures pour sécuriser les habitations chauffées au gaz
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic