L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Restructuration d'une maison de gardien

Par Stéphanie Gendron
,
le 22 mars 2007
Au printemps 2006, l'architecte Hélène Arligui s'est vue confier la restructuration d'une petite maison de gardien dévastée par un effondrement de terrain. Un réaménagement original qui laisse la part belle à la lumière et la transparence.
A l'origine, une petite maison de gardien de trois pièces abandonnée au fond d'un jardin… A la suite d'un dégât des eaux et d'un effondrement de terrain, liés à la sécheresse, les propriétaires contactent Hélène Arligui, architecte, pour remettre en état et restructurer cette habitation. La mission ? Créer une maison d'appoint pour les amis pouvant accueillir des personnes âgées et pouvant également servir de lieu de travail.
Les menuiseries extérieures et les deux portes d'entrée étant condamnées, l'architecte doit engager une reprise de la maçonnerie ainsi qu'un réaménagement intérieur du rez-de-chaussée et de la mezzanine. «Avec l'effondrement de terrain, tout s'est fissuré. Il a donc fallu désolidariser la maison et doubler les murs», explique Hélène Arligui. Les deux portes d'entrée et les fenêtres ont ainsi été entièrement refaites. Elément central de la pièce unique, la cheminée a quant à elle été réenduite et modifiée afin de lui conférer un aspect plus moderne. La circulation s'articule désormais autour de cette cheminée, derrière laquelle a pris place une kitchenette délimitée par une semi-cloison en brique, matériau rappelant la tomette ancienne du sol.

Cube de verre

Mais l'originalité architecturale réside surtout dans la salle de bains. «La difficulté principale a été de chercher à apporter de la lumière dans la pièce d'eau, poursuit l'architecte. Le maître d'ouvrage voulait séparer les toilettes de la salle d'eau et la seule fenêtre qui pouvait apporter de la lumière était une baie de 40x40 à 1,40 m du sol». La maison étant accolée à deux murs mitoyens, aucune possibilité d'ouverture n'est en effet envisageable de ce côté.
L'architecte a donc opté pour une salle de bains dotée d'une paroi séparative et d'une porte coulissante en verre. «La salle d'eau est ainsi éclairée de manière indirecte par deux verres opale formant un angle à l'intérieur de la pièce». A l'intérieur de la salle de bains, Hélène Arligui a recréé des petites zones, l'une d'elles disposant notamment d'un siège afin d'accueillir une éventuelle salle d'attente.
Mais il a également fallu offrir un plafond à la salle de douche. Pour cela, l'architecte a conçu une mezzanine de 8m2 sur une partie de la maison. Un espace sous les toits qui offre ainsi une zone d'appoint pour dormir.
Telle un cube de verre, la salle de bains apporte aujourd'hui une note de transparence et de design dans un espace de 25 m2 qui a su garder son charme d'autrefois. Reste désormais à définir la fonction précise de cette petite maison au fond du jardin.

Quelques chiffres

Durée de travaux : 2 mois
Coût des travaux : 22.000 €
Surface utile : 25 m2 + 8 m2 de mezzanine
Restructuration d'une maison de gardien

Maison de gardien au fond du jardin

Maison de gardien au fond du jardin
Maison de gardien au fond du jardin © Hélène Arligui
Dévastée par un effondrement de terrain suite à des inondations, cette maison, située au fond du jardin d'une propriété en Ile-de-France, a entièrement été restructurée au printemps 2006. L'objectif : faire un lieu pouvant à la fois servir de maison d'amis accessible pour les personnes âgées et un lieu de travail.
Maison de gardien au fond du jardin

La cheminée, l'élément central

Cheminée
Cheminée © Hélène Arligui
A l'intérieur, la circulation s'effectue au tour de la cheminée, entièrement réenduite et repensée afin de lui conférer un esprit moderne. Juste derrière, un espace a laissé place à la cuisine, délimitée sur le côté par un petit muret de briques rouges.
L'échelle de meunier mène à la mezzanine, qui sert de plafond à la salle de douche. D'une surface de 8 m2, la mezzanine accueille un lit.
La cheminée, l'élément central

Cube de verre

salle de bains de verre
salle de bains de verre © Hélène Arligui
Elément phare de la restructuration de la maison, la salle de bains s'affirme au fond la pièce comme un cube de verre, jouant volontiers la carte de la transparence et de la modernité.
Cube de verre

Une salle de bains transparente

Une salle de bains transparente
Une salle de bains transparente © Hélène Arligui
Afin de laisser filtrer la lumière dans cette pièce d'eau, l'architecte a opté pour une paroi séparative et une porte coulissante en verre opale. Un choix judicieux qui se marie parfaitement au bois du meuble de salle de bains.
Une salle de bains transparente

Douche à l'italienne

Douche à l'italienne
Douche à l'italienne © Hélène Arligui
Une douche à l'italienne a été créée derrière les cubes de verre. Pratique, une niche intégrée dans le mur permet d'accueillir shampooings et autres produits de beauté.
Douche à l'italienne

Plan de coupe de la salle de bains

Plan de coupe de la salle de bains
Plan de coupe de la salle de bains © Hélène Arligui
Ce plan décrit bien le parti pris architectural de Hélène Arligui pour la salle de bains.
Plan de coupe de la salle de bains

La pièce principale

La pièce principale
La pièce principale © Hélène Arligui
Très lumineuse, la pièce principale a conservé son plafond en bois et ses tomettes anciennes au sol, le tout contrastant parfaitement avec la salle de bains très moderne. Elle pourra accueillir au choix un lit, un bureau ou une table de séjour… tout dépendra de la fonction que lui accorderont les propriétaires.
La pièce principale

Plan d'ensemble

Plan d'ensemble
Plan d'ensemble © Hélène Arligui
L'ensemble de l'espace de cette petite maison a été optimisé. Elle bénéficie ainsi d'une surface utile de 25 m2 a à laquelle s'ajoutent 8 m2 pour la mezzanine
Plan d'ensemble

Coupe longitudinale - Restructuration d'une maison de gardien

Coupe longitudinale
Coupe longitudinale © Hélène Arligui
Cette coupe offre un bon aperçu de la circulation dans la maison.
Coupe longitudinale - Restructuration d'une maison de gardien
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic