L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme

Par C.Chahi
,
le 17 mai 2010
Le Centre Pompidou met l'architecture à l'honneur. Jusqu'au 9 août 2010, il fait s'interroger les visiteurs sur le rôle qu'ont joué les parcs d'attractions, les expositions universelles et autres foires internationales dans la conception des villes. Une réflexion éminemment d'actualité...
D'où vient l'architecture de nos villes ? Vaste question que celle-là, mais à laquelle le Centre Pompidou apporte aujourd'hui une réponse inédite, par le biais de l'exposition qu'il organise actuellement. Pour les commissaires de "Dreamlands", en effet, si nos villes sont ce qu'elles sont aujourd'hui, c'est avant tout parce qu'elles reproduisent des schémas architecturaux entrevus dans les parcs d'attraction, les foires internationales ou encore dans les expositions universelles. "Démultipliant la réalité par la pratique de la copie, jouant d'une esthétique de l'accumulation et du collage souvent proche du kitsch, ces mondes clos et parallèles ont inspiré des démarches artistiques, architecturale et urbanistiques du XXe siècle, au point de s'ériger en possible référence de certaines constructions contemporaines", précisent les commissaires de l'exposition.
Afin de bien faire comprendre aux visiteurs l'influence que peuvent avoir ces mondes imaginaires sur la conception des villes, l'exposition les présente, les uns après les autres, les plus emblématiques dans l'ordre chronologique de leur création. Le public est ainsi invité à faire un voyage dans le temps : depuis l'exposition universelle de 1900 à Paris jusqu'à Dubaï et ses constructions extravagantes, en passant par le projet inaccompli du Fun Palace.

Une source d'inspiration fertile

Exposition Dreamlands
Exposition Dreamlands © Colin Davison
 Imaginé dans les années 60 par Joan Littlewood, un homme de théâtre, et l'architecte Cedric Price, la forme et la structure de ce bâtiment avaient été spécialement conçues pour répondre "aux nouveaux besoins de la société des loisirs". Lors de sa déambulation, le visiteur apprend d'ailleurs que l'anglais Richard Rogers s'en est inspiré pour concevoir le centre Georges Pompidou à Paris. Des liens insoupçonnés comme celui-là, l'exposition en met à jour toute une série.
Avec son décor vénitien et ses montagnes inspirées des paysages suisses, "Dreamland", parc inauguré à New-York en 1904 et dont l'exposition tire son nom, serait ainsi "à l'origine d'une architecture du sensationnel, du divertissement et du rêve qui s'est propagée tout au long du XXe siècle dans le monde entier". "Dreamland n'est pas seulement le laboratoire d'une technologie avancée - on y érige les premiers gratte-ciel, on y expérimente les premiers ascenseurs rapides -, il est le creuset d'une mythologie fantastique que Manhattan a su exploiter à son profit", explique d'ailleurs l'architecte hollandais Rem Koolhass dans un livre dont quelques extraits ont été reproduits. Il en est de même pour Las Vegas ou Dubaï dont l'architecture s'inspire directement des décors reconstitués dans les foires internationales de la fin du XIXe siècle.
Accessible jusqu'au 9 août 2010, "Dreamlands" donne à voir l'Exposition Universelle de Shangaï sous un nouveau jour. Tous les pavillons construits pour l'occasion ne préfigurent-ils pas, en effet, la ville de demain ?
Pour découvrir quelques-uns des parcs de loisirs pris en exemple dans l'exposition, cliquez sur suivant.
Exposition "Dreamlands"
Centre Georges Pompidou - Galerie 1, niveau 6
Jusqu'au 9 août 2010
Exposition ouverte tous les jours de 11 à 21 heures, sauf le mardi
Renseignements sur le : www.centrepompidou.fr
Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme

Sacré-cœur

Sacré-cœur - Exposition Dreamlands
Sacré-cœur - Exposition Dreamlands © Manit Sriwanichpoom / Galerie VU'
Pink man in paradise : Sacré-cœur, 2002-2003
Création de Manit Sriwanishpoom
Photographie ( 80 cm x 120 cm)
Galerie VU', Paris
Sacré-cœur

Fun Palace - Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme

Fun Palace - Exposition Dreamlands
Fun Palace - Exposition Dreamlands © 2009, Digital Image, The Museum of Modern Art, New York/Scala, Florence
Imaginé dans les années 60 par Joan Littlewood, un homme de théâtre, et l'architecte Cedric Price, la forme et la structure de ce bâtiment avaient été spécialement conçues pour répondre "aux nouveaux besoins de la société des loisirs". Lors de sa déambulation, le visiteur apprend d'ailleurs que l'anglais Richard Rogers s'en est inspiré pour concevoir le centre Georges Pompidou à Paris.
Fun Palace - Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme

Las Vegas - Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme

Las Vegas - Exposition Dreamlands
Las Vegas - Exposition Dreamlands © Olivo Barbieri
Site specific, Las Vegas, 2005
Photo aérienne prise par Olivio Barbieri, photographe et artiste italien spécialisé dans le domaine de l'urbanisme.
Las Vegas - Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme

Kandor Con - Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme

Kandor Con - Exposition Dreamlands
Kandor Con - Exposition Dreamlands © Lepkowsky Studio, Berlin
Ville de Kandor Con immaginée par Mike Kelley. L'artiste propose ici une visualisation de la ville de Kandor, capitale de la planète d'origine de Superman, Krypton. Selon lui, cette dernière est "la cité utopique du futur qui n'a jamais vu le jour".
Kandor Con - Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme

Goncourt Brothers - Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme

Goncourt Brothers - Exposition Dreamlands
Goncourt Brothers - Exposition Dreamlands © Allan de Souza and Talwar Gallery, New York / New Delhi
Réflexion du plasticien américain Allan deSouza sur la ville de Las Végas, 2003 : "The Goncourt Brothers stand between Caesar and the Thief of Bagdad".
Goncourt Brothers - Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme

Desert gate - Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme

Desert gate - Exposition Dreamlands
Desert gate - Exposition Dreamlands © Florian Joye, Ecal
Voici une représentation de la ville idéale aux Emirats Arabes Unis telle que se la représente le photographe Florian Joye.
Desert gate - Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme

Grattes ciel - Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme

Grattes ciel - Exposition Dreamlands
Grattes ciel - Exposition Dreamlands © Colin Davison
Installation signée Kader Attia, 2007. L'artiste s'interroge sur la physionnomie de la ville de demain.
Galerie Anne de Villepoix, Paris
Grattes ciel - Quand les parcs de loisirs deviennent des modèles d'urbanisme
Nous vous recommandons

Mise au goût du jour dans un esprit campagne chic, cette demeure a retrouvé lustre et cachet.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic