L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Grande crue centennale : 430.000 logements franciliens en danger

Par Valentin Boudonnet
,
le 2 décembre 2013
Une semaine après une simulation d'inondation en aval de la capitale, l'institut d'aménagement et d'urbanisme d'Ile-de-France publie une étude alarmante sur les possibles conséquences d'une crue centennale. Bilan : 430.000 logements menacés dans toute la région, jusqu'à 20 milliards de dégâts et un tiers de l'activité économique du pays paralysée.
La course au logement en Ile-de-France a ses limites. Parmi elles, la construction en zones inondables, notamment en cas de grande crue centennale, similaire à celle ayant frappé Paris en 1910.
L'institut d'aménagement et d'urbanisme d'Ile-de-France (IAU) et l'établissement public territorial de bassin Seine grands lacs (EPTB), responsable de la lutte contre les inondations, se sont tous deux penchés sur la question en effectuant deux études différentes. Dans les deux cas, les résultats sont alarmants et si Paris semble assez bien protégée (à quelques exceptions près), notamment grâce à des aménagements réalisés en 2012, certains départements franciliens seraient particulièrement en danger.
L'IAU, dans une étude publiée aujourd'hui, soit une semaine après une simulation d'inondation en aval de la capitale, estime ainsi que 430.000 logements seraient menacés si la crue de 1910 venait à se reproduire.
Parmi ces derniers, les logements sociaux sont particulièrement concernés puisque l'on en compte 100.000 dans le seul département du Val-de-Marne. Ce seuil est, par ailleurs, dépassé dans la capitale où aucun logement individuel n'est menacé. Toutefois, pour nuancer ces chiffres, il faut savoir que le risque d'inondation est bien plus élevé dans le Val-de-Marne qu'à Paris même.
Voir suite de l'article en page suivante : de plus en plus de logements en zone inondable.
Grande crue centennale : 430.000 logements franciliens en danger

De plus en plus en de logements en zone inondable

De plus en plus en de logements en zone inondable - Grande crue centennale - étude IDF par IAU
De plus en plus en de logements en zone inondable - Grande crue centennale - étude IDF par IAU © L'institut d'aménagement et d'urbanisme d'IDF
Face à la forte hausse de constructions en zone inondable (plus du double entre 1980 et 2009 dans le Val-de-Marne), l'EPTB met en garde les différentes municipalités. L'établissement communique à cette occasion quelques estimations du coût que pourrait entraîner aujourd'hui une crue de 8,7 mètres, le niveau exact de celle de 1910.
Un événement similaire provoquerait ainsi entre 17 et 20 milliards de dégâts en termes de dommages directs, dont la moitié concernerait l'habitat. Selon Ludovic Faytre, responsable de l'étude menée par l'IAU, "La question de l'évacuation ou du maintien des habitants dans leur logement est majeure. Cette dimension de la gestion de crise, qui relève de compétences le plus souvent communales, reste largement sous-estimée et peu anticipée."
De plus en plus en de logements en zone inondable

Des dégâts considérables en cas de crue centennale

Des dégâts considérables en cas de crue centennale - Grande crue centennale - étude IDF par IAU
Des dégâts considérables en cas de crue centennale - Grande crue centennale - étude IDF par IAU © L'institut d'aménagement et d'urbanisme d'IDF
Une crue d'une telle ampleur aurait également des conséquences dramatiques pour le reste de la France, puisque selon des travaux de l'OCDE menés pour le compte de l'EPTB, celle-ci impacterait "directement et indirectement cinq millions de citoyens et de nombreuses entreprises, soit un tiers de l'activité économique du pays."
En 2012, Xavier Opigez, spécialiste de la 3D à l'IAU, réalise une simulation d'une crue à la confluence de la Seine et de la Marne. Très parlante, la vidéo est visible ici.
Des dégâts considérables en cas de crue centennale
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic