L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Le futur visage de la Citadelle d'Amiens selon Renzo Piano

le 7 avril 2011
Amiens a décidé de confier à Renzo Piano la restructuration de sa citadelle. En compétition avec Jean Nouvel, le programme de l'architecte italien a été préféré pour sa pertinence et son ouverture à l'ensemble des Amiénois. Découvrez les premières images du projet.
Le résultat est tombé le 25 mars : Renzo Piano remporte le concours de la "Citadelle d'Amiens". Devançant Jean Nouvel, son projet a été préféré car il apparaissait comme le plus pertinent dans son objectif d'ouvrir le site au plus grand nombre.
Au cœur du programme, on trouve la création de la future université de Picardie Jules Verne (UPJV). "Mettre une université dans un fort est une bonne idée : cela assurera une unité claire et identifiable. En plus, la citadelle d'Amiens est d'une grande beauté, inondée par la lumière, avec une nature merveilleuse qui la complète parfaitement", souligne Renzo Piano.
Dans un premier temps, le futur campus accueillera les Unités de formation et de recherche (UFR) de lettres, langues, histoire-géographie (pôle Humanités) ; viendront se greffer dans une seconde phase, les UFR de philosophie et sciences humaines (pôle Sciences humaines et sociales - SHS), toutes installées aujourd'hui sur le campus du Thil.

Le défi d'allier patrimoine et modernité

Si le point central du projet est l'installation de la cité universitaire, l'architecte devra également relever le pari d'allier richesse historique et modernité. "Du point de vue de l'architecte, c'est un vrai défi que nous accompagnons désormais dans les villes européennes depuis des siècles : l'art de stratifier le nouveau sur l'ancien, sans l'effacer. Il s'agit là de trouver l'équilibre entre les documents de l'histoire, la mémoire, le savoir et le devenir de la Ville et de la Société qui la dessine", note Renzo Piano. Ainsi, les bâtiments comme le logis du Gouverneur, le casernement et les écuries devraient être conservés.
Du côté du plan masse, toute la densité du programme tourne autour de la Place d'armes qui devient un élément incontournable pour les quartiers voisins et les riverains puisque tous pourront se l'approprier. Enfin, le projet prévoit d'aménager l'ensemble que l'on appelle : le Plateau. Sur cinq hectares, devraient se déployer un équipement sportif et des logements d'ici à 2020.
Fiche technique
Maître d'ouvrage unique : Amiens Métropole, pour les bâtiments et les espaces publics.
Maître d'œuvre : Renzo Piano
Coût total de l'opération (phase 1 + phase 2) : 163,3 M€.
Surface du site : 18 hectares dont la Citadelle (13 hectares) et le Plateau (5 hectares)
Le futur visage de la Citadelle d'Amiens selon Renzo Piano

Vue aérienne - Le futur visage de la Citadelle d'Amiens selon Renzo Piano

Vue aérienne
Vue aérienne © DR
Le réaménagement de la Citadelle d'Amiens sera dessiné par l'architecte italien Renzo Piano.
Vue aérienne - Le futur visage de la Citadelle d'Amiens selon Renzo Piano

Vue depuis la porte d'Abberville

porte d'Abberville
porte d'Abberville © Renzo Piano
Au coeur du projet, on trouve l'installation d'une cité universitaire.
Vue depuis la porte d'Abberville

vue aérienne nord-sud

vue aérienne nord-sudvue aérienne nord-sud
vue aérienne nord-sudvue aérienne nord-sud © Renzo Piano
Le projet vise l'implantation d'une université, mais également une réappropriation du site par les Amiénois.
vue aérienne nord-sud

Place d'armes

Place d'armes
Place d'armes © Renzo Piano
Toute la densité du programme tourne autour de la Place d'armes qui devient un élément incontournable pour les quartiers voisins et les riverains.
Place d'armes

bibliothèque universitaire - Le futur visage de la Citadelle d'Amiens selon Renzo Piano

bibliothèque universitaire
bibliothèque universitaire © Renzo Piano
bibliothèque universitaire - Le futur visage de la Citadelle d'Amiens selon Renzo Piano

Vue sur les systèmes des façades

Vue sur les systèmes des façades
Vue sur les systèmes des façades © Renzo Piano
Vue sur les systèmes des façades

Coupe du projet

Coupe du projet
Coupe du projet © Renzo Piano
Le mode d'implantation bâti sur le site, en une trame de bâtiments "en peigne", permet d'offrir une grande souplesse vis-à-vis du phasage dans le temps.
Coupe du projet
Nous vous recommandons

La Casa del Desierto est un pavillon de verre chargé de démontrer les capacités de ce matériau en climat extrême.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic