L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un Champ de Mars peut en cacher un autre

le 12 juillet 2012
La place du Champ de Mars va être réaménagée. Pas à Paris mais à Angoulême. La place centrale de la ville, pourtant déjà réhabilitée en 2007, vivrait en effet plus en sous-sol qu'en surface. Afin de lui redonner plus d'attractivité, la municipalité a donc décidé de lui offrir un mobilier urbain innovant.
Il n'y a pas de Champ de Mars qu'à Paris. Angoulême possède également une place éponyme. Mais si l'esplanade parisienne est une vaste étendue herbeuse propice aux pique-niques estivaux, la place centrale angoumoise est plutôt décriée pour son aspect minéral. Délaissée par les habitants, elle serait même plus active en sous-sol qu'en surface ! Afin de rétablir son attractivité, la municipalité a choisi de la réaménager au cours du mois de juillet. Elle a notamment engagé des négociations avec Ségécé, le propriétaire de la galerie commerciale voisine, afin de revoir les accès de la place et de faciliter la circulation. De son côté, la Ville a choisi d'implanter un tout nouveau mobilier urbain associant végétaux, jeux au sol et jeux musicaux pour que les petits et grands se réapproprient cet espace urbain.
Afin que l'endroit reste libre et puisse accueillir des événements, notamment liés au célèbre festival de la bande dessinée, Angoulême a choisi des aménagements mobiles, offrant des espaces où s'asseoir, flâner et se divertir. Plusieurs entreprises ont répondu à l'appel d'offres et l'IUT de la ville a même conçu un produit inédit permettant la végétalisation de l'esplanade. Un concept modulaire qui permet une recomposition rapide de l'aménagement. Les parois verticales sont ainsi interchangeables à volonté autorisant une personnalisation des graphismes et des couleurs.
Le chantier a débuté le 10 juillet, avec la mise en place de ces jardinières mobiles et la disposition des plantations par les équipes municipales. Des bacs à orangers seront ensuite installés au cours de la semaine du 16 au 20 juillet tout comme des jeux et dessins au sol (marelle). Des jeux interactifs et des instruments musicaux seront également mis à la disposition des flâneurs à partir de cette période. Enfin, des voiles d'ombrage et des mâts seront montés à la fin du mois de juillet.
Voir les différents aménagements proposés dans les pages suivantes.
Un Champ de Mars peut en cacher un autre

Champ de Mars réhabilités

Champ de mars angoulême
Champ de mars angoulême © Grand Angoulême
Les piétons devraient se réapproprier la place du centre d'Angoulême pour l'instant délaissée. Son aspect actuel serait trop minéral.
Champ de Mars réhabilités

Jardinière modulaire - Un Champ de Mars peut en cacher un autre

Jardinière
Jardinière © IUT d'Angoulême/BTGO Construction/Safem
Les jardinières sont moulaires permettant de les déplacer et de les enlever si nécessaire, lors de la tenue d'événements d'envergure sur la place d'Angoulême. Elles offrent un lieu de repos ombragé aux piétons.
Jardinière modulaire - Un Champ de Mars peut en cacher un autre

Jeu interactif - Un Champ de Mars peut en cacher un autre

Jeu interactif
Jeu interactif © Grand Angoulême
Un des jeux qui sera installé sur le Champ de Mars angoumois. Il fera le bonheur des enfants avec sa décoration Titeuf, le héros des cours d'écoles. Un choix logique pour Angoulême, la ville de la BD.
Jeu interactif - Un Champ de Mars peut en cacher un autre

Marelle - Un Champ de Mars peut en cacher un autre

Marelle
Marelle © Grand Angoulême
Un terrain de marelle dessiné sur le bitume. Un brin de nostalgie au moment où les enfants jouent avec des consoles portables.
Marelle - Un Champ de Mars peut en cacher un autre

Xylophone - Un Champ de Mars peut en cacher un autre

Xylophone
Xylophone © Grand Angoulême
Des instruments de musique seront mis à la disposition des passants. Pour le plus grand plaisir des riverains ?
Xylophone - Un Champ de Mars peut en cacher un autre
Nous vous recommandons

L'association Coénove a comparé les coûts d'investissement et de consommation et de maintenance de différentes solutions de chauffage

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic