L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Isoler soi-même la façade de sa maison, c'est possible

Par V.M
,
le 13 novembre 2017
A Valbelle (Alpes-de-Haute-Provence), après un chantier de deux mois, une maison a retrouvé une façade propre et isolée. Rien d'extraordinaire, sauf qu'ici, c'est le propriétaire qui, avec un système d'auto-construction, a réalisé les travaux. Reportage.
Isoler sa maison : voilà un travail qu'il vaut mieux confier à des professionnels. Et bien pas nécessairement. L'entreprise Uniso propose par exemple, un système d'isolation de façade en auto-construction. Solution qu'a utilisé Raymond Gros, à Valbelle (Alpes-de-Haute-Provence), pour rénover les 200m2 de façade de son pavillon des années 1980. En tout, il aura mis 2 mois pour offrir une seconde jeunesse à sa maison.
Mais ce système, qu'est-ce que c'est ? Il s'agit de panneaux à clipper. Ces derniers embarquent un parement en aluminium avec une résine polyester inaltérable et un pare-vapeur.
A l'arrière, un isolant en mousse de polyuréthane peut être ajouté. "Nous travaillons sur différentes épaisseurs de 32 à 122 mm, en fonction des performances thermiques demandées. Le produit de base fait 32 mm, mais on ajoute à l'arrière des compléments fixés sur l'isolant", explique Didier Barbier, technico-commercial chez Uniso. Sur le complément d'isolation, sont installés d'autres pare-vapeur pour gérer la condensation et le point de rosé.

Un système pour particulier avisé

Concrètement, sur le chantier, après s'être assuré des compétences de Raymond Gros, Uniso a réalisé un plan de disposition pour les panneaux, en fonction des dimensions et des ouvertures (portes, fenêtres) de la façade. Le client a également reçu un guide d'aide à la pose.
Dans sa boîte à outils, Raymond Gros a eu besoin d'un perforateur, d'une visseuse, d'une scie sauteuse pour découper les panneaux, ainsi que d'un échafaudage et d'une échelle. Pas de colle, ni enduit...
Mais Didier Barbier précise d'emblée que, si ce produit semble simple d'utilisation et se destine aux particuliers. "Il faut que la personne ait de solides bases. Chose que nous déterminons lors d'un premier rendez-vous, pour qu'il réalise son chantier dans de bonnes conditions." Bref, amateur trop amateur, s'abstenir ! Découvrez le résultat de cette mise en œuvre en images.
Isoler soi-même la façade de sa maison, c'est possible

Avant : une maison à la façade usée

Avant travaux, la façade était délabrée
Avant travaux, la façade était délabrée © Uniso
Le client vit dans une maison Phoenix des années 1980. En vieillissant le crépi a noirci et s'est délité, faisant apparaître le fantôme du mur d'origine. Par souci d'esthétique, Raymond Gros a voulu les camoufler, tout en améliorant les performances énergétiques du bâti.
Avant : une maison à la façade usée

Des panneaux à poser contre le mur

Les panneaux se posent simplement sur le mur
Les panneaux se posent simplement sur le mur © Uniso
Lors de la mise en œuvre, des compléments d'isolation ont été installés et fixés au mur grâce à des agrafes. Ensuite, un rail a été installé pour insérer les vêtures mâles et femelles.
Des panneaux à poser contre le mur

Une solution résistante à l'eau

La solution résiste à l'eau
La solution résiste à l'eau © Uniso
"La vêture part du sol, mais nécessite moins de finitions, puisque le produit est hydrophobe", assure Didier Barbier. A condition bien sûr, que la mise en œuvre ait été bien faite.
Une solution résistante à l'eau

Des fenêtres contournées et isolées

Les fenêtre sont habillées d'un isolant sur mesure
Les fenêtre sont habillées d'un isolant sur mesure © Uniso
Lorsque le client s'est attelé aux fenêtres, un traitement particulier a dû être appliqué. Ainsi, un habillage spécial, isolant, réalisé sur mesure en usine, vient traiter les contours pour éviter les ponts thermiques.
Des fenêtres contournées et isolées

Une façade isolée sur mesure

Les panneaux ont été fabriqués sur mesure
Les panneaux ont été fabriqués sur mesure © Uniso
Les panneaux proposés par l'entreprise mesurent de 2,50 m à 10,40 m et peuvent être découpés. Ici, ils ont été fabriqués sur mesure, pour chaque pan de façade. Mais une petite marge supplémentaire a été ajoutée pour éviter les mauvaises surprises et réaliser les bons ajustements.
Une façade isolée sur mesure

Une maison étanche oui, mais à ventiler

La maison est étanche
La maison est étanche © Uniso
Didier Barbier vante les mérites du produit et assure que la maison bénéficie désormais d'une bonne étanchéité. Dans ce cas, il convient donc d'installer une ventilation, comme une VMC, surtout pour les pièces humides comme la salle de bains et la cuisine, de manière à renouveler l'air de la maison.
Une maison étanche oui, mais à ventiler

Des canalisations coffrées

Un coffrage recouvre les canalisations
Un coffrage recouvre les canalisations © Uniso
Autour des canalisations, un coffrage a été réalisé. De façon à ce que la façade soit totalement hermétique.
Des canalisations coffrées

Une finition bien intégrée

Le crépi a aussi été conçu par Uniso
Le crépi a aussi été conçu par Uniso © Uniso
Concernant les finitions, le client a opté pour un crépi conçu par Uniso. L'entreprise a préconisé un produit en particulier, de manière à ce que la maison se fonde dans le lotissement. "Ce crépi crème est inaltérable dans le temps et aucune mousse ou lichen ne viendra s'accrocher dessus", assure Didier Barbier.
Une finition bien intégrée

Fiche Technique - Isoler soi-même la façade de sa maison, c'est possible

La façade a été rénovée en 2 mois
La façade a été rénovée en 2 mois © Uniso
Prix : NC
Lieu : Valbelle (Alpes-de-Haute-Provence)
Durée des travaux : environ deux mois
Maître d'ouvrage : Raymond Gros
Maître d'œuvre : Raymond Gros/Uniso
Fiche Technique - Isoler soi-même la façade de sa maison, c'est possible
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic