L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un colosse de béton épouse un terrain en pente

Par Manon Mercier
,
le 27 juin 2016
Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
Un couple de Lyonnais a érigé une maison en forme d'escalier de béton pour dompter les contraintes géographiques : une pente à 20 %. Leur nouvelle bâtisse grise s'est lovée au cœur du terrain et flirte aujourd'hui avec les vignes environnantes. Comme une masse minérale sortie de terre.
Les propriétaires de cette somptueuse bâtisse contemporaine tout de béton vêtue ont imaginé les choses en grand. Leur maison devait relever de l'exception. Et c'est dans un petit village du Beaujolais qu'ils ont souhaité ériger leur idéal architectural. L'importante pente d'une part - 20 % - , et la forte identité architecturale de la région d'autre part, ont permis à l'architecte en charge du projet de concevoir une maison aussi originale que confortable.
"La bâtisse en béton brut se loge naturellement dans la pente du terrain et structure le paysage par un jeu de gradins pouvant accueillir des terrasses et la piscine", explique Caroline Barrès-Coquet, architecte en charge de la réalisation. Les vignes, de part et d'autre de la maison, donnent du dynamisme au paysage et créent un jeu de contraste intéressant avec l'aspect brut et minéral de la maison contemporaine.
L'escalier intérieur joue également un rôle clé dans la construction de la bâtisse. Comme une colonne vertébrale, il permet à l'ensemble architectural de dévaler la pente harmonieusement et de faire communiquer les différents niveaux entre eux. Il rappelle également la forme atypique de l'architecture.
Dans un décor vallonné, en plein coeur des vignes, la maison rêvée se dresse aujourd'hui fièrement face au village en contre-bas et épouse parfaitement le lieu.
Découvrez la suite de notre reportage en pages suivantes ...
Un colosse de béton épouse un terrain en pente

Une maison construite comme un escalier

Une maison construite comme un escalier  - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Une maison construite comme un escalier - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
"A l'image d'un escalier, la maison façonne le paysage viticole. La bâtisse, avec son élégante forme géométrique, épouse la pente naturelle du terrain qui est de 20%", explique Caroline Barrès-Coquet architecte, en charge de la réalisation.
La forme en escalier de la bâtisse est au cœur du projet. Il permet de structurer l'ensemble du bâtiment et de contrer l'environnement en domptant le paysage vallonné.
Une maison construite comme un escalier

Un escalier central comme une colonne vertébrale

Un escalier central comme une colonne vertébrale  - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Un escalier central comme une colonne vertébrale - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
On remarque que l'ensemble de la maison - extérieur ou intérieur - est sculpté autour de cette arrête centrale. L'escalier découpe la maison en trois paliers distincts. Chaque partie de la bâtisse est ainsi desservie par cet élément. La hauteur sous plafond rend l'espace immensément grand, telle une nef d'église.
Les marches, recouvertes de bois massif, apportent une touche de douceur et amènent de la chaleur à l'espace central. La lumière n'étant pas aussi présente que dans les pièces ouvertes sur l'extérieur, l'utilisation de ce matériau n'a pas été choisie au hasard.
Un escalier central comme une colonne vertébrale

Un bloc de béton pour un effet minéral

Un bloc de béton pour un effet minéral  - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Un bloc de béton pour un effet minéral - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
"Nous avons essayé de rompre en douceur avec le végétal des vignes environnantes en apportant au décor vallonné une touche minérale", précise Caroline Barrès-Coquet. Tout en ajoutant : "Cela renforce le côté massif de l'architecture et rend la réalisation encore plus personnelle et originale."
La couleur grise et l'apparence lisse du béton apporte une touche de douceur à la bâtisse et contraste avec l'aspect brut et lourd de la matière.
Le regard est attiré par la forme de la maison. Il est invité à monter ou à descendre cet immense escalier de béton. On remarque que trois étages s'immiscent au cœur de la maison. En hauteur, "les propriétaires ont souhaité créer un espace personnalisé, qualifiable de studio. Les pièces tournent autour d'un joli patio et sont ultra-équipées. Au-dessous, il y a les chambres des enfants avec un bureau. Plus bas, un agréable espace piscine s'est trouvé une place dans le décor. Au rez-de-chaussée enfin, le garage a été construit", précise l'architecte.
Un bloc de béton pour un effet minéral

De larges ouvertures pour baigner la maison de lumière

De larges ouvertures pour baigner la maison de lumière  - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
De larges ouvertures pour baigner la maison de lumière - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
"Nous avions pour impératif de donner à voir sur le village et sur le château situés en contre-bas de la maison. Dans un premier temps, les larges ouvertures disséminées un peu partout sur la façade de la maison doivent permettre aux habitants de contempler les paysages", explique Caroline Barrès-Coquet. Tout en précisant : "Ces importantes ouvertures baignent la maison de lumière naturelle."
Le contour noir et élégant des menuiseries apportent, lui, un côté chic. Comme une touche de maquillage discret, il souligne les ouvertures et rompt en douceur avec le gris du béton brut.
Les plus hautes ouvertures - 2 mètres 60 - sont situées au dernier niveau, le point culminant de la maison. Ce niveau bénéficie d'un maximum de lumière naturelle et est directement plongé dans la nature.
De larges ouvertures pour baigner la maison de lumière

Les gradins comme une façade principale

Les gradins comme une façade principale - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Les gradins comme une façade principale - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
En grimpant au sommet de la bâtisse, les habitants bénéficient d'une vue imprenable sur le village et sur le château. "On remarque que la partie la plus importante de la maison représente les trois zones de gradins", ajoute l'architecte. Tout a été imaginé comme si la maison était vue du dessus. Ses "marches", de 6 mètres 70 de profil et de 8 mètres de face, ont des fonctions différentes et apportent de la vie à la structure bétonnée, lourde et immobile. Chaque palier a son histoire et possède une fonction précise.
A noter : les gradins compensent le manque d'espace jardin non-disponible.
Les gradins comme une façade principale

Un volet développement durable ancré dans la maison

Un volet développement durable ancré dans la maison  - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Un volet développement durable ancré dans la maison - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
La bâtisse est certifiée haute qualité environnementale (HQE). "Les propriétaires voulaient que leurs consommations d'énergie aient un impact moindre sur l'environnement", explique Caroline Barrès-Coquet. Pari réussi.
Son toit végétalisé, situé au dernier étage, donne un côté naturel à la bâtisse et se marie parfaitement avec la vigne voisine. Il flirte délicatement avec les formes géométriques de la terrasse en bois, plus bas, et celles de la maison. Il rappelle que la nature n'est pas loin. "Ce système de recouvrement végétalisé apporte un bon confort thermique en été et en hiver", précise l'architecte.
Les propriétaires ont également souhaité mettre en place des panneaux solaires (hors champ). Ces derniers sont couplés avec un ballon d'eau chaude thermodynamique. Par définition, l'eau produite est chauffée naturellement par une pompe à chaleur et par une géothermie en forage vertical.
"Pour finir, ils ont misé sur la récupération des eaux de pluie pour l'eau des toilettes et pour l'arrosage", confirme Caroline Barrès-Coquet.
Un volet développement durable ancré dans la maison

Un intérieur cubique pour rappeler le style de la bâtisse

Un intérieur cubique pour rappeler le style de la bâtisse - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Un intérieur cubique pour rappeler le style de la bâtisse - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
L'allure cubique de l'architecture se reflète dans le mobilier. Au dernier étage de la maison - la partie studio des propriétaires - on discerne des étagères, presque dissimulées dans les murs, coincées entre les ouvertures. Leurs formes élancées et géométriques apportent du dynamisme à la pièce. Le noir de ces éléments contraste élégamment avec le gris du béton et épouse naturellement le parquet, en chêne massif, au sol. La hauteur sous plafond, elle, agrandit considérablement l'espace.
On remarque que l'escalier est au centre de la pièce. Le garde-corps, gris blanc, apporte un zeste de douceur à l'ensemble. Il conduit le regarde vers le village au loin, visible grâce aux larges ouvertures et invite également à redescendre dans la vallée.
Un intérieur cubique pour rappeler le style de la bâtisse

Un patio comme un puits de lumière

Un patio comme un puits de lumière  - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Un patio comme un puits de lumière - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
Pour baigner l'ensemble de la pièce de vie d'une lumière naturelle et chaleureuse, "nous avons imaginé un patio, comme un puits de lumière", explique l'architecte. Toutes les pièces du dernier étage s'enroulent autour de cet îlot central. "Au sol, les graviers blancs rappellent les jardins zen du Japon", précise-t-elle.
Un patio comme un puits de lumière

Des pièces de vie claires et spacieuses

Des pièces de vie claires et spacieuses - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Des pièces de vie claires et spacieuses - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
Les jours de mauvais temps ou lorsque l'hiver refroidit l'atmosphère, les habitants pourront bénéficier, là-encore, d'un agréable salon. La pièce de vie est lumineuse, chic et épurée. Le mobilier, toujours discret, se fond presque dans le décor. A l'exception de ces chaises dépareillées, aux couleurs acidulées, qui tentent de se faire remarquer. Elles réveillent la pièce qui sommeille et apportent un zeste de chaleur humaine.
Des pièces de vie claires et spacieuses

Une chambre comme un cocon au cœur de la bâtisse

Une chambre comme un cocon au cœur de la bâtisse - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Une chambre comme un cocon au cœur de la bâtisse - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
Pour les longs mois d'hiver, les propriétaires pourront se lover en famille dans les différents lieux chaleureux de la bâtisse de béton. Paradoxalement, le gris de la matière lourde et brut n'entrave pas à la chaleur du lieu. Au contraire, les propriétaires apprécieront les avalanches de lumière qui réchaufferont la maison. A l'image de cette jolie chambre donnant sur le patio. La lumière extérieure se réfléchit sur les murs blancs de la pièce et apporte un côté cocon au lieu de repos.
Une chambre comme un cocon au cœur de la bâtisse

Une terrasse nichée en hauteur pour manger la tête dans les étoiles

Une terrasse nichée en hauteur pour manger la tête dans les étoiles  - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Une terrasse nichée en hauteur pour manger la tête dans les étoiles - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
Toujours au dernier étage, les propriétaires bénéficient d'une importante terrasse, accessible via les ouvertures situées sur la façade.
La couleur grisée du bois révèle en douceur la beauté de l'espace extérieur. L'esthétique singulière des lames de bois, en pin Douglas, apporte également à l'ensemble de la surface un aspect naturellement robuste.
Une terrasse nichée en hauteur pour manger la tête dans les étoiles

Une élégante piscine pour une plongée dans le village

Une élégante piscine pour une plongée dans le village   - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Une élégante piscine pour une plongée dans le village - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
La piscine, de 6 mètres par 3 mètres 50, au premier palier cette fois, amène un espace détente à l'ensemble et représente à elle-seule un point de vue atypique et plein de caractère pour les habitants : ils peuvent nager en contemplant le décor verdoyant. Le village, plus bas, dont maisonnettes dorées brillent au soleil, est comme un tableau.
La terrasse qui entoure la piscine est en pin Douglas. Ses lames de bois brutes, longues et élancées, propulsent les regards vers la vallée. Elle apporte inévitablement un côté naturel au tout et rafraîchit l'environnement avec sa couleur grisée.
Une élégante piscine pour une plongée dans le village

Une maison en béton grimpe au cœur des vignes

Une maison en béton grimpe au cœur des vignes  - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Une maison en béton grimpe au cœur des vignes - Une maison en béton grimpe au cœur des vignes © Studio Erick Saillet
Fiche technique :
Maître d'ouvrage : privé
Maître d'œuvre : Barrès-Coquet architectes
Lieu : Région lyonnaise
Durée des travaux : 2013-2015
Coût : non communiqué
Surface : 160 mètres carrés
Une maison en béton grimpe au cœur des vignes
Nous vous recommandons

Des aides, allouées via le dispositif MaPrimeRénov', qui ne seront plus soumises à conditions de ressources.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic