L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Cette maison de pierre et de bois se passe de chauffage (ou presque)

Par Lucas Desort
,
le 3 octobre 2019
Construite il y a plus d'un an, cette bâtisse mélange le bois et la pierre. Véritable bijou écologique, cette demeure a depuis pu être mise à l'épreuve des différentes variations de climat. Reportage.
L'objectif, pour un architecte qui conçoit une maison, est de livrer un lieu de vie agréable, fonctionnel et sécurisant. Pour ce projet, Gilles Perraudin avait la même mission à remplir, en ajoutant la contrainte d'utiliser uniquement des matériaux naturels, pour fournir un lieu sain et écologique.
"Le choix de la pierre s'est imposé à moi rapidement" raconte l'architecte. Dans une région avec un climat méditerranéen, il était primordial de penser au rafraichissement des lieux, sans y installer de climatisation. "On a par conséquent opté pour des pierres de calcaire de la carrière de Fontvieille de 40 cm d'épaisseur" explique-t-il, "la pierre permet de réguler la température des lieux, tout en ayant un matériau sain et au bas coût en carbone".
Même si nous sommes dans le sud de la France, il fallait également penser à l'hiver et aux quelques nuits froides qu'elles amènent. "A l'opposé de la pierre, ici le choix du bois permet de capter et conserver la chaleur" justifie l'architecte. Le plancher et la toiture sont en bois massif, alors que les menuiseries sont en mélèze naturellement durable. Néanmoins, pour les soirées un peu plus fraiches, un poêle à bois a été placé dans la bibliothèque, au fond de la maison.
Après un an passé dans la demeure, Nicolas le propriétaire des lieux a fait visiter son habitation à Maison à part, et dresse un premier bilan.
Cette maison de pierre et de bois se passe de chauffage (ou presque)

Un rez-de-chaussée ouvert

Un rez-de-chaussée ouvert
Un rez-de-chaussée ouvert © 11h45
Ici, c'est par un sous-sol fait d'un lit de sable et de cailloux que l'on accède à l'intérieur de la propriété. L'espace de vie se trouve au 1erétage et avant d'y arriver il faut passer par le rez-de-chaussée. "La construction est bâtie sur une zone inondable, par conséquent on a dû la surélever, en réponse aux prescriptions de surélévation (zone PPRI)" explique l'architecte.
Une décision guidée par les réglementations qui aujourd'hui a trouvé son utilité. "On profite de l'espace en-dessous pour se rafraîchir l'été" souligne Nicolas, "on compte dans l'avenir aménager un peu plus les lieux pour y faire un second lieu de vie en saison".
Un rez-de-chaussée ouvert

Du bois et de la pierre

Du bois et de la pierre
Du bois et de la pierre © 11h45
Dans cette maison, pierre t bois se marient à la perfection. "La pierre permet d'apporter de la fraicheur dans les lieux pendant les périodes de canicule, alors que le bois garde la chaleur et permet d'avoir une atmosphère plus chaude l'hiver" décrypte l'architecte.
Du bois et de la pierre

Une salle à manger qui donne l'illusion de manger au soleil

Une salle à manger qui donne l'illusion de manger au soleil
Une salle à manger qui donne l'illusion de manger au soleil © 11h45
C'est à deux pas de la terrasse que les habitants prennent place le soir pour dîner. La salle à manger comme les autres pièces, à l'exception de la salle de bains et des toilettes, est ouverte.
"La salle à manger profite d'un environnement spacieux, et lorsqu'on ouvre les portes-fenêtres, la dimension s'amplifie : on a l'impression de manger sur la terrasse" apprécie Nicolas.
Une salle à manger qui donne l'illusion de manger au soleil

Une terrasse ouverte qui sert de source de chaleur

Une terrasse ouverte qui sert de source de chaleur
Une terrasse ouverte qui sert de source de chaleur © 11h45
La demeure est exposée plein sud et dans la région on a rarement froid. Le sol de la terrasse ainsi que la pergola sont en bois, supportés évidemment par des colonnes en pierre. "Orienté de cette manière, la terrasse est utilisable presque toute l'année mais, lorsque le temps ne s'y prêt pas, elle nous sert quand même à illuminer le séjour et réchauffer les lieux" se réjouie le propriétaire des lieux.
Une terrasse ouverte qui sert de source de chaleur

Un couloir d'aération

Un couloir d'aération
Un couloir d'aération © 11h45
"Ouvrir les portes-fenêtres permet une ventilation traversante, passant par la salle à manger et les chambres" détaille le propriétaire.
Un couloir d'aération

Des claustras pour filtrer la lumière

Des claustras pour filtrer la lumière
Des claustras pour filtrer la lumière © 11h45
Comme pour le reste de la maison, la pierre vient prendre sa place jusque devant les fenêtres des deux chambres. Ici pas de volets, ce sont des claustras qui se positionnent pour laisser entrer de la lumière.
"Au contact de la pierre qui fait effet de brise-soleil, les rayons entrent dans la pièce et offrent en fin de journée une lumière douce et apaisante" apprécie le propriétaire.
Des claustras pour filtrer la lumière

Une bibliothèque prête pour l'hiver

Une bibliothèque prête pour l'hiver
Une bibliothèque prête pour l'hiver © 11h45
Étant la pièce la plus reculée de la demeure, c'est elle qui bénéficie le moins de la chaleur de l'extérieur. Pour l'hiver Nicolas et sa fille pourront compter sur la présence de leur poêle à bois pour se réchauffer pendant qu'ils liront leur livre.
Une bibliothèque prête pour l'hiver

L'intérieur de la maison à la nuit tombée

L'intérieur de la maison à la nuit tombée
L'intérieur de la maison à la nuit tombée © 11h45
Fiche technique :
Lieu : Montélimar
Surface : 96 m²
Maître d'œuvre : Atelier Architecture Perraudin
Maître d'ouvrage : privé
Budget : 165.00 € HT
L'intérieur de la maison à la nuit tombée
Nous vous recommandons

Transformée du sol au plafond, cette petite maison bretonne a complètement changé de visage. Modernisée, agrandie par deux extensions et entièrement repensée, elle affiche désormais un profil contemporain, où ses propriétaires profitent d'une vue dégagée sur la mer

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic