L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Extension contrastée

Par C.Chahi
,
le 3 mai 2010
Ayant été chargée d'agrandir un pavillon situé en région parisienne, l'architecte Joséphine Duval a fait le choix de la rupture. Au lieu d'être conforme au style du bâtiment existant, l'extension a été réalisée grâce à un cube aux lignes résolument contemporaines. Une association qui, loin de choquer, donne une vraie personnalité à la maison.
Tout commence il y a dix ans. Joséphine Duval est contactée pour rénover le pavillon d'un couple. Située au nord du château de Vincennes, dans le Val de Marne, la maison était habitable, mais en très mauvais état. L'architecte orchestre les travaux et parvient à en faire une habitation agréable à vivre. Elle imagine même une extension. Seulement voilà : les propriétaires n'ont pas le budget pour la réaliser et ils ne donnent pas suite au projet. Les choses auraient pu en rester là sauf qu'au bout de dix ans, le manque de place s'est cruellement fait ressentir. L'architecte a donc été priée de ressortir les plans de ses cartons. Une agréable surprise : "je savais que ce projet leur tenait vraiment à cœur mais, ne les voyant pas revenir vers moi, je m'étais résignée à l'idée qu'ils avaient peut-être fait appel à quelqu'un d'autre", confie-t-elle
La maison étant implantée en bordure de rue à l'avant, la seule solution envisageable était d'ajouter une extension à l'arrière. Une fois la position trouvée, l'architecte s'est penchée sur la question de la forme. Un travail rendu complexe dans la mesure où, là encore, la configuration du terrain - à la fois long et étroit -, limitait considérablement les possibilités. A cela sont venues s'ajouter les contraintes du PLU (Plan Local d'Urbanisme) qui fixait une largeur et une longueur à ne pas dépasser.

Espace et luminosité

Reportage extension Josephine Duval
Reportage extension Josephine Duval © DR
 De toutes ces contraintes a découlé une extension en forme de cube dont l'intégration a été rendue possible grâce à la démolition de la partie basse de la façade arrière de la maison. Grâce à elle, l'habitation dont la superficie était seulement de 100 m2 a gagné près de 30 m2. Un salon a ainsi pu être créé, pièce dont la maison était jusqu'ici dépourvue. Autrefois située à l'extrémité du bâtiment, la salle à manger a retrouvée une position centrale dans l'habitation puisqu'elle se trouve désormais prolongée par un volume de près de 4,50 mètres de haut. Ce dernier étant presque entièrement vitré, la pièce y a d'ailleurs gagné en luminosité.
L'agrandissement a également été profitable à la cave qui, ayant elle-aussi été décloisonnée, est désormais librement accessible depuis le salon. Au final, les trois pièces - salon, salle à manger et cave convertie en salle de télévision - s'imbriquent désormais les unes dans les autres, offrant ainsi une succession de volumes contrastés reliés entre eux par des escaliers.

Visage contrasté

Sur le plan architectural, la façade arrière offre un visage contrasté : les lignes résolument contemporaines de l'extension sont en rupture totale avec celles de la maison. "L'idée n'était pas de copier l'existant mais de créer un contraste entre l'ancien bâtiment et le nouveau", commente Joséphine Duval. Une différence que l'architecte a d'ailleurs souhaité souligner, avec la présence d'un bandeau vitrée en bordure du cube pour marquer la jonction entre les deux structures.
Reportage extension Josephine Duval
Reportage extension Josephine Duval © DR
 Au final, l'ajout de cette extension aura permis, non seulement de donner une "vraie" personnalité à la maison, mais également de renforcer sa relation avec l'extérieur. Une belle réussite puisque jusqu'ici le bâtiment était complètement isolé du jardin.
L'architecte n'ayant pas cherché à uniformiser la décoration de l'extension avec le reste de l'habitation, le contraste se poursuit à l'intérieur. Alors que le bâtiment existant fait la part belle aux matériaux anciens tels que le bois ou la tomette, l'extension elle, met à l'honneur des matières plus contemporaines : métal, carrelage... Un mélange de contemporain et d'ancien qui fonctionne bien et n'empêche pas les deux volumes de former un tout cohérent.
Pour découvrir le avant/après de cette réalisation, cliquez sur suivant.
Extension contrastée

Façade arrière - Avant

Façade arrière - Avant - Reportage extension Josephine Duval
Façade arrière - Avant - Reportage extension Josephine Duval © DR
L'architecte Joséphine Duval a récemment été été chargée d'agrandir un pavillon situé en région parisienne. Un projet architectural qui s'inscrit dans la rupture.
Façade arrière - Avant

Façade arrière - Après

Façade arrière - Après - Reportage extension Josephine Duval
Façade arrière - Après - Reportage extension Josephine Duval © DR
Au lieu d'être conforme au style du bâtiment existant, l'extension a été réalisée grâce un cube aux lignes résolument contemporaines.
Façade arrière - Après

Cube vitré - Extension contrastée

Cube vitré - Reportage extension Josephine Duval
Cube vitré - Reportage extension Josephine Duval © DR
L'intégration de ce cube a été rendue possible grâce à la démolition de la partie basse de la façade arrière de la maison.
Cube vitré - Extension contrastée

Vue latérale - Avant

Vue latérale - Avant - Reportage extension Josephine Duval
Vue latérale - Avant - Reportage extension Josephine Duval © DR
Lors des travaux, l'entrée qui était située sur le côté de l'habitation a été supprimée.
Vue latérale - Avant

Vue latérale - Après

Vue latérale - Après - Reportage extension Josephine Duval
Vue latérale - Après - Reportage extension Josephine Duval © DR
Le cube étant presque entièrement vitré, l'habitation existante a gagné en luminosité.
Vue latérale - Après

Extension - Vue intérieure

Extension - Vue intérieure - Reportage extension Josephine Duval
Extension - Vue intérieure - Reportage extension Josephine Duval © DR
Grâce à l'ajout du cube, l'habitation dont la superficie était seulement de 100 m2 a gagné près de 30 m2. Un salon a ainsi pu être créé, pièce dont la maison était jusqu'ici dépourvue.
Extension - Vue intérieure

Vers la maison...

Vers la maison... - Reportage extension Josephine Duval
Vers la maison... - Reportage extension Josephine Duval © DR
Le salon, pièce nouvellement créée, communique librement avec la salle à manger et la cave, pièce ayant été décloisonnée afin d'être transformée en salle de télévision. Dans sa partie arrière, la maison offre ainsi une succession de volumes contrastés reliés entre eux par des escaliers.
Vers la maison...

Bandeau vitré - Extension contrastée

Bandeau vitré - Reportage extension Josephine Duval
Bandeau vitré - Reportage extension Josephine Duval © DR
Pour accéder à la partie ancienne du bâtiment, il faut emprunter des escaliers en métal aux marches ajourées : l'un mène à la cave, l'autre à la salle à manger.
Bandeau vitré - Extension contrastée
Nous vous recommandons

Laissez vous séduire par une habitation domotique tout confort. Volets, lumières et chauffage, tout est contrôlable à distance.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic