L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une extension bois pour un pavillon des années 30

Par C. Chahi Bechkri
,
le 24 janvier 2013
Pour agrandir leur logement devenu trop petit, les propriétaires d'un petit pavillon de banlieue des années 30 ont opté pour la solution de la construction bois. Conçue comme une petite boîte modulable, la structure a permis de rétablir un lien avec le dehors tout en dynamisant la façade arrière.
"Un pavillon de banlieue des 30, tout simple avec sa façade un peu lépreuse en enduit ciment, son petit perron surmonté d'une marquise en fer à té et en verre armé". Lorsque l'architecte Nicola Spinetto décrit la maison telle qu'elle était à l'origine, l'on a vraiment du mal à s'imaginer qu'il nous parle bien de la même habitation que celle que l'on a aujourd'hui sous les yeux. Il faut dire qu'elle a complètement changé de visage, en particulier à l'arrière où une extension bois a été créée.
Une boîte dans la boîte
Nicola Spinetto et son associé Stéphane Raza ont imaginé une structure légère juchée sur pilotis et accolée à la maison, au même niveau que le rez-de-chaussée. "La forme se veut une boîte à perceptions, expliquent-ils : elle s'ouvre où la vue le permet - du côté droit, un filet métallique laisse passer le regard vers un grand arbre - et se ferme pour se protéger des vis-à-vis les plus gênants - du côté gauche, vers le parking mitoyen".
Quant à la structure elle-même, il s'agit d'une terrasse surmontée d'une ossature garnie tantôt de tasseaux en bois à claire-voie, tantôt de panneaux de métal déployé ou de grillage inox. Une véranda en aluminium a été aménagée en dessous, formant ainsi comme une boîte dans la boîte. Un escalier vient enfin compléter l'ensemble : il assure la jonction entre l'extension bois et le jardin.
L'ajout de cette petite construction en bois a permis d'accroître la surface habitable de la maison qui se limitait avant les travaux à 80 m2. "Grâce à elle, les propriétaires ont gagné un peu plus de 30 m2 ce qui n'est pas négligeable, surtout en région parisienne où les m2 se font rares, explique Nicola Spinetto. Nous avons ainsi pu réorganiser tout le rez-de-chaussée, poursuit-il. Les pièces à vivre étaient petites, mal exposées et toutes implantées côté rue : elles étaient donc totalement coupées du jardin situé deux mètres en contrebas".
Pour améliorer la situation, des changements importants d'implantation ont été faits. La chambre et la salle à manger ont été inversées. Idem pour la cuisine, pièce implantée à l'origine à l'avant de la maison, et la salle de bains, située côté jardin. La première, plus conviviale, s'ouvre désormais sur la salle à manger et communique aussi avec le salon, aménagé sous la véranda, tandis que la deuxième, plus intime, a retrouvé une enceinte plus petite et cloisonnée.
La suite de l'article en page suivante.
Une extension bois pour un pavillon des années 30

Une extension qui recrée du lien

Une extension qui recrée du lien - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Une extension qui recrée du lien - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
Etant donnée sa position, l'extension a également permis une ouverture de la maison sur l'extérieur. "La maison ne disposait d'aucun accès direct sur le jardin et était donc complètement repliée sur elle-même, et c'était vraiment dommage. Quand on a la chance d'en avoir un, il faut en profiter", insiste Nicola Spinetto.
Pour permettre aux occupants de le faire quelles que soient les conditions climatiques, ce dernier a veillé à laisser un espace vide de bonne proportion à côté et devant la véranda. La maison dispose ainsi d'un balcon et d'une terrasse, des espaces à mi-chemin entre l'intérieur et l'extérieur qui sont protégés par la structure bois. "L'extension forme une sorte de sas entre la maison et le jardin. C'est un nouvel espace, à la fois dedans et dehors. Il offre un lieu unique, différent de l'existant", précise Nicola Spinetto.
Une structure ajourée et modulable
Dans la même logique, les ouvertures ont été multipliées. Certaines peuvent d'ailleurs s'ouvrir, "à la manière de grands clapets", afin de dégager un maximum de vues sur le jardin et à améliorer l'aération dans l'extension. Le vis-à-vis sur la maison étant important, beaucoup sont protégées par des tasseaux en bois : l'intimité des occupants est ainsi préservée. Au final, la structure bois s'avère donc extrêmement ajourée et modulable.
Sur le plan esthétique, avec son enveloppe, entièrement en bois, et son volume irrégulier, elle se démarque complètement du bâtiment l'existant. Sa modernité donne à la façade arrière un tout nouveau visage : une véritable cure de jouvence qui profite à l'ensemble de l'habitation.
Pour voir plus d'images de cette extension, cliquez sur les pages suivantes.
Fiche technique :
Lieu : Alfortville
Architectes : Nicola Spinetto, Stéphane Raza
Collaborateurs : Daniele Mainetti (chantier), Giovanna Bianchi (études)
Programme : réhabilitation de l'existant (20m²), extension du séjour (terrasse et véranda), clôture
Surface : 35 m² (rehab.) + 31.5 m² (extension)
Coût : 20K €(rehab.) + 59 K € HT (extension, clôture et aménagements extérieurs)
Livraison : mai 2012
Entreprises : Rénovation intérieure : entreprise ADB
Réalisation de l'extension : entreprise ADL
Une extension qui recrée du lien

Une extension et une rénovation

Une extension et une rénovation - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Une extension et une rénovation - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
Les architectes Nicola Spinetto et son associé Stéphane Raza se sont vus confier à rénover un pavillon des années 30 situé en région parisienne. Leur mission : l'agrandir de manière à pouvoir réoganiser l'intérieur de l'habitation et rétablir un lien avec le jardin.
Une extension et une rénovation

Fortes contraintes - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Fortes contraintes - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Fortes contraintes - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
Le projet d'extension s'est avéré complexe dans la mesure où le terrain était très exigu et soumis à un fort vis-à-vis.
Fortes contraintes - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Clôture moderne - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Clôture moderne - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Clôture moderne - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
L'intervention des architectes est visible dès la rue puisqu'ils se sont également chargés de rénover la clôture du pavillon. Pour donner de la cohérence au projet, ils ont repris les lignes de l'extension et les mêmes matériaux.
Clôture moderne - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Façade arrière - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Façade arrière - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Façade arrière - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
Afin d'accroître la surface habitable du logement, une extension a été créée sur la façade arrière. Juchée sur des pilotis, elle arrive au même niveau que le rez-de-chaussée qu'elle vient prolonger.
Façade arrière - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Allure moderne - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Allure moderne - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Allure moderne - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
Au final, le pavillon se retrouve presque complètement caché par l'extension. Par sa simple présence, elle arrive à le métamorphoser complètement : elle lui donne la même allure moderne qu'une maison contemporaine.
Allure moderne - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Alignement parfait - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Alignement parfait - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Alignement parfait - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
L'extension vient s'aligner sur l'immeuble voisin contre lequel elle s'appuie. Les architectes ont en effet cherché à exploiter le moindre espace disponible.
Alignement parfait - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Panneaux filtres - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Panneaux filtres - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Panneaux filtres - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
Des remplissages en tasseaux de douglas à claire-voie, en panneaux de métal déployé et en grillage inox agissent comme des filtres qui tamisent la lumière et protègent du regard.
Panneaux filtres - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Structure ajourée - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Structure ajourée - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Structure ajourée - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
La structure s'avère au final très ajourée et modulable. Les occupants peuvent ainsi jouer avec les vues et ainsi mieux profiter du jardin.
Structure ajourée - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Une boîte dans la boîte

Une boîte dans la boîte - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Une boîte dans la boîte - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
Une véranda a été aménagée sous la structure bois formant ainsi comme une boîte dans la boîte. Les occupants s'en servent tantôt comme salle à manger, tantôt comme salon.
Une boîte dans la boîte

Terrasse protégée - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Terrasse protégée - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Terrasse protégée - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
Un espace vide a été laissé sous la structure de manière à pouvoir créer une terrasse. Cette terrasse se retrouve ainsi protégée.
Terrasse protégée - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Ouverture - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Ouverture - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Ouverture - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
Grâce à l'extension, la maison s'ouvre désormais sur le jardin au lieu d'être repliée sur elle-même. Elle y bénéficie d'ailleurs désormais d'un accès direct alors qu'avant elle en était dépourvue.
Ouverture - Une extension bois pour un pavillon des années 30

Plan revu et corrigé

Plan revu et corrigé - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Plan revu et corrigé - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
Grâce à l'extension, les architectes ont pu réorganiser l'intérieur de la maison. La position de certaines pièces a changé afin qu'elles soient plus agréables à vivre.
Plan revu et corrigé

Vue de nuit

Vue de nuit - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Vue de nuit - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
Le soir venu, les panneaux filtrent, non pas les rayons du soleil, mais la lumière, ce qui donne lieu à de très beaux effets et reflets.
Vue de nuit

Vue de nuit

Vue de nuit - Extension bois Nicola Spinetto Architecte
Vue de nuit - Extension bois Nicola Spinetto Architecte © Sergio Grazia
Grâce à l'extension, la façade arrière du pavillon a complètement changé de visage : il a pris l'allure moderne d'une maison contemporaine.
Vue de nuit
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic