L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un "cristal de roche" écolo pour refuge

le 28 septembre 2009
A 2.883 mètres d'altitude au Mont Rose en Suisse, un abri d'un nouveau genre attend les randonneurs : allure futuriste, équipements high tech, réflexion écologique, ses concepteurs ont inauguré ainsi "une nouvelle forme de construction alpine de haute altitude". Visite.
A 2883 mètres d'altitude, au milieu des paysages magnifiques des glaciers du Gorner, de Grenz et du Mont Rose de la Suisse, un bâtiment insolite a été inauguré ce samedi : la Cabane du Mont Rose, appelée à devenir le refuge de montagne le plus étudié dans les écoles d'architecture ! Une structure en panneau de bois recouverte d'une coque en métal étincelant, réalisée par le Club Alpin Suisse (CAS) associé à l'Ecole Polytechnique de Zurich, qui affiche ses lignes futuristes perchée au sommet du mont Rose. Dès mars prochain, "le cristal de roche", tel qu'il a été appelé, devrait accueillir jusqu'à 120 alpinistes dans des lits individuels. Des randonneurs à qui il est demandé d'adopter un comportement visant à préserver la nature, pour être en parfaite adéquation avec leur refuge : tout dans ce bâtiment confère en effet au respect de l'environnement.

Un bâtiment quasi-autonome

Six ans de planification, dont quatre semestres d'élaboration d'avant-projets par les étudiants, puis deux étés de construction, auront été nécessaires à sa sortie de terre. Panneaux photovoltaïques, solaire thermique, eau de fonte des glaces récupérée, assainissement des eaux usées grâce à une installation de microfiltration à base de bactérie, eaux grises réutilisées pour la chasse d'eau et le lavage... Le bâtiment, annoncent ses concepteurs, devrait couvrir à plus de 90% ses besoins en énergie et devrait avoir un impact de ses émissions de CO2 réduit de trois fois par rapport à ses confrères.
Pour gérer de manière optimale cet ensemble d'équipements, un logiciel développé à l'école de Zurich (ETH Zurich) a été programmé pour contrôler toutes les installations : "Les données pertinentes, dont celles du système de réservation, des accumulateurs d'énergie et de la station météorologique, seront transmises de la cabane à un ordinateur installé à l'ETH Zurich, explique l'école dans un communiqué. En se basant sur ces données, celui-ci calculera la gestion de l'énergie de façon à ce que le bâtiment atteigne un degré d'autonomie maximal." A distance, l'ordinateur commandera ainsi des actions automatiques "par exemple la commande de mettre en marche la centrale à énergie totale équipée lorsque l'insolation ne suffit pas pour satisfaire le besoin en courant."

Un sujet d'étude

Le coût du bâtiment s'élève à 6,4 millions de francs suisses soit 4 millions d'euros. "La construction et l'exploitation de la nouvelle cabane permettra d'acquérir des connaissances et des expériences précieuses sur la construction durable dans des conditions climatiques extrêmes, de même que sur l'entretien et l'exploitation des cabanes" précise le CAS.
Pour avoir un aperçu de la cabane en images, cliquez sur suivant.
Pour d'autres infos, voir le site de la réalisation
Un "cristal de roche" écolo pour refuge

Vue du sud-est en direction du Mont Cervin

Nouvelle Cabane du Mont Rose CAS, vue du sud est en direction du Mont Cervin
Nouvelle Cabane du Mont Rose CAS, vue du sud est en direction du Mont Cervin © ETH-Studio Monte Rosa/Tonatiuh Ambrosetti
Ce bâtiment à l'allure futuriste lance "une nouvelle forme de construction alpine de haute altitude". Sa conception est née de la collaboration du Club Alpin Suisse avec l'école Polytechnique de Zürich.
Vue du sud-est en direction du Mont Cervin

Chambre - Un "cristal de roche" écolo pour refuge

cabane mont rose chambre
cabane mont rose chambre © ETH-Studio Monte Rosa/Tonatiuh Ambrosetti
Sa structure est entièrement en bois. Ici, la chambre du 3ème étage avec 6 places. En tout, le refuge peut accueillir 120 personnes.
Chambre - Un "cristal de roche" écolo pour refuge

Salle à manger

cabane mont rose salle a manger
cabane mont rose salle a manger © ETH-Studio Monte Rosa/Tonatiuh Ambrosetti
Deux étés auront été nécessaires à la construction de la Cabane du Mont Rose, mais aussi six ans de planification !
Salle à manger

Escalier - Un "cristal de roche" écolo pour refuge

cabane mont rose escalier
cabane mont rose escalier © ETH-Studio Monte Rosa/Tonatiuh Ambrosetti
Un escalier en cascade avec fenêtre en longueur permet d'admirer les vues extraordinaires qu'offre sa position à 2883 mètres d'altitude.
Escalier - Un "cristal de roche" écolo pour refuge

Eau - Un "cristal de roche" écolo pour refuge

cabane mont rose eau
cabane mont rose eau © Image: Lauber IWISA AG, Naters.
Sa conception doit la rendre quasi totalement autonome. Ainsi de l'eau, récupérée de la fonte des neiges, recueillie dans une caverne et servant à alimenter la cabane. Pour la chauffer, des panneaux solaires thermiques. L'électricité vient elle, des panneaux photovoltaïques positionnés sur le toit.
Eau - Un "cristal de roche" écolo pour refuge

Chauffage - Un "cristal de roche" écolo pour refuge

cabane mont rose aération
cabane mont rose aération © Image : Lauber IWISA AG, Naters.
"La cabane dispose d'un système d'aération. Pour les hôtes qui souhaitent respirer l'air des montagnes, les fenêtres dans les chambres peuvent tout de même être ouvertes" précise l'ETH.
Chauffage - Un "cristal de roche" écolo pour refuge
Nous vous recommandons

Mise au goût du jour dans un esprit campagne chic, cette demeure a retrouvé lustre et cachet.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic