L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Avant/après : surélévation et apport de lumière pour une maison de ville

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 18 janvier 2016
Glissée entre deux bâtiments, cette maison de ville sombre et ancienne a subi une surélévation et une véritable remise en lumière. Baies vitrées, puits de lumière, fenêtres de toit et oeil-de-boeuf sont associés pour offrir à l'habitation une ouverture sur les jardins - tout en conservant sont côté intimiste. Visite.
Séduits par le beau terrain sur lequel elle est construite, un couple acquiert une maison de ville, au sud de Paris. Si le grand jardin à l'arrière fait le bonheur des enfants, l'habitation existante est trop petite en l'état pour accueillir toute la famille. Un sous-sol semi-enterré recèle un garage et une buanderie mais, à l'étage, il manque des chambres.
Plus important, la maison a connu plusieurs restructurations... pas toujours réussies. Occupée précédemment par des amateurs d'art, l'habitation est étonnamment sombre - notamment à cause de carreaux de verre qui tiennent lieu de fenêtres côté rue. "A cette construction des années 30, plusieurs extensions ont été ajoutées, dont une... bleue, dans les années 70", nous précise Marc Nicolas, l'architecte chargé de restructurer la maison du sol au plafond.
En pages suivantes, découvrez les photos de la maison avant et après les travaux.
Avant/après : surélévation et apport de lumière pour une maison de ville

Avant : une construction plus proche de l'atelier que de la maison

Avant : une construction plus proche de l'atelier que de la maison - Rénovation d'une maison de ville
Avant : une construction plus proche de l'atelier que de la maison - Rénovation d'une maison de ville © Alexandre Mermillod
La façade donnant sur la rue était plutôt austère et vieillissante. Mais ce sont surtout les carreaux de verre omniprésents qui surprennent, et coupent la maison de la lumière naturelle.
A gauche, un passage permettait aux voitures d'accéder au garage, dont l'entrée se trouvait à l'arrière de l'habitation.
Avant : une construction plus proche de l'atelier que de la maison

Après : une surélévation en zinc et bois pour gagner en surface

Après : une surélévation en zinc et bois pour gagner en surface - Rénovation d'une maison de ville
Après : une surélévation en zinc et bois pour gagner en surface - Rénovation d'une maison de ville © Alexandre Mermillod
Marc Nicolas a complètement revu et corrigé la maison et sa façade pour, non seulement ajouter un étage, mais aussi repenser les ouvertures. "Nous avons essayé de cadrer les nouvelles fenêtres avec les baies existantes, mais toutes ont changé car l'usage des pièces n'est plus le même", nous explique l'architecte.
Après : une surélévation en zinc et bois pour gagner en surface

Avant : côté jardin, une extension bleu roi... plutôt originale

Avant : côté jardin, une extension bleu roi... plutôt originale - Rénovation d'une maison de ville
Avant : côté jardin, une extension bleu roi... plutôt originale - Rénovation d'une maison de ville © Alexandre Mermillod
Côté jardin, une extension avait été construite dans les années 70. "J'aurai aimé conserver sa couleur bleu si originale, mais les propriétaires n'étaient pas séduits", se souvient Marc Nicolas. L'installation semble n'avoir pas été terminée, notamment au niveau de la passerelle qui mène au jardin... dont l'usage de l'époque est encore aujourd'hui un peu flou, même pour l'architecte !
Avant : côté jardin, une extension bleu roi... plutôt originale

Avant : une extension revue et corrigée

Avant : une extension revue et corrigée - Rénovation d'une maison de ville
Avant : une extension revue et corrigée - Rénovation d'une maison de ville © Alexandre Mermillod
Après avoir hésité sur le coloris, les nouveaux propriétaires ont finalement opté pour un bardage de bois foncé et de zinc pour habiller l'étrange extension. Des panneaux amiantés ont dû être déposés avant la suite des travaux.
"Sous la passerelle, nous avions prévu d'installer la piscine tant rêvée par les nouveaux occupants", précise Marc Nicolas. Un projet mis de côté pour l'instant faute de budget - et pour cause : le chantier s'est avéré plus complexe que prévu.
Avant : une extension revue et corrigée

Des imprévus qui nécessitent de lourds travaux

Des imprévus qui nécessitent de lourds travaux - Rénovation d'une maison de ville
Des imprévus qui nécessitent de lourds travaux - Rénovation d'une maison de ville © Alexandre Mermillod
Lorsque Marc Nicolas entame les travaux de surélévation, il découvre quelques couacs. "Les murs mitoyens n'existaient pas ! Nous avons dû couler un pilier de béton de 7 mètres de long, ajouter des IPN, des poutraisons et remonter une ossature bois", détaille-t-il.
La grande baie en bas à droite donne sur la cuisine (voir pages suivantes). Au-dessus, se trouvent deux chambres, dont les fenêtres remplacent les carreaux de verre. Un très grand oeil-de-bœuf offre une vue sur l'extérieur à partir de l'espace de circulation entre les étages. Enfin, au nouvel et dernier étage, trois chambres d'enfants viennent compléter l'aménagement.
Des imprévus qui nécessitent de lourds travaux

Un passage enveloppé de matériaux bruts

Un passage enveloppé de matériaux bruts - Rénovation d'une maison de ville
Un passage enveloppé de matériaux bruts - Rénovation d'une maison de ville © Alexandre Mermillod
Le passage de l'avant vers l'arrière de la maison cache l'entrée de la demeure (ici à droite). "Il était brut, se souvient Marc Nicolas, et nous lui avons conservé son aspect transitionnel, en l'habillant de bois et en pictant le mur de pierre".
Un passage enveloppé de matériaux bruts

La cuisine, ouverte sur le jardin avant

La cuisine, ouverte sur le jardin avant - Rénovation d'une maison de ville
La cuisine, ouverte sur le jardin avant - Rénovation d'une maison de ville © Alexandre Mermillod
Les pièces à vivre se trouvent au premier demi-étage. L'on peut accéder à la cuisine par un escalier, en provenance du jardin avant de la maison. "Nous avons opté pour une grande baie vitrée ouvrant sur cet espace vert, plus petit mais plus charmant que la grand jardin à l'arrière", souligne Marc Nicolas.
La cuisine, ouverte sur le jardin avant

Un salon baigné de lumière grâce à un vide et des fenêtres

Un salon baigné de lumière grâce à un vide et des fenêtres  - Rénovation d'une maison de ville
Un salon baigné de lumière grâce à un vide et des fenêtres - Rénovation d'une maison de ville © Alexandre Mermillod
L'architecte a littéralement remis en lumière la pièce à vivre. "Le vide sur séjour existait mais n'apportait pas la respiration visuelle nécessaire", insiste-t-il. Grâce à une grande fenêtre en hauteur, et à une large baie vitrée donnant sur la passerelle (côté jardin arrière), le salon est naturellement éclairé, et l'oeil du visiteur ne bute sur aucun obstacle.
Un salon baigné de lumière grâce à un vide et des fenêtres

Un espace de circulation lumineux

Un espace de circulation lumineux - Rénovation d'une maison de ville
Un espace de circulation lumineux - Rénovation d'une maison de ville © Alexandre Mermillod
La maison s'étend en hauteur dès l'entrée (ici, à gauche, hors champ). Autour d'un poêle à bois central, la lumière circule, notamment grâce à une fenêtre de toit, véritable puits de lumière.
L'escalier existant a été rénové et mène aujourd'hui aux deux étages des chambres.
Un espace de circulation lumineux

Une vue traversante pour profiter de la lumière

Une vue traversante pour profiter de la lumière - Rénovation d'une maison de ville
Une vue traversante pour profiter de la lumière - Rénovation d'une maison de ville © Alexandre Mermillod
Au premier étage, dans la chambre parentale, le dressing recèle une baie vitrée, qui offre une vue traversante sur la passerelle côté jardin arrière. "On traverse visuellement l'atrium, explique Marc Nicolas. La maison est à la fois intimiste et complètement ouverte sur l'extérieur".
Une vue traversante pour profiter de la lumière

Fiche technique - Avant/après : surélévation et apport de lumière pour une maison de ville

Fiche technique - Rénovation d'une maison de ville
Fiche technique - Rénovation d'une maison de ville © Alexandre Mermillod
Rénovation et surélévation d'une maison de ville en Île-de-France
Maître d'ouvrage : privé
Maître d'oeuvre : Marc Nicolas Architectures www.agence-mna.com
Surface avant les travaux : 165 m2 sur 3 niveaux
Surface après les travaux : 230 m2 sur 4 niveaux
Budget des travaux : 396.000 €
Durée du chantier : 9 mois
Fiche technique - Avant/après : surélévation et apport de lumière pour une maison de ville
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic