L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Avant/Après : un appartement blanc de blanc

Par V.M
,
le 15 janvier 2018
A Paris dans le quartier du Trocadéro, un vieil appartement de 55m2 au fort potentiel, s'est vu habilement rénové pour se parer d'un manteau blanc pur. Pour un ensemble chaleureux, où la lumière naturelle est omniprésente. Reportage.
Et la lumière fût ! A Paris, près du Trocadéro, un bien de 55 m2 très lumineux, a été entièrement remis à neuf et se pare désormais d'un manteau blanc pur. "L'appartement était assez vieux, les murs étaient jaunis, il y avait du carrelage à l'entrée, de grandes armoires avec des miroirs fumés dans la chambre, l'électricité n'était pas aux normes etc.", détaille Solène Gastebois, architecte d'intérieur, qui, a réalisé ce chantier en collaboration avec Moea Lopez et la plateforme Mon Maître Carré. Cependant, tout n'était pas à jeter. En effet, ce bien présentait un véritable atout : un excellent apport en lumière naturelle. Un très bon début !
Le chantier consistait en des travaux de rénovation et de décoration, afin de remettre l'appartement au goût de la cliente. "Nous avons refait toute l'électricité, retiré le carrelage et la moquette pour installer un sol unifié sur l'ensemble des pièces. Un dressing a été fabriqué dans la chambre et nous avons créé une grande ouverture dans le couloir", ajoute Solène Gastebois. Comme si le mur s'ouvrait pour ne dévoiler qu'une seule et même pièce.

Un appartement plongé dans le blanc

Concernant l'ambiance, la cliente avait une idée bien précise : du blanc, du blanc et encore du blanc, du sol au plafond. Un blanc qui envahirait les lieux, grâce à ce grand couloir unissant les pièces. "Toute la décoration a été repensée pour créer un appartement lumineux et chaleureux, en amenant du relief en notes subtiles, comme avec le bleu et le placage bois du dressing dans la chambre, le parquet blanchi, ou le marbre de la table de la salle à manger", explique Solène Gastebois. Résultat, un appartement, lumineux, chaleureux, pur, mais attention, sans être clinique et impersonnel. Maison à part vous fait la visite en images.
Avant/Après : un appartement blanc de blanc

Avant : un salon vieillot mais au fort potentiel

Avant travaux, l'appartement était vieillot
Avant travaux, l'appartement était vieillot © Victor Grandgeorge
Murs jaunis, moquette, mobilier dépassé... Au premier coup d'œil, cette pièce n'était pas vraiment au goût du jour. Cependant, elle n'était pas insalubre non plus et restait tout à fait habitable. Notamment grâce à une grande baie vitrée donnant sur un petit balcon qui laissait entrer beaucoup de lumière naturelle.
Avant : un salon vieillot mais au fort potentiel

Après : un salon blanc et lumineux

Après rénovation l'appartement se pare de blanc
Après rénovation l'appartement se pare de blanc © Victor Grandgeorge
Après rénovation, l'apport lumineux est décuplé grâce à une décoration où le blanc domine. En effet, exit les murs jaunis, la moquette et les meubles vieillots. Les murs ont été repeints et au sol, un parquet semi-stratifié blanchi en chêne a été installé. Sa couleur, très claire, marquée par des nœuds et une nuance grise violacée vient structurer l'espace.
Après : un salon blanc et lumineux

Après : une atmosphère cosy et vivifiante

L'atmosphère est chaleureuse et lumineuse
L'atmosphère est chaleureuse et lumineuse © Victor Grandgeorge
A cause de la baie vitrée, il était difficile d'aménager un salon classique, avec un canapé et une télévision devant. "Pour le canapé, la contrainte consistait donc à pouvoir s'allonger pour regarder la télévision. Nous l'avons installé dans l'angle et le poste a été placé en hauteur, dans un meuble sur-mesure", raconte Solène Gastebois. De petites tables, également sur-mesure, ont été placées sous la télévision et agrémentées d'un bonzaï qui apporte une petite note fleurie dans la pièce.
La cliente souhaitait conserver la bibliothèque d'origine. Mais : "les étagères en verre ont été retirées puis nous avons installé des rangements avec des portes à poussoir. La structure a été peinte de la même couleur que les murs, pour obtenir quelque chose d'unifié et d'aéré", poursuit-elle. Un effet accentué par l'absence de poignée.
La table en marbre, elle, frappe aussi par sa netteté et le relief que confèrent ses aspérités. La différence même entre pureté et immaculé, qui se retrouve dans tout le mobilier.
Après : une atmosphère cosy et vivifiante

Avant : un couloir sombre et encombré

Le couloir n'était pas du tout optimisé
Le couloir n'était pas du tout optimisé © Victor Grandgeorge
Le moins que l'on puisse dire c'est qu'avant rénovation, ce couloir était sombre et encombré. Une luminosité jaune, un peu lugubre, s'étalait sur les murs et se reflétait sur le carrelage blanc du sol. Pour un tableau relativement triste.
Avant : un couloir sombre et encombré

Après : un couloir dégagé qui lie les espaces grâce à la lumière

Le couloir assure un lien visuel entre les pièces
Le couloir assure un lien visuel entre les pièces © Victor Grandgeorge
Désormais, une verrière remplace la double porte, modernise et structure l'espace, tout en créant un angle pour le canapé. Le parquet blanchi poursuit sa course vers la chambre et les murs ont été repeints en blanc. Pour un couloir lumineux qui assure la continuité entre les pièces.
Après : un couloir dégagé qui lie les espaces grâce à la lumière

Après : La partie nuit bien délimitée

La transition est assurée visuellement
La transition est assurée visuellement © Victor Grandgeorge
La chambre commence au niveau de la surface boisée et du mur bleu givré. C'est en fait un dressing qui assure la transition, entre l'entrée et la chambre.
Après : La partie nuit bien délimitée

Avant : une chambre classique

La chambre était elle aussi vieillotte
La chambre était elle aussi vieillotte © Victor Grandgeorge
Comme le reste de l'appartement, l'état de cette chambre n'était pas catastrophique. On y trouvait ces mêmes murs jaunis, un mobilier vieillot et encombrant, en plus de deux grandes armoires avec des glaces fumées...
Avant : une chambre classique

Après : une pièce rajeunie et optimisée

Un dressing vient optimiser l'espace
Un dressing vient optimiser l'espace © Victor Grandgeorge
Dans la chambre, un dressing de 3 m2 a été créé. "Nous avons installé deux cloisons sans ajouter de porte, pour ne pas fermer la chambre. Elles ont ensuite été recouvertes d'un placage en bois pour apporter du relief et réchauffer l'espace", explique Solène Gastebois. A l'intérieur, un meuble bas standard et des étagères ont été conçues sur mesure.
Après : une pièce rajeunie et optimisée

Après : une pièce illuminée et contrastée

La pièce est chaleureuse et contrastée
La pièce est chaleureuse et contrastée © Victor Grandgeorge
Au mur, le bleu assez froid illumine la pièce et est contrebalancé par les cloisons boisées plus chaleureuses. Une petite lampe de chevet, tout en rondeur, vient quant à elle adoucir cet espace très typé.
Après : une pièce illuminée et contrastée

Fiche Technique : - Avant/Après : un appartement blanc de blanc

L'appartement est blanc, sans être immaculé
L'appartement est blanc, sans être immaculé © Victor Grandgeorge
Coût : 25.000 €
Lieu : Trocadéro/Paris
Durée des travaux : Environ 4 mois
Maître d'œuvre : Mon Maître Carré / Solène Gastebois/citer Moea Lopez
M2 : 55 m2
Fiche Technique : - Avant/Après : un appartement blanc de blanc
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic