L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Avant/après : un garage se transforme... en appartement

Par Garance Fraisse
,
le 18 janvier 2018
Au sous-sol de cette maison, se trouvait à l'origine un garage utilisé comme remise par les propriétaires. Complètement métamorphosé par le travail de l'architecte Philippe Krych, il s'agit maintenant d'un véritable appartement... Reportage.
Dans ce garage en sous-sol "s'entassaient des années et des années de vie d'une famille présente depuis deux générations dans la maison", confie Philippe Krych, l'architecte en charge de ce projet d'extension. La famille installée dans cette maison du XIIIème arrondissement de Paris avait principalement besoin d'agrandir la surface habitable, et le vieux garage semi-enterré de la bâtisse constituait un "potentiel sous-exploité" pour Philippe Krych.
Une question se posait tout de même : le garage étant en sous-sol, l'appartement créé serait un souplex, un duplex en sous-sol. "Fallait-il le faire ou pas ?", s'est interrogé Philippe Krych. En effet, aménager un espace en sous-sol est toujours un projet périlleux, à cause des nombreuses contraintes qui l'accompagnent : la difficile accessibilité, le manque de hauteur sous plafond, et la difficulté à faire entrer la lumière naturelle. Mais dans ce cas-ci, cette décision s'est révélée être très judicieuse. "La présence d'une courette et d'une rampe d'accès allaient permettre une bonne entrée de lumière naturelle et facilité l'accès", explique l'architecte.
Ainsi, le garage et sa rampe d'accès, la remise, et la petite courette intérieure se sont transformés en un véritable espace de vie familial avec séjour, salle de bains, chambre et petit coin cuisine... Un quasi T2 autonome en somme ! Maison à part vous fait visiter en images.
Avant/après : un garage se transforme... en appartement

Avant : une rampe d'accès et une entrée de garage en sous-sol

Avant : une entrée de garage
Avant : une entrée de garage © Philippe Krych
Avant les travaux, le sous-sol de la maison abritait un garage auquel on accédait depuis la rue via une rampe de véhicules. "La présence de cette rampe a permis de résoudre la question de l'accès à l'entrée", explique Philippe Krych.
Avant : une rampe d'accès et une entrée de garage en sous-sol

Après : un escalier pour guider vers l'entrée vitrée

Après : un escalier végétalisé
Après : un escalier végétalisé © Philippe Krych
On entre à présent grâce à cet escalier végétalisé. Des gradins le longent et abritent des jardinières. Si sur cette photo les plantes viennent d'être plantées, elles constituent aujourd'hui un vrai modèle réduit de jardin ! Au pied des plantes se trouvent des paillis en ardoise, matériau typiquement francilien qui rappelle que malgré les apparences, nous sommes bel et bien en ville.
Après : un escalier pour guider vers l'entrée vitrée

Des gradins végétalisés qui apportent une touche de verdure

Des jardinières aménagées en gradins
Des jardinières aménagées en gradins © Philippe Krych
L'architecte a fait le choix d'un escalier à pas japonais. En effet, cette forme d'escalier permet d'en réduire la longueur, et il a ainsi pu être encadré de deux paliers. L'escalier est en métal, ce qui crée un contraste intéressant entre le côté très urbain du métal et la verdure. Le pallier au niveau de la rue offre un espace parfait pour sortir le bac à ordures ménagères, une des demandes des clients.
Des gradins végétalisés qui apportent une touche de verdure

Avant : une petite courette très encombrée

Avant : une courette sombre et encombrée
Avant : une courette sombre et encombrée © Philippe Krych
Derrière le garage se cachait cette petite courette intérieure minérale qui servait de remise aux propriétaires. Il fallait redonner vie à cet espace abandonné de la maison. Au départ, il était prévu de conserver l'arbre (à droite), mais il a finalement été remplacé.
Avant : une petite courette très encombrée

Après : un patio très vert auquel on accède grâce à de larges baies vitrées.

Après : un patio avec pelouse et terrasse
Après : un patio avec pelouse et terrasse © Philippe Krych
Un patio qui fait office de jardin est venu remplacer la courette. Un érable du Japon a été planté au niveau de la pelouse verte, tandis que juste devant les baies vitrées, le sol de la terrasse est en bois. En été, une table et des chaises pourront y être installées pour profiter de ce jardin secret !
Après : un patio très vert auquel on accède grâce à de larges baies vitrées.

Avant : un garage vieillot où s'entassaient des années de vie

Avant : un garage plein de vieux objets
Avant : un garage plein de vieux objets © Philippe Krych
Le garage n'était pas utilisé pour les voitures mais servait de remise et de buanderie. Dedans s'amoncelait un tas d'objets oubliés là, cachant un potentiel grand espace de vie.
Avant : un garage vieillot où s'entassaient des années de vie

Après : un large espace de séjour très lumineux

Après : un lieu de vie avec beaucoup d'espace
Après : un lieu de vie avec beaucoup d'espace © Philippe Krych
Difficile d'imaginer que cette grande pièce à vivre aux murs blancs et à l'agréable parquet beige fut un temps un garage tout encombré !
Mais ce résultat est le produit d'un grand travail : "pour résoudre le problème du manque de hauteur sous plafond dans un sous-sol, il a fallu faire un gros travail d'excavation et de recréation des fondations", précise Philippe Krych.
Autre problème : la lumière naturelle. Les baies vitrées permettent de faire entrer de la lumière, mais pour que celle-ci circule mieux, des fenêtres intérieures ont été ajoutées. On en aperçoit une ici en arrière-plan, le long du radiateur, et derrière laquelle se cache la salle de bains.
Après : un large espace de séjour très lumineux

Un espace modulable grâce à une cloison en accordéon

Une paroi en accordéon pour un espace flexible
Une paroi en accordéon pour un espace flexible © Philippe Krych
La grande pièce de vie devient un espace "modulable et flexible" grâce à cette cloison que l'on peut ouvrir ou fermer selon ses envies, comme l'explique Philippe Krych. Elle permet de gagner de la place, mais aussi de faire entrer plus facilement la lumière naturelle dans la pièce. L'espace est également éclairé grâce à des bandeaux LED glissés dans des corniches sous le plafond (en haut à droite par exemple) et s'intègrent discrètement dans le décor.
Un espace modulable grâce à une cloison en accordéon

Une pièce à vivre qui peut se séparer en deux pièces intimes

Une paroi permettant de créer deux pièces séparées
Une paroi permettant de créer deux pièces séparées © Philippe Krych
Grâce à la paroi amovible, le séjour peut se couper en deux pour permettre l'aménagement d'une chambre. Ce souplex peut ainsi devenir un véritable appartement autonome, sous la maison !
On remarque à gauche le garde-corps en fer noir en forme de tripode. Il protège les usagers au niveau de la marche sans toutefois couper la lumière, pour un résultat discret qui apporte une touche moderne et originale à la pièce.
Une pièce à vivre qui peut se séparer en deux pièces intimes

Un petit coin cuisine donnant sur le patio

Un coin cuisine et buanderie devant le patio
Un coin cuisine et buanderie devant le patio © Philippe Krych
Un coin cuisine - buanderie se glisse juste en face du patio. A droite, une petite chambre donne aussi sur cet espace vert qui apporte beaucoup de lumière naturelle à l'ensemble.
Un petit coin cuisine donnant sur le patio

Fiche technique des travaux :

Une vue en coupe du projet
Une vue en coupe du projet © Philippe Krych
Lieu : Paris XIII
Prix : 150k€ HT
Surface : 50 m²
Maître d'œuvre : Atelier Philippe Krych Architecte (APKA)
Durée des travaux : 6 mois
Fiche technique des travaux :
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic