L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Extension moderne pour une ancienne école devenue maison

Par Amelie Pierquin
,
le 15 mai 2014
L'architecte José Marcos a réalisé une extension moderne pour une ancienne école de village transformée en habitation. Les deux volumes indépendants sont reliés par un patio aux qualités surprenantes. Découverte en images de cette réalisation au cœur du midi.
Le choix d'une maison se détermine souvent sur un coup de cœur. Ce couple d'Anglais en a fait l'expérience en se laissant séduire par une résidence secondaire originale et authentique : l'ancienne école d'un village du midi de la France. Mal adaptée à la vie de famille, trop petite et ne permettant pas de profiter suffisamment de l'extérieur, le couple a décidé de faire appel à l'architecte José Marcos pour faire construire une extension à cette maison au charme rustique à la française.
Le terrain, la superficie ou l'orientation de la bâtisse ont été autant d'obstacles qui ont poussé l'architecte à redoubler d'ingéniosité pour augmenter de plus de 80 m2 la surface habitable de cette maison, sans la dénaturer.
La solution : un patio de transition pour optimiser la communication entre les espaces déjà existants et les nouveaux. Verdoyant et en communion avec la nature extérieure, il est le point central de cette maison à tout point de vue.
Découvrez, dans les pages suivantes, cette extension moderne dans le respect du style ancien de la maison existante.
Extension moderne pour une ancienne école devenue maison

Un terrain difficilement praticable

Un terrain difficilement praticable - Extension - Jose Marcos
Un terrain difficilement praticable - Extension - Jose Marcos © Patrick Eoche
José Marcos, l'architecte, a dû faire face à la plus grande difficulté du chantier avant le début des travaux.
L'unique espace sur lequel il était possible de bâtir l'extension n'était pas praticable en l'état. Le terrain était argileux et donc très mouvant. Ce type de sol combiné au climat du midi est très souvent la cause de fissures dans les habitations, il aurait donc fallu enterrer les fondations à près de trois mètres dans le sol pour que la nouvelle bâtisse tienne debout.
Après de nombreuses analyses géologiques assez coûteuses, les experts ont choisi d'importer un sol très dur, homogène et quasiment rocheux sur lequel élever l'extension.
Un terrain difficilement praticable

Une superficie presque doublée

Une superficie presque doublée - Extension - Jose Marcos
Une superficie presque doublée - Extension - Jose Marcos © José Marcos
Avec ce projet d'extension, les propriétaires de la maison ont gagné 81 m2 de surface habitable. A l'origine, ils bénéficiaient d'un salon, d'une salle à manger, d'une cuisine, une salle d'eau et trois chambres.
Aujourd'hui, ils ont un grand séjour, une chambre, un dressing, une salle de bain et deux terrasses supplémentaires.
"Ils ne vivent pratiquement plus dans l'ancienne maison, qui n'a pas été refaite. Ils y cuisinent, mais le reste du temps ils évoluent dans la partie neuve... sauf l'été lorsqu'ils reçoivent leur famille bien sûr !", se réjouit José Marcos, l'architecte.
Une superficie presque doublée

Plan de l'étage de l'extension

Plan de l'étage de l'extension - Extension - Jose Marcos
Plan de l'étage de l'extension - Extension - Jose Marcos © José Marcos
L'extension est agencée comme une petite maison indépendante reliée en haut par une passerelle et en bas par un patio ouvert.
Plan de l'étage de l'extension

Une communication facilitée par les nouvelles technologies

Une communication facilitée par les nouvelles technologies - Extension - Jose Marcos
Une communication facilitée par les nouvelles technologies - Extension - Jose Marcos © Patrick Eoche
L'une des plus grandes difficultés pour mener à bien ce projet d'extension a été la barrière de la langue et la distance entre l'architecte et ses clients. Ces Anglais travaillant en Suisse n'étaient pas très présents physiquement au moment de la mise en forme du projet.
Ce qui aurait été un problème à l'époque de la construction de la maison originale, a vite trouvé sa solution à l'ère du web. Grâce à un logiciel sur internet permettant de créer et partager des plans en trois dimensions, et un autre permettant de montrer le parcours de la lumière à travers la maison selon son exposition, José Marcos a pu développer une atmosphère de confiance et une relation basée sur l'échange avec le couple.
"Malgré la barrière de la langue, grâce à ce type de logiciels, j'ai pu faire comprendre l'intérêt d'un tel projet aux clients, aussi bien, voire mieux, qu'avec des maquettes et des croquis", nous précise l'architecte.
Une communication facilitée par les nouvelles technologies

Une maison moderne dans le respect de l'ancien

Une maison moderne dans le respect de l'ancien - Extension - Jose Marcos
Une maison moderne dans le respect de l'ancien - Extension - Jose Marcos © Patrick Eoche
La maison originale a tout du charme de l'ancien avec ses pierres apparentes, sa forme cubique et ses volets verts en bois. L'une des préoccupations principales de l'architecte José Marco était de préserver l'âme de la vieille bâtisse dans le style de la nouvelle construction.
"Il était très important pour moi de respecter le travail des anciens. Je me suis demandé ce qu'ils auraient réalisé avec les matériaux dont on bénéficie aujourd'hui", nous confie-t-il.
Et cette réflexion se ressent dans le résultat final. Les tons beiges utilisés et les pierres apparentes sur la majorité de la façade extérieure sont en parfait accord avec la première maison. Les appliques murales extérieures en forme de lampadaires, apportent également une note rurale d'antan.
La modernité, quant à elle, est apportée notamment par les larges baies vitrées installées sur toute l'extension ainsi que par sa forme moins conventionnelle.
Une maison moderne dans le respect de l'ancien

Un patio ouvert dans lequel règne un bioclimat

Un patio ouvert dans lequel règne un bioclimat - Extension - Jose Marcos
Un patio ouvert dans lequel règne un bioclimat - Extension - Jose Marcos © Patrick Eoche
La solution la moins coûteuse et la plus pratique pour relier l'ancienne maison à la nouvelle, était de créer un patio, comme un trait d'union entre les deux espaces, couvert, et accessible côté nord et côté sud. D'une superficie de 16 m2, il est doté de baies vitrées larges de 3 mètres, de part et d'autre de la pièce. Elles protègent du soleil l'été et conservent la chaleur en hiver.
"Ce patio est le fruit d'une conception bioclimatique, il était important de tirer parti du climat du midi pour répondre aux attentes des propriétaires, venus ici pour profiter du soleil" nous explique l'architecte José Marcos.
Un patio ouvert dans lequel règne un bioclimat

Un espace sain et respectueux de l'environnement

Un espace sain et respectueux de l'environnement - Extension - Jose Marcos
Un espace sain et respectueux de l'environnement - Extension - Jose Marcos © Patrick Eoche
La création du patio était une nécessité pour faciliter la circulation entre les espaces, cependant l'architecte a souhaité donner à ce lieu de passage une fonction supplémentaire.
José Marcos en a fait une serre dans laquelle il a introduit des plantes, connues pour leur capacité naturelle d'assainissement de l'air intérieur.
Toute la maison a été pensée dans ce sens : le respect de l'environnement et la qualité de vie en toutes saisons ont été des considérations primordiales dans la conception de cette extension. L'architecte a choisi de privilégier des isolants écologiques et un poêle à bois pour réguler la température de la maison.
Pour encore plus de confort pour les habitants, il a également installé des gaines électriques blindées dans les chambres pour les protéger des ondes électro-magnétiques.
Un espace sain et respectueux de l'environnement

Une communication en X à tous les niveaux

Une communication en X à tous les niveaux - Extension - Jose Marcos
Une communication en X à tous les niveaux - Extension - Jose Marcos © Patrick Eoche
En plus d'avoir des qualités environnementales, le patio est un espace qui joue un rôle primordial dans la circulation et l'appréhension de l'espace. Il est devenu le cœur de transition de la maison. Lieu de passage entre le foyer original et l'extension, il est aussi le seul moyen d'accéder à l'étage de la nouvelle construction.
"Le patio est le point central d'une communication en X à tous les niveaux. C'est pour cela qu'il était très important d'en faire un lieu agréable et sain", nous confirme José Marcos.
Élément central de l'espace, l'escalier a également été pensé pour s'intégrer au mieux à cet environnement. L'architecte a choisi un escalier vert et en bois clair en harmonie avec les couleurs du patio.
Une communication en X à tous les niveaux

Une maison au concept dedans-dehors

Une maison au concept dedans-dehors - Extension - Jose Marcos
Une maison au concept dedans-dehors - Extension - Jose Marcos © Patrick Eoche
"Les clients ont choisi le midi de la France principalement pour son climat doux et ses paysages. Il était important pour eux d'en profiter un maximum, c'est pourquoi nous avons conçu une maison au concept dedans-dehors", nous confie José Marcos, architecte de la réalisation.
Pour répondre aux attentes des propriétaires, il a imaginé deux grandes terrasses, l'une au rez-de-chaussée de 40 m2 et l'autre à l'étage, de 25 m2.
La terrasse du bas a été pensée pour être le prolongement du séjour, les grandes portes-fenêtres en facilitent l'accès.
La terrasse de l'étage, quant à elle, a été orientée ouest, une façon pour l'architecte de répondre aux contraintes du lieu. En effet, dans la région, le vent peut parfois être violent, en orientant ainsi la terrasse, elle en sera protégée en toute saison.
De plus, cette orientation offre une meilleure exposition au soleil et une vue plus dégagée du paysage.
Une maison au concept dedans-dehors

Fiche technique du chantier

Fiche technique du chantier - Extension - Jose Marcos
Fiche technique du chantier - Extension - Jose Marcos © Patrick Eoche
Extension baptisée "S'étendre"
Surface habitable : 81 m2
Architectes : José Marcos Architecteurs
Date de livraison : juillet 2012
Budget : 276.795 €
Fiche technique du chantier
Nous vous recommandons

L'association Coénove a comparé les coûts d'investissement et de consommation et de maintenance de différentes solutions de chauffage

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic