L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Modernisation d'un appartement atypique des années 40

Par Amélie Pierquin
,
le 6 octobre 2014
D'un appartement très cloisonné, sombre et mal agencé, les architectes Lionel Le Pavec et Julien Brengues ont créé un espace de vie moderne dans le respect de l'ancien. Une rénovation articulée autour d'une percée de lumière traversant le logement de bout en bout. Visite.
Décloisonné, réorganisé et modernisé, voilà le sort qui a été réservé par les architectes Lionel Le Pavec et Julien Brengues, à un appartement bourgeois d'un bâtiment art-déco au cœur de Montpellier.
Issu de la division d'un grand bien, ce deux-pièces de 60 m2 était mal agencé et manquait, de fait, cruellement de lumière. Séduits par les sols en mosaïque d'époque (1940) et les moulures au plafond, les deux architectes ont souhaité préserver le cachet de l'ancien en le mettant en valeur grâce à une toute nouvelle organisation et une décoration moderne.
Découvrez les détails de cet aménagement atypique autour d'un couloir fonctionnel, dans les pages suivantes.
Modernisation d'un appartement atypique des années 40

Une distribution des pièces originale

Une distribution des pièces originale - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier
Une distribution des pièces originale - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier © Brengues - Le Pavec
L'appartement que les architectes Lionel Le Pavec et Julien Brengues ont été appelés à rénover, souffrait de nombreux problèmes d'agencement, de praticité et de luminosité.
Aménagé dans l'angle d'un immeuble de plus de 80 ans, il était étriqué. "Avec cet agencement non approprié, l'appartement ne révélait pas toute l'élégance et l'identité forte qui se dégageait des lieux", raconte Lionel Le Pavec.
Pour garder l'authenticité du logement tout en le remettant au goût du jour et en le rendant plus fonctionnel, la première étape consiste à redistribuer entièrement les pièces.
Le plus gros du travail a été le décloisonnement : chaque pièce avait une porte, il n'y en aura désormais plus une seule. Les espaces sont ouverts et la lumière transperce l'ensemble de l'appartement grâce à l'ouverture d'une grande diagonale.
Une distribution des pièces originale

Création d'une percée de l'entrée au salon

Création d'une percée de l'entrée au salon - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier
Création d'une percée de l'entrée au salon - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier © RB photographies
Pour palier le manque de luminosité, les architectes ont choisi d'ouvrir l'espace entre l'entrée et le salon (en face sur la photo).
"C'est sans doute l'acte majeur de cette réalisation. Nous avons créé une percée qui a été élargie pour permettre à la lumière de pénétrer tous les recoins de l'appartement, même ceux dépourvus d'ouvertures", nous explique Lionel Le Pavec.
En plus d'apporter de la lumière, cette relation entre le salon et l'entrée donne une impression de profondeur à un deux-pièces qui aurait pu sembler exigu de par sa distribution atypique.
Création d'une percée de l'entrée au salon

Un couloir pensé comme une véritable pièce

Un couloir pensé comme une véritable pièce - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier
Un couloir pensé comme une véritable pièce - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier © RB photographies
La grande percée imaginée par Julien Brengues et Lionel Le Pavec est plus qu'un couloir laissant passer la lumière.
Elle a été conçue comme une pièce à part entière avec toutes les commodités nécessaires.
Sur le côté droit, une cuisine équipée a été installée dans toute la longueur du couloir. Son petit plus : elle peut être entièrement dissimulée derrières des panneaux coulissants, comme rangée dans une armoire.
Un couloir pensé comme une véritable pièce

Une cuisine fonctionnelle et moderne

Une cuisine fonctionnelle et moderne - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier
Une cuisine fonctionnelle et moderne - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier © RB photographies
La cuisine aménagée dans le couloir est entièrement équipée. Totalement blanche, comme les autres pièces, sa décoration joue sur des effets de matière comme avec le revêtement graphique des placards hauts qui apportent du relief.
Le choix du blanc s'est imposé dans tout l'appartement aux vues des mosaïques au sol, qui chargent déjà la décoration.
Pour installer une cuisine dans un couloir, certains aménagements ont dû être effectués. "La contrainte majeure lorsque l'on déplace une cuisine est de refaire totalement la plomberie. Ici, on a fait en sorte que toutes les arrivées d'eau se trouvent entre la cuisine et la salle d'eau", raconte l'architecte Lionel Le Pavec.
Une cuisine fonctionnelle et moderne

Un coin bureau aménagé sur mesure

Un coin bureau aménagé sur mesure - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier
Un coin bureau aménagé sur mesure - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier © RB photographies
Pour ne pas perdre d'espace dans l'entrée, les architectes ont conçu un coin bureau et une bibliothèque sur mesure près de la porte d'entrée, ici à gauche.
Les lignes modernes du mobilier et les néons LED sont présents pour mettre en valeur les moulures et les sols anciens de l'appartement.
Les LED permettent aussi d'accentuer les directions et de mener le regard vers la pièce principale de la maison.
Un coin bureau aménagé sur mesure

Un salon grand octogonal

Un salon grand octogonal - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier
Un salon grand octogonal - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier © RB photographies
Le salon est la pièce la plus éclairée de l'appartement, grâce à ses grandes ouvertures et sa forme octogonale.
C'est sans doute l'espace le plus original de l'appartement. La mosaïque des années 40 et les moulures au plafond sont largement mises en valeur par la décoration sobre et moderne du séjour.
Le blanc tranche franchement avec les couleurs chaudes du sol, ce qui donne tout son cachet au lieu.
Un salon grand octogonal

Un décloisonnement pour créer le coin repas

Un décloisonnement pour créer le coin repas - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier
Un décloisonnement pour créer le coin repas - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier © RB photographies
Le coin salle à manger de l'appartement a été installé dans une niche. L'emplacement accueillait auparavant un placard dont les portes et une partie du mur latéral ont été supprimées.
Un décloisonnement pour créer le coin repas

Un noyau central de séparation

Un noyau central de séparation - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier
Un noyau central de séparation - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier © RB photographies
"Nous avons cherché à créer une liaison directe entre la chambre et le séjour, sans cloisonner de bout en bout, mais tout en préservant une certaine intimité", raconte Lionel Le Pavec.
La chambre, que l'on aperçoit ici à gauche, est donc dissimulée derrière un noyau central qui sert à la fois de bibliothèque et de rangement technique pour la télévision.
Un noyau central de séparation

Une chambre conçue comme une suite

Une chambre conçue comme une suite - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier
Une chambre conçue comme une suite - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier © RB photographies
Le propriétaire souhaitait rénover l'appartement pour le mettre en location saisonnière. Il voulait donc que l'appartement soit pensé un peu comme une chambre d'hôtel, voire une suite.
Dans cette optique, la chambre est cosy mais épurée et attenante à la salle d'eau.
Une chambre conçue comme une suite

Une salle d'eau moderne complètement ouverte

Une salle d'eau moderne complètement ouverte - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier
Une salle d'eau moderne complètement ouverte - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier © RB photographies
La salle d'eau est en totale opposition de style avec le reste de l'appartement. Comparable à la cuisine, elle joue sur des effets de matières : petites mosaïques au sol, revêtement en relief au mur...
De plus, le contraste entre le noir et le blanc tranche considérablement avec les couleurs ocre, rouge et orangé, du sol des autres pièces.
Avec ses parois en verre et son mobilier très épuré, cette salle d'eau reste dans l'esprit de chambre d'hôtel voulu par le propriétaire.
Une salle d'eau moderne complètement ouverte

Fiche technique de la réalisation

Fiche technique de la réalisation - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier
Fiche technique de la réalisation - Rénovation d'un apprtement des années 1940 à Montpellier © RB photographies
Rénovation complète d'un appartement des années 1940
Maître d'ouvrage : Privé
Maître d'œuvre : Brengue Le Pavec architectes
Durée totale des travaux : 4 mois
Budget total : 40.000 €
www.brengues-lepavec.com
Fiche technique de la réalisation
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic