L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un appartement immaculé baigné de lumière(s)

Par C. Chahi Bechkri
,
le 1 octobre 2015
Parti d'un plateau brut libre à aménager situé dans un ancien atelier industriel, l'architecte Régis Botta a créé un appartement fonctionnel aux lignes graphiques intégrant un bloc central en bois. Lumière naturelle et artificielle ont été minutieusement travaillées pour en faire un lieu chaleureux et vivant. Découverte en images.
Le 11ème arrondissement de Paris est un quartier à l'architecture industrielle. Les usines, les entrepôts convertis en lieux d'habitation atypiques y sont monnaie courante. C'est exactement ce type de bien que l'architecte d.p.l.g Régis Botta s'est vu confier à aménager : un plateau brut de 70 m2 situé dans ancien atelier industriel. Son principal atout : une grande verrière en toiture qui couvre presque la moitié de l'appartement. "Bénéficier d'une si vaste surface vitrée est rare surtout pour un bien qui n'est pas situé au dernier étage de l'immeuble", analyse Régis Botta. Il en résulte un espace lumineux rythmé par de multiples jeux d'ombres. Un décor vivant qui donne de la personnalité aux lieux.
La suite de l'article et plus de photos en page suivante.
Un appartement immaculé baigné de lumière(s)

Une lumière naturelle sculpturale

Une lumière naturelle sculpturale - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové
Une lumière naturelle sculpturale - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové © Régis Botta - Architectures / Luc Boegly
Pour habiller les grandes baies vitrées en façade et la verrière en toiture, l'architecte Régis Botta a opté pour des lames métalliques, tantôt verticales, tantôt horizontales. "Grâce à elles, la lumière est filtrée, elle devient sculpturale et graphique", commente-t-il. Ces stores ont également l'avantage protéger l'appartement des regards extérieurs, ceux venant d'en face mais également d'en haut puisque n'étant pas situé au dernier étage, il fallait faire face à la présence de voisins au-dessus.
Une lumière naturelle sculpturale

Un beau volume initial conservé

Un beau volume initial conservé - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové
Un beau volume initial conservé - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové © Régis Botta - Architectures / Luc Boegly
Pour organiser l'endroit, Régis Botta a choisi de conserver au maximum le volume initial. "Les pièces ne sont pas fermées, il n'y a presque aucune porte mise à part les deux coulissantes situées à l'arrière du bloc central et installées pour séparer la partie jour de la partie nuit".
Un beau volume initial conservé

Une sensation d'espace intacte

Une sensation d'espace intacte - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové
Une sensation d'espace intacte - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové © Régis Botta - Architectures / Luc Boegly
La porte d'entrée s'ouvre sur un vaste volume avec d'un côté la partie toiture vitrée (à droite sur la photo) et, de l'autre, la partie pleine (à gauche sur la photo). A part deux poteaux métalliques qui le traversent, l'espace ne comporte plus aucune trace de son passé industriel.
Une sensation d'espace intacte

Des espaces modulables en fonction des envies

Des espaces modulables en fonction des envies - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové
Des espaces modulables en fonction des envies - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové © Régis Botta - Architectures / Luc Boegly
A condition que les portes coulissantes du bloc central soient ouvertes, l'on peut voir jusqu'à la chambre depuis la porte d'entrée. "Le propriétaire a la possibilité de moduler les espaces en fonction de ses envies, indique Régis Botta. Lorsqu'il reçoit du monde, il referme les parois et la partie nuit disparaît".
Des espaces modulables en fonction des envies

Un bloc central qui structure l'espace

Un bloc central qui structure l'espace - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové
Un bloc central qui structure l'espace - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové © Régis Botta - Architectures / Luc Boegly
Pour séparer les espaces sans les cloisonner, l'architecte a donc choisi d'installer un bloc en bois qui concentre tous les rangements du logement. "Il s'apparente à une grande malle de rangement", commente l'architecte. "Quant au bois, poursuit-il, le matériau permet de réchauffer l'ambiance qui, sans lui, aurait pu paraître froide.
Un bloc central qui structure l'espace

Des décaissés lumineux dans la cuisine et la salle de bains

Des décaissés lumineux dans la cuisine et la salle de bains - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové
Des décaissés lumineux dans la cuisine et la salle de bains - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové © Régis Botta - Architectures / Luc Boegly
La cuisine, située à droite juste après la porte d'entrée, et la salle de bains ont été aménagées sur le même côté de l'appartement - partie pleine - et sur le même alignement. Pour y renforcer la luminosité, l'architecte y a introduit de la lumière artificielle. "Les espaces techniques sont surmontés de décaissés lumineux, précise-t-il. Ils organisent un parcours lumineux associé à la fonctionnalité de l'appartement".
Bien qu'ouverte sur la pièce à vivre, la cuisine est extrêmement discrète puisque tous les appareils électroménagers ont été dissimulés. Elle est agrémentée d'un îlot dédié à la cuisson, une fonction qui, là encore, n'est pas évidente puisque les plaques de cuissons de couleur gris pâle sont extrêmement discrètes.
Des décaissés lumineux dans la cuisine et la salle de bains

Un décor presque totalement immaculé

Un décor presque totalement immaculé - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové
Un décor presque totalement immaculé - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové © Régis Botta - Architectures / Luc Boegly
L'appartement offre un aspect presque totalement immaculé. Depuis le sol jusqu'aux murs en passant par les meubles de cuisine et de salle de bains, toutes les surfaces sont blanches. Pour créer un décor harmonieux, l'architecte est venu y ajouter des éléments dans des teintes douces, entre le vert d'eau et le bleu irisé. Un seul élément se distingue : la paroi de douche d'un bleu plus vif.
Un décor presque totalement immaculé

Fiche technique : - Un appartement immaculé baigné de lumière(s)

Fiche technique : - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové
Fiche technique : - Un 70m2 immaculé dans un ancien atelier industriel rénové © Régis Botta - Architectures / Luc Boegly
Lieu : 11ème arrondissement de Paris
Programme : aménagement d'un plateau situé dans un ancien atelier industriel
Maître d'oeuvre : Régis Botta Architectures
Surface : 70 m2
Durée des travaux : 4/5 mois
Budget : environ 2.000 €/m2
Fiche technique : - Un appartement immaculé baigné de lumière(s)
Nous vous recommandons

Des aides, allouées via le dispositif MaPrimeRénov', qui ne seront plus soumises à conditions de ressources.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic