L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Annecy Paysages : un festival poétique pour (re)découvrir la ville

Par Stéphanie Thibault
,
le 6 juillet 2020
Out/Elodie, de Elsa Tomkowiak (France) à redécouvrir dans le cadre de Annecy Paysages 2020
Out/Elodie, de Elsa Tomkowiak (France) à redécouvrir dans le cadre de Annecy Paysages 2020 © S.T. / Maison à part
Du 4 juillet au 27 septembre, Annecy devient l'écrin du festival à ciel ouvert Annecy Paysages. Installées dans les rues de la ville, nichées dans les parcs ou dispersées sur le lac, 27 installations, plastiques ou végétales, égayent la ville.
C'est une belle façon de découvrir, ou de redécouvrir la ville. Annecy accueille depuis le 4 juillet, et jusqu'au 27 septembre, l'édition 2020 d'Annecy Paysages, et propose un parcours riche de surprises à travers la ville. Si le festival a lui aussi subi les conséquences de la pandémie de Covid-19, il a finalement été maintenu pour le plus grand plaisir des organisateurs, mais aussi des visiteurs.
Si certaines œuvres n'ont malheureusement pas pu être réalisées à temps, et ont donc été reportées à l'année prochaine, la promenade s'articule malgré tout entre 27 installations différentes, plastiques ou végétales, dont 13 nouveautés. Cinq œuvres, issues des précédentes éditions, été remises sur le devant de la scène et sont donc à redécouvrir. Les autres, parfaitement intégrées dans la ville et définitivement adoptées par les Annéciens, sont elles visibles toute l'année.
Wicker Pavilion, de Didzis Jaunzems (Lettonie) pour Annecy Paysages 2020
Wicker Pavilion, de Didzis Jaunzems (Lettonie) pour Annecy Paysages 2020 © S.T. / Maison à part
 
Cette invitation à la rêverie surprend, séduit ou interroge, dans le cadre enchanteur qu'offrent Annecy et les berges du lac. Le temps d'une balade, ou au détour d'une ruelle, c'est l'occasion d'admirer le travail de nombreux artistes et designers, qui nous sensibilisent, à travers des créations souvent poétiques, à la place de la nature et de l'art en milieu urbain, et à la question de l'équilibre entre ville et nature.
Les Trois-mâts, de Bob Berschueren (Belgique) pour Annecy Paysages 2020
Les Trois-mâts, de Bob Berschueren (Belgique) pour Annecy Paysages 2020 © S.T. / Maison à part
 
Parmi les nouveautés à découvrir cette année, le "Wicker Pavilion" du letton Didzis Jaunzems. Installée dans les Jardins de l'Europe, cette œuvre offre un véritable espace de détente au cœur de la ville. A travers son design contemporain, la structure en bois fait aussi la part belle à l'artisanat et au savoir-faire traditionnels, puisque pas moins de 260 paniers en osier, tressés à la main, recouvrent cette arche qui joue artistiquement avec la lumière et les rayons du soleil.
Breathing Lotus Flower, de Choi Jeong Hwa (Corée du Sud) à redécouvrir dans le cadre de Annecy Paysages 2020
Breathing Lotus Flower, de Choi Jeong Hwa (Corée du Sud) à redécouvrir dans le cadre de Annecy Paysages 2020 © S.T. / Maison à part
 
"L'Origine" du néerlandais Will Beckers, propose un étonnant retour aux sources avec son drôle de coquillage en métal, dans lequel on entend les battements d'un cœur... A découvrir aussi, sur les eaux turquoise qui baignent le Palais de l'Ile, "Les Trois-mâts", une embarcation plantée de trois arbres, inspirée de l'Arche de Noé, et qui questionne sur la place de la végétation, et de son sauvetage, dans un monde où la nature souffre chaque jour un peu plus.
Échappée, de Sylvie de Meurville (France), œuvre pérennisée créée pour Annecy Paysages
Échappée, de Sylvie de Meurville (France), œuvre pérennisée créée pour Annecy Paysages © S.T. / Maison à part
 
Parmi les œuvres à redécouvrir, celle du coréen Choi Jeong Hwa, "Breathing Lotus Flower", installée devant l'Hôtel de ville, les sphères colorées d'Elsa Tomkowiak, qui flottent sur le lac, ou encore "Walden Raft", une drôle de petite cabane posée sur l'eau derrière L'Impérial.
Qu'elles fassent appel à la végétation, à l'artisanat ou encore à la technologie, les créations réalisées pour Annecy Paysages ont su trouver leur public dès la première édition du festival. Ainsi, certaines œuvres font désormais partie du décor, les Annéciens se les étant entièrement appropriées. Les visiteurs et autres curieux y porteront néanmoins un regard neuf et pourront en apprécier le sens et la poésie.
 
Infos pratiques
Annecy Paysages, du 4 juillet au 27 septembre 2020
Gratuit. A découvrir dans toute la ville
Walden Raft, de Elise Morin et Florent Albinet (France) à redécouvrir dans le cadre de Annecy Paysages 2020
Walden Raft, de Elise Morin et Florent Albinet (France) à redécouvrir dans le cadre de Annecy Paysages 2020 © S.T. / Maison à part
 
Annecy Paysages : un festival poétique pour (re)découvrir la ville
Nous vous recommandons

Des aides, allouées via le dispositif MaPrimeRénov', qui ne seront plus soumises à conditions de ressources.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic