L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Annecy Paysages : ce qu'il ne faut pas rater

Par Stéphanie Thibault
,
le 8 juillet 2020
Annecy Paysages : ce qu'il ne faut pas rater
Annecy Paysages : ce qu'il ne faut pas rater © S.T. / Maison à part
Annecy accueille, du 4 juillet au 27 septembre, la troisième édition du festival Annecy Paysages. L'occasion de porter un autre regard sur la nature à travers 27 créations, plastiques ou végétales, installées en ville et sur les bords du lac.
Bien qu'amputé d'une partie de sa programmation, conséquence de la pandémie de Covid-19, Annecy Paysages propose néanmoins 27 installations à découvrir, ou redécouvrir, à travers un parcours riche de belles idées. Parmi elles, 13 nouveautés. Inspirées de la nature, elles proposent un regard original et une réflexion sur l'équilibre entre ville et nature, mais aussi sur la place de l'art en milieu urbain. En voici quelques-unes qui nous ont séduits, touchés ou interpelés.


Wicker Pavilion

Wicker Pavilion, de Didzis Jaunzems (Lettonie) pour Annecy Paysages 2020
Wicker Pavilion, de Didzis Jaunzems (Lettonie) pour Annecy Paysages 2020 © S.T. / Maison à part
 
Après son "Pavilion Uguns", que les Annéciens ont définitivement adopté, Didzis Jaunzems revient à Annecy avec une nouvelle création : "Wicker Pavilion". Ce pavillon d'osier (wicker en anglais) offre un véritable espace de détente au cœur des Jardins de l'Europe. La structure en bois, en forme de canopée, est surmontée de 260 paniers en osiers, tous tressés à la main. Une œuvre qui fait le lien entre design contemporain et savoir-faire traditionnel, et offre un refuge aux citadins, qu'ils viennent y chercher un point d'ombre ou un endroit pour méditer. Les rayons du soleil, artistiquement filtrés, dessinent de la dentelle sur la pelouse, tandis que les visiteurs peuvent poser un nouveau regard sur le paysage à travers la structure ajourée, comme autant de fenêtres sur le monde alentours.

Une structure en bois, en forme de canopée, surmontée de 260 paniers en osiers
Une structure en bois, en forme de canopée, surmontée de 260 paniers en osiers © S.T. / Maison à part
 

Les Trois-mâts

Cette drôle d'embarcation, arrimée au pied du Palais de l'Ile, est plantée de trois arbres. Une création originale, signée de l'artiste belge Bob Verschueren, qui s'inspire de l'Arche de Noé et invite à s'interroger de manière poétique sur la question du climat. Qu'en est-il du sauvetage de la végétation ? Ce "fameux trois-mâts" revisite la légende en laissant chacun libre de l'interpréter à sa manière.

Le Trois-mâts, de Bob Berschueren (Belgique) pour Annecy Paysages 2020
Le Trois-mâts, de Bob Berschueren (Belgique) pour Annecy Paysages 2020 © S.T. / Maison à part
 

L'origine


C'est l'un de nos coups de cœur. Ce coquillage géant, posé dans les Jardins de l'Europe, propose une expérience sensorielle originale et invite à un étonnant retour aux sources. Baptisée "L'Origine", cette œuvre reflète, avec sa structure métallique, notre monde moderne. Mais l'installation invite également les visiteurs à pénétrer à l'intérieur, où ils peuvent, une fois isolés dans ce cocon, se laisser bercer par le rythme d'un battement de cœur. L'architecte et sculpteur néerlandais Will Beckers explore ainsi le paradoxe de l'homme qui s'inspire de la nature et qui, pourtant, la détruit.

L'Origine, de Will Beckers, pour Annecy Paysages 2020
L'Origine, de Will Beckers, pour Annecy Paysages 2020 © S.T. / Maison à part
 

Sans détours


Installés dans le canal Notre Dame, ces troncs d'arbres serpentent poétiquement au gré des flots. Evidés, tronçonnés et articulés, ces arbres, morts, semblent ici reprendre vie et animent le cours d'eau. Cette création, signée, Daniel Ven de Velde s'appuie sur les différents éléments de la nature et propose de nouvelles perspectives sur l'utilisation du vide et de l'espace.

Sans détours, de Daniel Van De Velde, pour Annecy Paysages 2020
Sans détours, de Daniel Van De Velde, pour Annecy Paysages 2020 © S.T. / Maison à part
 

Plante un banc


Le mobilier urbain s'inspire ici de la nature. Cette création, idéalement installée sur les bords du lac derrière l'Impérial Palace, invite à s'asseoir et à contempler le paysage. Imaginée par deux jeunes designers français, Adrien Mouginot et Tristan Caloni, elle évoque une jeune pousse tout juste sorti de terre. Leurs créateurs revisitent ainsi le mobilier urbain pour qu'il s'intègre harmonieusement à l'environnement et devienne un élément à part entière du décor.

Plante un banc, CALONI_MOUGINOT, Annecy Paysages 2020
Plante un banc, CALONI_MOUGINOT, Annecy Paysages 2020 © S.T. / Maison à part
 

Fading #5, une histoire d'apparition


Il faut attendre le coucher du soleil pour la découvrir. Une fois la nuit tombée, l'Ile aux Cygnes se métamorphose et laisse apparaître une maison grandeur nature. Cette installation vidéo est signée Sophie Laly. La réalisatrice s'inspire ici du folklore islandais, où les elfes, gnomes et autres trolls construisent leurs maisons dans la nature.

Le paysage devient ici le terrain de jeu de la vidéaste, et prend des allures de conte mystérieux. L'effet est saisissant : la maison, qui illumine l'île, semble vivre au rythme de la vie secrète et nocturne de ses occupants, pour s'évanouir au lever du soleil. Un moment enchanteur qui vient conclure ce parcours plein de surprises.

FADING #5, de Sophie Laly, pour Annecy Paysages 2020
FADING #5, de Sophie Laly, pour Annecy Paysages 2020 © S.T. / Maison à part
 

Liste des œuvres 2020
  • Babel 50 Annecy, Jean-François Rauzier (FR)
  • Wave of Rainbow, Anaisa Franco (BR)
  • FADING #5, Sophie Laly (FR)
  • Wicker Pavilion, Didzis Jaunzems (LV)
  • L'Origine, Will Beckers (NL)
  • Les Trois-mâts, Bob Berschueren (BE)
  • Sans détours, Daniel Van De Velde (FR)
  • Absence, Adjie (FR)
  • Paysage d'orientations, Quentin Scandela (FR)
  • Plante un banc, CALONI_MOUGINOT (FR)
  • La Serre, Orane Sigal (FR)
  • Brèches mécaniques, Luce Moreau (FR)
  • D'un monde à l'autre, Gilles Bruni (FR)


 
Infos pratiques

Annecy Paysages, du 4 juillet au 27 septembre 2020
Gratuit. A découvrir dans toute la ville

Annecy Paysages : ce qu'il ne faut pas rater
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic