L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Les ustensiles De Buyer, 180 ans de savoir-faire artisanal

Par Amélie Pierquin
,
le 2 octobre 2014
De Buyer, spécialiste français des ustensiles de cuisine et de pâtisserie, a su évoluer avec son temps tout en conservant l'héritage d'une manufacture créée en 1830. Histoire d'une entreprise familiale made in France.
C'est au coeur des montagnes des Vosges, dans la commune de Faymont-Val d'Ajol, qu'est implantée l'usine De Buyer depuis plus de 180 ans.
Six générations se sont relayées pour préserver l'héritage de cette entreprise ancestrale. Aujourd'hui, elle est dirigée par Claude Haumesser et présidée par Hervé de Buyer et son Fils Julien, chargé du design.
Spécialisée dans la conception et la fabrication d'ustensiles de cuisine et de pâtisserie, elle a commencé comme établissement métallurgique expert en chaudronnerie et dans le travail des métaux en feuilles. De Buyer est d'ailleurs la seule manufacture au monde à transformer dans la même unité de production de la tôle, de l'aluminium revêtu, de l'inox, des multicouches, du cuivre et du silicone.
Ses nombreux produits haut de gamme ont longtemps été destinés à un public professionnel avant de s'élargir aux particuliers.
Entrée dans le "Palmarès des perles françaises" en 2014 et reconnue par le label Entreprise du Patrimoine Vivant en 2009, la marque De Buyer met à l'honneur le "made in France".
Cette réputation leur vaut d'être partenaires de nombreuses écoles hôtelières en France, telles que l'Institut Paul Bocuse, l'École Nationale Supérieure de la Pâtisserie, l'École de Cuisine Alain Ducasse et bien d'autres.
Découvrez dans les pages suivantes le portrait de cette entreprise familiale à travers son histoire.
Les ustensiles De Buyer, 180 ans de savoir-faire artisanal

Une production marquée par l'Histoire

Une production marquée par l'Histoire - Usine De Buyer
Une production marquée par l'Histoire - Usine De Buyer © De Buyer
Depuis 1830, cet établissement fait vivre la commune. De taille humaine, il accueille environ 150 employés à la production et dans les bureaux.
D'abord spécialisée dans la chaudronnerie et le travail des métaux en feuilles (fer blanc, tôle d'acier...), l'usine fabriquait, pour les ménagères, des brocs, des seaux, des poêles à frire, etc.
À cette époque, le groupe De Buyer est propriétaire de forges, de tréfileries et de laminoirs et décide d'intégrer cette usine à son patrimoine. Le groupe leur fournit alors la matière première pour se lancer, avec le tournant de la Révolution Industrielle, dans la production plus large d'ustensiles de cuisine. Et pour cela, De Buyer voit grand, la taille de l'usine est décuplée, de nouvelles machines modernes sont intégrées à la chaîne de fabrication et la Combeauté (rivière passant par la commune) est utilisée pour produire de l'énergie.
Comme beaucoup d'usines françaises, la manufacture De Buyer a été réquisitionnée pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais son histoire militaire ne s'est pas arrêtée là, aujourd'hui encore, certaines armées des divers continents font appel à leur savoir-faire pour la confection de gamelles, gobelets et autres gourdes pour les troupes.
Une production marquée par l'Histoire

Un savoir faire traditionnel

Ouvrier De Buyer
Ouvrier De Buyer © Ap -MAP
En 2014, De Buyer a finalisé les travaux de renouvellement de ses machines et d'extension de l'usine. En tout, 18.000 m2 ont été ajoutés à la bâtisse, vieille de plus d'un siècle, dont 3.400 m2 de nouveaux espaces de production et 1.150 m2 de bureaux.
Mais agrandir, et renouveler ne veut pas dire oublier et remplacer. Fidèle à sa philosophie de conservation d'héritage, l'entreprise a conservé et continue d'utiliser des machines datant de la Révolution Industrielle.
Lorsque l'on sillonne les allées de l'usine, impossible de ne pas être intrigué par cet énorme engin de trois mètres de haut : la plus vielle presse à emboutir de l'atelier. Datant de 1904, elle est toujours utilisée dans la confection de nombreux modèles historiques de De Buyer, et ce, dans les mêmes moules qu'à l'époque.
Depuis la Révolution Industrielle, les techniques de fabrication de la plupart des produits n'ont d'ailleurs pas changé. Chaque poêle, casserole ou sauteuse est finie à la main.
Bien sûr, quelques étapes de la chaine de production se sont automatisées, mais certaines opérations de finitions et de contrôle nécessitent le savoir-faire artisanal de l'homme.
Pour les ustensiles haut de gamme en cuivre, par exemple, la finition est assurée par l'un des derniers maîtres polisseurs de France, le seul de l'usine.
Un savoir faire traditionnel

Une offre en constante évolution

Conditionnement De Buyer
Conditionnement De Buyer © De Buyer
Depuis sa création, De Buyer tente de concevoir des solutions qui facilitent la vie ou améliore la productivité en cuisine : mandolines pour couper les fruits et légumes, antiadhésifs, poêles en cuivre pour plaques à induction ou moulerie souple en mousse de silicone font partie des ustensiles aux brevets déposés. Des technologies développées avec des professionnels, pour un public connaisseur ou passionné.
Entre 2013 et 2014, l'entreprise à réalisé plus de 26 millions d'euros de chiffre d'affaire. Les trois quarts de ces revenus sont dus à leur production destinés aux professionnels en hôtellerie et restauration, contre 25 % pour le grand public. Un pourcentage en constante hausse depuis le retour de De Buyer sur le marché des particuliers en 2002.
L'entreprise de Buyer propose plus de 2.500 produits en évolution perpétuelle, toujours avec la même envie d'innovation et de partage.
Une offre en constante évolution
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic