L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

La lampe Pipistrello a 50 ans... et pas une ride !

Par Amélie Pierquin
,
le 2 février 2015
La Pipistrello a 50 ans et fête un jubilé plus qu'un anniversaire. La lampe de l'architecte italienne Gae Aulenti a traversé les années en conservant sa fraîcheur et sa modernité. Retour sur l'histoire et les origines d'une icône du design.
L'histoire de la lampe Pipistrello commence à Milan, dans les années 60. Le design industriel transalpin entre dans l'ère de la grande consommation et l'Art Nouveau inspire les créateurs.
Ce nouveau mouvement baptisé Néo-Liberty est adopté par l'architecte Gae Aulenti (1927 - 2012), créatrice de la Pipistrello. Inutile de chercher plus loin l'influence de la lampe mythique italienne.
L'architecte a dessiné la Pipistrello en 1965, en réponse à une commande spéciale pour l'entreprise Olivetti (principalement connue pour ses machines à écrire).
C'est sans doute sa forme atypique qui a séduit le monde jusqu'à ce jour. Stable et robuste, la Pipistrello peut mesurer jusqu'à 86 cm de hauteur, selon le réglage de son pied télescopique en métal. Son abat-jour rigide en méthacrylate de 55 cm d'envergure évoque les ailes déployées d'une chauve-souris et s'inscrit pleinement dans le design zoomorphe italien.

Anatomie d'une lampe mythique

Son ampleur est inédite pour l'époque : pas tout à fait une lampe de table, ni vraiment un luminaire sur pied. La Pipistrello est alors un objet design d'un nouveau genre qui a su se démarquer de ses concurrentes, sorties la même année : les lampes Serpente (Serpent), Rondini (Hirondelle) et Gabbiano (Mouette) plébiscitées, elles aussi, dès leurs sortie.
Plus qu'un anniversaire, les 50 ans sont un véritable jubilé pour la Pipistrello. Éditée par la maison Martinelli Luce depuis sa création, elle n'a jamais cessé d'être produite à l'identique depuis.
Jamais revisitée, la Pipistrello qui a conservé sa forme si particulière, s'est seulement parée de différents revêtements, dont le chrome en 2005 pour son quarantième anniversaire.
Il a fallu attendre 2013, en hommage à Gae Aulenti, décédée un an auparavant, pour que le fameux luminaire voie naître sa petite sœur : la Minipipistrello. Cette lampe de table fixe à la conception simplifiée, ne mesure que 37 cm de haut mais reste identique esthétiquement à l'originale.
En 2015, pour son cinquantenaire, la Pipistrello s'habille d'or avec une série limitée et numérotée, disponible jusqu'au 31 décembre 2015.
Découvrez les différentes versions de la lampe iconique en images, dans les pages suivantes.
La lampe Pipistrello a 50 ans... et pas une ride !

La Minipipistrello - 2013 - La lampe Pipistrello a 50 ans... et pas une ride !

La Minipipistrello - 2013 - Pipistrello
La Minipipistrello - 2013 - Pipistrello © Martinelli Luce
La Minipipistrello, sortie en 2013 en hommage à sa créatrice, Gae Aulenti, mesure 37 cm de haut, soit près de 50 cm de moins que l'originale.
La Minipipistrello - 2013 - La lampe Pipistrello a 50 ans... et pas une ride !

La Pipistrello rouge - 1965

La Pipistrello rouge - 1965 - Pipistrello
La Pipistrello rouge - 1965 - Pipistrello © Martinelli Luce
La première version de la Pipistrello a été déclinée en cinq coloris : acier, noir, blanc, marron et rouge.
La Pipistrello rouge - 1965

La pipistrello or -2015

La pipistrello or -2015 - Pipistrello
La pipistrello or -2015 - Pipistrello © Martinelli Luce
Pour ses 50 ans, la Pipistrello se pare d'or.
 
Pipistrello
Design : Gae Aulenti
Édition : Martinelli Luce
Date : 2015
Version inédite or
Série limitée
La pipistrello or -2015

Gae Aulenti 1927-2012 - La lampe Pipistrello a 50 ans... et pas une ride !

Gae Aulenti
Gae Aulenti © Martinelli Luce
Gae Aulenti fut l'une des figures proéminentes et prolifique du design et de l'architecture italiens.
Elle a notamment aménagé le Musée d'Orsay et le centre Georges Pompidou.
Elle est également reconnue pour avoir créé la lampe iconique : Pipistrello.
Gae Aulenti 1927-2012 - La lampe Pipistrello a 50 ans... et pas une ride !
Nous vous recommandons

Cette demeure californienne a retrouvé une nouvelle jeunesse grâce à une transformation pharaonique

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic