L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Multirisque habitation : une assurance pour mon toit

Par Marie Castets
,
le 1 septembre 2008
Assurance multirisque habitation
Assurance multirisque habitation © Macif
Obligatoire pour les locataires, l'assurance multirisque habitation est également indispensable pour les personnes propriétaires du logement qu'elles occupent. Mais savez-vous vraiment ce qu'elle recouvre ? Maison à part vous donne quelques clefs pour décrypter votre contrat.
Les conséquences d'un incendie ou d'un dégât des eaux peuvent être dramatiques pour votre logement et votre mobilier. Souscrire une assurance multirisque habitation permet de les couvrir en cas de sinistre. C'est d'ailleurs une obligation légale pour les locataires de logements vides qui doivent remettre à leur propriétaire une attestation d'assurance. En revanche, les locataires en meublés (dès lors que le contrat de bail ne l'impose pas)ainsi que les propriétaires occupants, n'y sont pas tenus. Une telle assurance reste néanmoins indispensable pour éviter le pire.

Assurance de base : incendie et dégâts des eaux

Avec une assurance de base, vous êtes toujours couvert en cas de d'incendie, de dégât des eaux, de catastrophe naturelle et parfois en cas de vol. A charge pour vous de le vérifier avant de signer le contrat. Votre responsabilité civile et celle de vos enfants (c'est-à-dire les dommages que vous ou vos enfants êtes susceptibles de causer à autrui...) sont également prises en charge. La protection de votre habitation s'entend à concurrence du dommage subit, mais certains contrats prévoient un plafond au-delà duquel vous ne serez pas couvert. Vos biens sont quant à eux assurés selon leur valeur de remplacement (vétusté déduite) dans la limite d'un montant préalablement déterminé lors de la souscription de votre assurance. Des garanties plus complètes (mais aussi plus chères) ou la souscription d'options supplémentaires peuvent permettre une meilleure couverture : objets de valeur (tableaux de maître, bijoux, objets de collection...), bris de glace, accidents ménagers, protection juridique, cave à vin, objets de loisir...
Attention aux franchises et aux exclusions
Pour le reste, vos biens sont assurés dans la limite de plafonds et, dans certain cas, après déduction d'une franchise (somme en dessous de laquelle les frais restent à la charge de l'assuré). Retenez que le montant de la franchise est proportionnel à celui de l'indemnisation prévue.
Par exemple, en cas de dégât des eaux, le contrat AGF prévoit un remboursement jusqu'à 8 000 € et une franchise de 230 €. Avec MMA, vous êtes couvert dans la limite de 7.180 € avec une franchise de 228 €.Le contrat MAAF quant à lui vous couvre pour 3.217,76 € mais n'impute aucune franchise. Sachez que les assureurs proposent parfois à leurs clients le rachat de la franchise moyennant versement d'une cotisation supplémentaire.
Attention, votre assurance multirisque habitation prévoit vraisemblablement un certain nombre d'exclusions générales (événements non couverts) comme par exemple les dommages dont vous aviez connaissance avant de souscrire votre assurance. Il faut aussi y ajouter les exclusions particulières à chaque garantie. Exemple : les dommages causés suite à un incendie provoqué par un feu allumé par l'assuré (cheminée, barbecue...). Pour connaitre plus de précisions quant aux exclusions de votre propre assurance, reportez-vous aux conditions générales de votre contrat.

Combien ça coûte ?

Les assureurs, les mutuelles ainsi que les banques proposent différentes formules d'assurance multirisque habitation dont l'étendue et le coût varient : en fonction du profil des assurés (couple avec ou sans enfant, célibataire, étudiant, retraité, locataire, propriétaire...), de la valeur des biens à assurer, de la nature du logement (maison, appartement, superficie, nombre de pièces...) et de votre zone géographie. A charge pour l'assuré de bien définir l'ensemble de ces éléments dès le départ pour que la garantie soit efficace en cas de sinistre.
S'il est difficile de tirer des conclusions précises concernant les tarifs, retenez que, d'après les estimations réalisées par les assureurs interrogés, les formules proposées aux étudiants parisiens vont de 50 € à 100 € par an, selon le montant du capital à assurer. Pour un jeune couple trentenaire sans enfants qui louerait un trois pièces à Nantes, les tarifs varient de 90 € à 160 €. Autre exemple, un couple de 35 ans louant une maison de 4 pièces à Toulouse peut s'attendre à une cotisation annuelle autour de 200 €.
Multirisque habitation : une assurance pour mon toit
Nous vous recommandons

Découvrez 10 idées inspirées pour meubler et décorer avec style les abords de votre piscine.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic