L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Immobilier : les Français achètent en moyenne à 28 ans

Par R.N.-B.
,
le 25 avril 2016
Image prétexte
Image prétexte © Vitaly Edush - iStock
A quel âge achète-t-on son premier logement ? Quels sont les motivations derrière cet achat ? La génération Y est-elle aussi insouciante qu'on veut bien le laisser croire ? Le réseau immobilier Guy Hoquet a mené l'enquête et analysé les souhaits et les usages des acheteurs français et comparé les habitudes des différentes générations.
La génération Y (née entre 1978 et 1994), tant décriée et considérée comme insouciante et peu ancrée dans la réalité économique, serait-elle finalement aussi casanière que la génération des baby-boomers (née entre 45 et 60) ? C'est l'une des conclusions de l'étude menée par OpinionWay pour le réseau immobilier Guy Hoquet.
Première idée reçue : les jeunes Y sont volages et préfèrent louer un appartement plutôt que de s'engager dans un achat immobilier. Erreur ! Si 57% des Français sont propriétaires, c'est plus précisément le cas de 33% des Y, et de 59% de la génération X (née entre 60 et 77). Par ailleurs, 21% des Y ont un projet d'achat de résidence principale, contre seulement 5% des baby-boomers ; 9% prévoient bientôt un investissement locatif, contre 4% des baby-boomers.
Premier achat à 28 ans, premier investissement locatif à 40
En moyenne, les Français achètent leur premier logement à 28 ans, et investissent dans un bien à mettre en location à 40 ans. Et les motivations de ces achats, quels que soient les âges des répondants, sont sensiblement les mêmes.
On achète pour se sentir chez soi (39% des baby-boomers, et 24% des Y), mais aussi... pour préparer sa retraite (29% de la génération Y et 33% de leurs aînés) ou encore, pour transmettre un patrimoine à ses enfants (17% des baby-boomers et 20% des Y) ! Preuve que même les plus jeunes foyers se projettent et voient en la pierre une valeur sûre.

La génération Y plus ouverte aux nouveaux modes d'habitation

Le choc des époques se produit à un autre niveau : celui des habitudes de vie. Les Français de la génération Y sont plus nombreux à avoir vécu chez leurs parents à l'âge adulte (43% contre 13% des baby-boomers) et à avoir vécu en colocation (28% contre 6%). Ils sont aussi 83% à se dire prêts à acheter seuls, contre 52% de leurs aînés.
Enfin, les actuels trentenaires sont également plus ouverts aux nouveaux modes d'habitation : 26% envisagent d'acheter avec un tiers inconnu (crowdfunding, co-achat, etc.), une option qui séduit seulement 9% des baby-boomers ; 22% ont déjà vécu dans un immeuble à services partagés, contre 6%. Des tendances émergentes qui devraient bientôt séduire beaucoup d'autres foyers...
Immobilier : les Français achètent en moyenne à 28 ans
Nous vous recommandons

Cette demeure californienne a retrouvé une nouvelle jeunesse grâce à une transformation pharaonique

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic