L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Bien choisir sa tondeuse robot : conseils et prix

Par Stéphanie Thibault
,
le 17 mai 2019
Autonome, silencieuse, la tondeuse robot est l'alliée de tous ceux qui veulent s'épargner l'entretien de la pelouse. Ce nouvel outil de jardin fait de plus en plus d'adeptes et de nombreux modèles sont désormais disponibles sur le marché. Conseils pour faire le bon choix.
Elle quadrille discrètement la pelouse pour un jardin toujours impeccable. Apparue il y a quelques années, la tondeuse robot séduit aujourd'hui un public de plus en plus large. Entièrement autonome, elle travaille à votre place. C'est donc l'outil idéal si tondre le gazon est pour vous une corvée, ou si vous préférez consacrer votre temps à d'autres activités le week-end.

Mais devant les nombreuses options disponibles sur le marché, et le coût d'un tel appareil, mieux vaut bien étudier la question pour faire le bon choix.

Comment fonctionne une tondeuse robot ?

  • La tondeuse robot est 100% autonome. L'appareil cartographie le terrain et adapte son itinéraire et la fréquence de coupe en fonction du travail à réaliser. "La machine analyse l'état de la pelouse et passe où il faut, quand il faut" explique Maxence Zacharie, manager Marketing & business planning pour Honda produits d'équipement. "Le moteur détermine la force dont il a besoin pour tondre, il ajuste aussi la hauteur des lames ou encore son temps de travail".
  • Le robot fonctionne selon une plage de travail planifiée sur-mesure. Il peut ainsi être programmé pour sortir tous les jours, uniquement les jours de semaine si l'on ne veut pas le voir ratisser le jardin pendant le week-end, ou encore un jour sur deux, une heure, deux heures ou huit heures par jour.
  • Le robot s'adapte à tous les types de jardin. Que sa trajectoire soit aléatoire ou qu'il effectue un passage en bandes, il se repère à l'aide d'un câble enterré dans le sol, qui lui permet de rester sur la surface à tondre. Le terrain doit donc être bien délimité. "Tous les éléments, massifs de fleurs, arbres, piscine... doivent être détourés. Il peut ainsi adapter son parcours, et s'il rencontre un obstacle, il change de direction" précise Maxence Zacharie.

Les avantages d'une tondeuse robot

  • La tondeuse robot travaille à votre place. C'est le premier avantage bien sûr. Elle permet donc de se libérer du temps. En fonction du modèle, l'appareil pourra aussi être programmé en fonction de la saison pour une coupe sur-mesure.
  • La tondeuse robot améliore la qualité de la pelouse. Comment ? Grâce au mulching : lors de son passage, le robot coupe l'herbe et la broie en fines particules, qui se transforment en engrais naturel. "Le robot tondeuse est aussi une tondeuse d'agrément. Le gazon étant constamment tondu, il est donc continuellement nourri" confirme Maxence Zacharie. "Il y aussi moins de mauvaises herbes, et de nuisibles dans le jardin. Les vibrations émises par l'appareil font en effet fuir les taupes". Autre avantage qui en découle : plus besoin de ramasser l'herbe.
  • La tondeuse robot peut être connectée. Tous les modèles peuvent être programmés via l'ordinateur de bord de l'appareil, mais certains peuvent aussi être pilotés à partir d'un smartphone ou une tablette via une application. Ils fonctionnent en Bluetooth, en Wi-Fi ou grâce au réseau GSM, et peuvent ainsi être commandés à distance.
  • La tondeuse robot travaille en parfaite autonomie. "Quel que soit la durée et le nombre de sorties programmés, le robot n'ira jamais plus loin que l'autonomie dont il dispose pour rentrer à la maison" souligne Maxence Zacharie. Il rejoint donc sa base tout seul quand son travail est terminé ou quand il a besoin de se recharger.

Les inconvénients d'une tondeuse robot

  • Son prix. Plus cher qu'une tondeuse à gazon traditionnelle, le robot reste, pour l'heure, un investissement et son prix ne le met pas à la portée de toutes les bourses. On trouve malgré tout une offre de plus en plus large, avec des modèles de robots à la technologie plus ou moins développée. Plus il est évolué, plus la facture sera élevée.
  • Certaines zones du jardin restent inaccessibles au robot. Quelle que soit la largeur de coupe de la tondeuse, le robot aura du mal à accéder à certains endroits. C'est le cas de la zone située le long d'un mur de clôture par exemple. Il faudra ici faire les finitions à la main, ou bien aménager les bordures (avec une rangée de gravier par exemple) de manière à ce que la tondeuse puisse passer partout.
  • Le robot ne dispense pas totalement d'une tondeuse à gazon traditionnelle. La première tonte de la saison devra malgré tout être réalisée avec une tondeuse classique. L'herbe étant généralement grasse et épaisse, le robot aura du mal à effectuer la première coupe.

Les critères à prendre en compte

  • La complexité du terrain. Le choix d'une tondeuse robot dépend bien sûr de la superficie du jardin. Selon les modèles, les robots sont capables de prendre en charge aussi bien les petites que les grandes surface (jusqu'à 4.000 m2). "Le choix s'effectue aussi en fonction de la configuration du terrain" indique Maxence Zacharie. "Y a-t-il des obstacles, des massifs, une piscine, des allées, le jardin est-il arboré ?" Autant d'éléments à prendre en compte.
Si le jardin est divisé en plusieurs parties, mieux vaut alors opter pour un robot capable de gérer plusieurs zones de tonte. Certains appareils sont également équipés de capteurs qui leur permettent de traverser les allées pour passer d'une zone à l'autre, ou encore des détecteurs de vide, qui leur évitent de tomber dans l'escalier par exemple.
  • L'installation. Elle peut être effectuée par un professionnel, mais certains robots sont livrés avec des kits d'installation. Quel que soit le modèle, la base nécessite d'être raccordée à une prise de courant. "Le câble doit, lui, être enterré entre 2 et 4 cm dans le sol et délimiter précisément la zone de travail" note Maxence Zacharie.
  • L'ajustement de la hauteur de coupe. Certains robots adaptent automatiquement la hauteur des lames. Si ce n'est pas le cas, celle-ci peut être réglée manuellement avec une molette, via le panneau de commande sur la machine ou encore via l'application.
  • La sécurité. C'est bien sûr un point à ne pas négliger. Si la plupart des robots font demi-tour lorsqu'ils rencontrent un obstacle, ce n'est pas le cas pour tous. Certains s'arrêtent et passent en mode erreur. Ils doivent alors être remis en service manuellement.

Tous ne sont pas non plus équipés de capteurs qui stoppent automatiquement la machine en cas de manipulation dangereuse (lorsqu'on la soulève par exemple). Dans tous les cas, le bouton "arrêt" doit être facilement accessible.

La plupart des modèles sont également équipés d'un code PIN, qui fait office d'antivol et de sécurité enfants.
  • La connectivité. Tous les robots tondeuses ne sont pas connectés. Ce n'est pas indispensable mais cela peut être un plus.
  • L'entretien et la maintenance. Si la tondeuse robot s'occupe toute seule de la pelouse, il faut en revanche l'entretenir. Le carter doit être nettoyé régulièrement et les lames usées doivent être remplacées. "Le réseau spécialisé propose des offres de location longue durée, avec plusieurs forfaits qui comprennent l'installation du robot, son entretien et son hivernage" indique Maxence Zacharie. La saison terminée, votre robot est ainsi pris en charge et remis en service au printemps suivant.

Combien coûte une tondeuse robot ?


Le prix d'une tondeuse robot dépend évidemment du modèle et de ses performances. L'offre est cependant de plus en plus vaste, avec des premiers prix autour de 600 à 700 € pour des appareils vendus en grandes surfaces ou en jardineries. Comptez tout de même entre 1.500 et 2.000 € dans le réseau de distribution spécialisé, mais les modèles proposés y sont nettement plus évolués. Le choix dépendra donc bien sûr aussi de vos besoins. Tout le monde n'a pas besoin d'un robot haut-de-gamme.
Bien choisir sa tondeuse robot : conseils et prix
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic