L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un escalier-éventail redonne vie à un étroit appartement de 29 m²

Par Valentin Boudonnet
,
le 30 août 2013
A l'étroit dans un appartement de 29 m² peu ergonomique, un propriétaire parisien a fait appel à l'architecte Cyril Rheims. En intégrant habilement les contraintes du projet, celui-ci a réussi à donner un nouveau visage au logement. Réagencement complet et escalier-éventail sont les composantes de ce coup de force architectural.
Le propriétaire d'un appartement parisien était face à un problème d'optimisation. Il logeait dans un 29 m², avec des pièces qui se suivaient, sans couloir pour les desservir. La pièce principale se trouvait d'ailleurs tout au bout du logement. Cette dernière contenait à la fois, une partie de la chambre, le salon mais aussi la salle de bains. Une configuration peu pratique qu'a du repenser entièrement l'architecte Cyril Rheims.
"L'appartement disposait d'une très grande hauteur sous-plafond. Une caractéristique qui plaisait beaucoup au propriétaire. J'ai choisi d'en tirer parti afin de créer plusieurs pièces, bien séparées" indique l'architecte. Pour ce faire, il a donné à la pièce principale une seule et même fonction, celle de salle de séjour. Il a aussi imaginé une mezzanine confortable, et a subtilement intégré les toilettes à l'ensemble.

L'escalier-éventail comme réponse aux contraintes

Lors des premières observations du logement, Cyril Rheims a détecté plusieurs difficultés. Premièrement, un conduit de cheminée, construit en plein milieu de l'appartement. Indélogeable, il se prolongeait dans tout l'immeuble et les résidents du dessus souhaitaient le conserver. L'architecte a donc dû rivaliser d'ingéniosité pour que le conduit devienne une partie intégrante de l'aménagement final.
Ensuite, l'étroitesse extrême du couloir réduisait fortement les tentatives d'aménagement au sol. "La possibilité d'un lit suspendu a été envisagée dans le séjour, mais très vite abandonnée car cela nécessitait de vider la pièce chaque soir pour pouvoir descendre le lit" confie l'architecte.
A la place, l'idée d'une mezzanine a été soumise très tôt au propriétaire et elle a été vite acceptée. Pour y accéder et tout en tenant compte des contraintes relevées, Cyril Rheims a créé un surprenant escalier-éventail.
Suite de l'article en page suivante.
Un escalier-éventail redonne vie à un étroit appartement de 29 m²

De nombreux espaces de rangement

De nombreux espaces de rangement - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris
De nombreux espaces de rangement - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris © Hervé Abbadie
Imaginé dans ses moindres détails par l'architecte, l'escalier se révèle être la pierre angulaire de cette réalisation. Aussi, comme l'explique Cyril Rheims "les marches en éventail ne sont pas uniquement un effet de style. Chacune d'entre elles a son utilité."
En effet, les deux premières marches cachent, par exemple, de larges boîtes, espaces utiles de rangement dans une surface aussi réduite. La troisième marche est une petite niche, accessible depuis la salle de bains. La quatrième et la cinquième marche font, quant à elles, office de penderie, tandis que la sixième sert de placard avec plusieurs étagères. Les suivantes, débouchent directement sur la mezzanine et se terminent en éventail afin de créer une sorte de rideau, préservant ainsi l'intimité de la chambre.
L'originalité vient également de la forme : les marches s'avancent progressivement vers le couloir, offrant un espace plus large au sol qu'en hauteur. Une astuce pour palier la présence du conduit de cheminée. De plus, la mezzanine a été installée à une hauteur suffisante pour permettre l'aménagement de toilettes et de placards supplémentaires, juste en dessous, entre la salle de bains et la cuisine.

Une ergonomie à toute épreuve

Respectant les souhaits du propriétaire, la cuisine a été disposée face au séjour, obligeant ainsi à aménager la salle de bains dans l'entrée du logement. Le chauffe-eau a, quant à lui, été encastré au-dessus de la douche afin de limiter la perte d'espace.
Le souci d'optimisation de Cyril Rheims était tel que l'architecte a été jusqu'à cacher des espaces de rangement dans les marches permettant d'accéder à la fenêtre du séjour. De menus détails par rapport à l'escalier-éventail, mais qui font de cet appartement un logement bien plus fonctionnel qu'auparavant.
Découvrez en pages suivantes les photos de la réalisation avant et après les travaux.
Et pour voir d'autres réalisations de Cyril Rheims, cliquez ici et ici.

Fiche technique :

Maître d'oeuvre : Cyril Rheims - www.cyrilrheims.com
Lieu des travaux : Paris
Superficie logement : 29 m²
Durée des travaux : environ 5 mois
Coût des travaux : environ 1.600 € par m²
De nombreux espaces de rangement

Avant - un espace central vide

Avant - un espace central vide - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris
Avant - un espace central vide - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris © Cyril Rheims
Avant le début du chantier, la pièce photographiée faisait office de chambre. Ce n'était pas à proprement parler une chambre mais plutôt une pièce par laquelle le propriétaire passait pour se rendre dans l'ancien séjour.
La position de cette pièce dans l'appartement, entre la cuisine et le séjour, faisait qu'elle était peu pratique au quotidien. Elle était également très visible de l'immeuble en face, un vis à vis peu agréable.
Le propriétaire devait donc fermer ses volets le plus souvent possible pour protéger son intimité. Conséquence : un appartement sombre et une pièce dans laquelle on ne reste pas longtemps.
Avant - un espace central vide

Après - un couloir bien rempli

Après - un couloir bien rempli - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris
Après - un couloir bien rempli - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris © Hervé Abbadie
Le mur séparant la cuisine et la zone de couchage ayant été démoli, l'appartement profite désormais d'une plus grande ouverture, mais surtout de plus d'espace pour aménager de nouvelles pièces.
Ainsi, Cyril Rheims, en tenant compte des contraintes de l'appartement, a pu installer dans cet espace vide : un couloir, un escalier-éventail menant à une mezzanine et, même, des toilettes.
Le couloir permet alors d'éviter l'enfilade de plusieurs pièces avant de parvenir au séjour, comme c'était le cas dans la configuration précédente.
Après - un couloir bien rempli

Avant - un coin cuisine étroit

Avant - un coin cuisine étroit - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris
Avant - un coin cuisine étroit - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris © Cyril Rheims
Auparavant, la cuisine était située dans l'entrée du logement.
Entourée par des cloisons, elle était très réduite à cause de l'emplacement d'un conduit de cheminée gênant. De plus, étant située à l'opposé du séjour, il fallait que le propriétaire traverse tout l'appartement avant de pouvoir se poser et manger sur une table.
Un agencement peu ergonomique qu'a entièrement revu Cyril Rheims.
Avant - un coin cuisine étroit

Après - une cuisine moderne et discrète

Après - une cuisine moderne et discrète - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris
Après - une cuisine moderne et discrète - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris © Hervé Abbadie
La surface laissée pour le coin cuisine n'est pas forcément beaucoup plus étendue qu'avant les travaux, en revanche, elle est plus fonctionnelle.
En effet, faisant face au séjour et libre de toutes cloisons, la cuisine est désormais un espace entièrement ouvert sur le reste de l'appartement. Elle est directement accessible que l'on vienne du couloir ou que l'on arrive du séjour.
Le séjour se retrouve, lui aussi, agrandi par la proximité de cette cuisine ouverte.
Après - une cuisine moderne et discrète

Un aperçu réaliste

Un aperçu réaliste - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris
Un aperçu réaliste - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris © Cyril Rheims
Lors des différentes études préparatoires, Cyril Rheims a pris le soin de se servir de modélisations 3D réalistes pour avoir un premier aperçu.
Force est de constater que la modélisation est extrêmement proche du résultat final. Grâce à elle, l'on comprend mieux l'agencement global de l'appartement.
Ainsi, l'on peut voir que la salle de bains, tout à gauche, se trouve désormais implantée à l'entrée du logement. En la longeant, on découvre le fameux escalier-éventail, point d'orgue de cette réalisation.
Les dernières marches de l'escalier laissent ensuite place à une petite niche où l'on trouve les toilettes ainsi que plusieurs placards (voir page suivante). La fin du couloir débouche sur le séjour et la cuisine, à gauche, qui est un peu cachée sur la modélisation ci-contre.
La rénovation de Cyril Rheims a donc bien abouti à un agencement des pièces bien plus ergonomique qu'avant.
Un aperçu réaliste

L'appartement vu de derrière

L'appartement vu de derrière - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris
L'appartement vu de derrière - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris © Cyril Rheims
La modélisation ci-contre nous montre les éléments cachés sur la première modélisation.
Par exemple, la petite niche, côté salle de bains, qui est en réalité la troisième marche de l'escalier-éventail. De même, les toilettes deviennent enfin visibles et l'on comprend mieux pourquoi la mezzanine se trouve à une telle hauteur.
Tout à gauche, on peut également apercevoir une partie de la cuisine.
L'appartement vu de derrière

L'escalier-éventail au centre de la rénovation

L'escalier-éventail au centre de la rénovation - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris
L'escalier-éventail au centre de la rénovation - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris © Hervé Abbadie
Plus qu'un simple escalier, la création de Cyril Rheims fait également office de meuble de rangement, plein de surprises.
L'aspect original de cette création provient également de l'asymétrie des marches, les plus hautes s'avançant peu à peu vers le mur. Bien entendu, ce choix artistique est une des conséquences de la prise en compte du conduit de cheminée comme élément indélogeable.
L'escalier-éventail au centre de la rénovation

Les marches, vu du dessus

Les marches, vu du dessus - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris
Les marches, vu du dessus - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris © Hervé Abbadie
Les dernières marches avant la mezzanine sont un peu plus courtes, mais c'est le compromis concédé par Cyril Rheims afin de permettre un accès à la mezzanine.
La largeur du couloir devient donc plus étroite à la hauteur des dernières marches qu'elle ne l'est au sol, (2,26 m de largeur entre les premières marches et le mur).
On notera aussi que l'interrupteur du luminaire au-dessus du lit est astucieusement placé avant la mezzanine, cette dernière étant d'une hauteur tout juste suffisante pour lire et dormir (1,06 m, en prenant en compte la taille du propriétaire).
Les marches, vu du dessus

Un rideau de planches

Un rideau de planches - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris
Un rideau de planches - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris © Hervé Abbadie
Le lit étant face à la fenêtre du couloir, Cyril Rheims a imaginé un artifice pour protéger l'intimité du propriétaire : il a suivi l'idée de l'éventail jusqu'à son terme afin de laisser émerger de la structure des planches venant se placer entre le lit et le couloir.
L'ensemble crée alors une sorte de rideau protégeant du regard extérieur et permettant également à la petite mezzanine de ne pas être "ouverte" sur le reste de l'appartement.
Cette forme singulière, qui fait ainsi penser à la roue du paon, cache donc une véritable astuce.
Un rideau de planches

La mezzanine, petit cocon intime

La mezzanine, petit cocon intime - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris
La mezzanine, petit cocon intime - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris © Hervé Abbadie
La mezzanine a été pensée comme un espace où l'on ne reste pas longtemps et propre à une utilisation nocturne.
Afin de continuer dans la logique du gain de place, Cyril Rheims a imaginé une mezzanine où la tête de lit ne prendrait que 5% de la surface et pourrait servir d'étagère.
La mezzanine, petit cocon intime

Des toilettes "invisibles"

Des toilettes "invisibles" - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris
Des toilettes "invisibles" - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris © Hervé Abbadie
Séparées du reste de l'appartement par une porte en verre, les toilettes sont désormais entièrement autonomes.
Avant le chantier, elles trouvaient leur dans la salle de bains. Un agencement peu pratique dès que l'on reçoit du monde, la personne utilisant la salle de bains empêchant, malgré elle, l'accès aux toilettes.
Le gain de place obtenu grâce à la mezzanine a été, également, utilisé à bon escient par Cyril Rheims, pour installer deux grands placards. Une précaution bienvenue, un appartement de 29 m² ne souffrant jamais d'un excès d'espaces de rangement.
Des toilettes "invisibles"

Des rangements aux quatre coins de l'appartement

Des rangements aux quatre coins de l'appartement - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris
Des rangements aux quatre coins de l'appartement - Appartement Cyril Rheims 29 m² Paris © Hervé Abbadie
Non content d'avoir transformé les marches de l'escalier principal en espaces de rangement, Cyril Rheims a poursuivi sur sa lancée dans le séjour.
La photographie ci-contre nous montre de petites marches, permettant d'accéder au meuble blanc, en-dessous de la fenêtre du séjour.
Ces marches ont également une autre utilité : il est possible de soulever leur couvercle afin d'y déposer de petits objets.
Des rangements aux quatre coins de l'appartement
Nous vous recommandons

Découvrez cette résidence norvégienne secondaire recourant à un procédé original : le bois utilisé est chauffé avec de l'alcool furfurylique afin de renforcer sa solidité et sa durabilité.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic