L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Par C.Chahi Bechkri
,
le 29 juillet 2010
L'hôtel La Corniche, adresse mythique du bassin d'Arcachon née sous l'impulsion de Louis Gaume en 1930, vient de faire peau neuve. Remis au goût du jour par Philippe Starck, il a su se moderniser sans perdre son charme d'antan. Visite.
"Un lieu au plus fort, au plus beau, au plus poétique, au plus surréel, au plus puissant de la nature". Le célèbre Philippe Starck ne tarit pas d'éloges lorsqu'il s'agit d'évoquer le site sur lequel se dresse l'hôtel La Corniche. Construit en 1930 par Louis Gaume, l'établissement prend en effet place dans l'un des endroits les mieux préservés du bassin d'Arcachon, à savoir Pilat-Plage : un territoire dont la particularité est d'être adossé à la plus haute dune d'Europe et qui, en prime, bénéficie d'une vue dégagée sur la mer.
Connaissant le profond attachement du designer à la fois pour le site et pour l'hôtel, c'est tout naturellement vers lui que William Téchoueyres, l'actuel propriétaire des lieux, s'est tourné dès que l'idée d'une rénovation a commencé à émerger. A charge pour lui de réinventer non seulement l'hôtel et ses chambres mais également le restaurant, la terrasse et son bar. Un projet d'envergure donc, auquel la famille Gaume, qui gère l'aménagement de l'ensemble de la zone depuis près de quatre vingt dix ans, a d'ailleurs été associée.

Un réveil tout en douceur

La Co(o)rniche
La Co(o)rniche © Philippe Garcia
 Plutôt habitué à créer de toutes pièces des hôtels plutôt qu'à les rénover, Philippe Starck y a aussitôt vu un nouveau défi à relever. Pour y parvenir, sa stratégie a été de moderniser l'endroit tout en douceur autrement dit, de le métamorphoser sans pour autant lui faire perdre son identité originelle. "C'est un endroit extrêmement fort pour les gens d'ici, explique-t-il, un lieu de baptêmes et de noces... Il y a un énorme enthousiasme et une énorme attente de tout le monde. Et tout le monde a compris que l'on ne changeait pas l'endroit, que l'on réveillait simplement la belle endormie".
Tout au long du projet, le designer a donc veillé à ce que l'hôtel conserve son double esprit : basque et agricole. Gardée intacte, la façade du bâtiment principal témoigne ainsi du riche passé du lieu qui, avant d'être un hôtel, fût d'abord un relais de chasse servant, dans les années 30, de point de rendez-vous à des personnalités telles que Philippe de Rothschild ou encore l'écrivain Henri Troyat. Une histoire que laisse également entrevoir les décors et le mobilier se trouvant dans l'entrée puisqu'ils ont, eux-aussi, été conservés.

Entre tradition et modernité

La Co(o)rniche
La Co(o)rniche © Philippe Garcia
 Au lieu de venir tout bouleverser, Philippe Starck a préféré intervenir par petites touches. L'idée étant de compléter le décor existant en y ajoutant des créations contemporaines. Dans l'entrée, des sculptures alliant verre et acier viennent ainsi désormais prendre place au milieu des meubles d'époque. De même, dans la cage d'escalier trône à présent un grand lustre de Murano réalisé par l'artiste français Aristide Najean tandis que les murs ont été habillés de cartes postales et de morceaux de photos formant ainsi un gigantesque patchwork rappelant les collages de Max Ernst ou de Jacques Prévert.
La même logique a été appliquée dans les chambres où, là encore, des éléments du passé côtoient des éléments du présent. Juxtaposés les uns à côté des autres, on trouve ainsi des sculptures en aluminium, des assiettes, des éventails, des sous-verre, des dessins anciens, des livres... Cette fois toutefois, les pièces sont difficilement reconnaissables puisqu'elles ont été entièrement redécorées et réaménagées. Tout a été fait pour valoriser au maximum la vue tantôt vers la dune ou la corniche, tantôt vers Arcachon ou le Cap Ferret. Un magnifique panorama dont on peut également profiter depuis le restaurant et la terrasse, dépendances ayant été, elles-aussi, relookées par Starck. L'hôtel, les chambres, le restaurant, la terrasse... Autant de luxueux endroits pensés selon des valeurs chères au designer, celles de convivialité et de partage.
Pour découvrir le nouveau visage de l'hôtel la Co(o)rniche, cliquez sur suivant.
Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Un riche passé

Un riche passé - La Co(o)rniche
Un riche passé - La Co(o)rniche © Philippe Garcia
L'hôtel La Corniche a été construit dans les années 30 par Louis Gaume, compagnon du devoir chargé à l'époque d'aménager un nouveau quartier dans le bassin d'Arcachin, à savoir Pilat-Plage.
Un riche passé

Le défi - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Le défi - La Co(o)rniche
Le défi - La Co(o)rniche © Philippe Garcia
William Téchoueyres, l'actuel propriétaire des lieux, a confié à Philippe Starck la délicate mission de "reveiller l'endroit" sans pour autant lui faire perdre son âme. Un véritable défi pour le designer !
Le défi - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Les chambres - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Les chambres - La Co(o)rniche
Les chambres - La Co(o)rniche © Philippe Garcia
Si la façade du bâtiment et le hall d'entrée de l'hôtel sont restés intacts, les chambres, quant à elles, ont entièrement été redécorées et réaménagées.
Les chambres - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Passé/Présent - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Passé/Présent - La Co(o)rniche
Passé/Présent - La Co(o)rniche © Philippe Garcia
Dans chaque chambre, des éléments du passé cohabitent avec des éléments du présent. Juxtaposés les uns à côté des autres, on trouve ainsi des sculptures en aluminium, des assiettes, des éventails, des sous-verre, des dessins anciens, des livres...
Passé/Présent - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Vue unique - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Vue unique - La Co(o)rniche
Vue unique - La Co(o)rniche © Philippe Garcia
Tout a été fait pour valoriser au maximum la vue tantôt vers la dune ou la corniche, tantôt vers Arcachon, le Cap Ferret ou encore le Banc d'Arguin.
Vue unique - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Le restaurant - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Le restaurant - La Co(o)rniche
Le restaurant - La Co(o)rniche © Philippe Garcia
Le restaurant de l'hôtel se présente sous la forme d'un grand hangar ostréicole. A l'intérieur, le designer a souhaité qu'il règne une ambiance "brasserie".
Le restaurant - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Le bar - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Le bar - La Co(o)rniche
Le bar - La Co(o)rniche © Philippe Garcia
Un gigantesque bar trône dans la salle, surmonté de lustres en cristal dessinés par Starck.
Le bar - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Ambiance lounge - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Ambiance lounge - La Co(o)rniche
Ambiance lounge - La Co(o)rniche © Philippe Garcia
A l'extérieur, de profonds canapés ont été installés de manière à ce que les client de l'hôtel puissent prendre leur repas tout en profitant de la vue.
Ambiance lounge - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Terrasse & piscine - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Terrasse & piscine - La Co(o)rniche
Terrasse & piscine - La Co(o)rniche © Philippe Garcia
Autres lieux entièrement repensés par Starck : la terrasse et la piscine. Avec sa couleur grise, cette dernière se confond totalement avec la mer.
Terrasse & piscine - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Terrasse & piscine - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède

Terrasse & piscine - La Co(o)rniche
Terrasse & piscine - La Co(o)rniche © Philippe Garcia
Au loin, les occupants de la terrasse peuvent apercevoir un banc de sable et sur les côtés, les pins. Bref, un écrin de luxe entre mer, dune et pinède.
Terrasse & piscine - Un écrin de luxe entre mer, dune et pinède
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic