L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un meuble cloison aux secrets bien gardés

Par C. Chahi Bechkri
,
le 17 mars 2014
L'architecte Elodie Bonnet livre ici une réalisation originale. Un studio dont la vie s'organise autour d'un imposant meuble cloison rouge cachant de nombreuses fonctionnalités. Retour en images sur un projet atypique plein de surprises...
"La boîte de Pandore". Tel est le nom choisi par Elodie Bonnet pour designer sa réalisation, ou plutôt pour désigner l'élément qui la rend atypique. "Ce terme correspond bien au meuble que j'ai dessiné. Il est comme la boîte de Pandore dans le sens où comme elle, il cache bien son jeu. Lorsqu'on le voit, on ne sait pas du tout ce qu'il renferme et l'on est souvent loin de se douter qu'il abrite autant de fonctionnalités", commente l'architecte.
La suite de l'article et plus de photos en pages suivantes.
 
Architecte : Elodie Bonnet (Contact ici)
Localisation : Bordeaux, Gironde
Programme : création d'un studio en lieu et place d'une chambre intégrée à une habitation
Année de réalisation : 2013
Durée des travaux : 4 mois
Surface : 20 m2
Budget : 38.000 euros HT
Un meuble cloison aux secrets bien gardés

Un studio qui se démarque

Elodie Bonnet
Elodie Bonnet © Elodie Bonnet
Tout est parti de la demande de la propriétaire. Souhaitant transformer une chambre de 20m2 située au rez-de-chaussée d'une habitation typique du centre-ville de Bordeaux en un studio à louer, elle avait expressément demandé à l'architecte de donner aux lieux un caractère atypique. "Elle voulait quelque chose qui se démarque, un projet qui sorte du lot", raconte Elodie Bonnet.
Ici, une photo de la chambre avant travaux. Toutes les cloisons ont été abattues pour obtenir une boîte vide.
Un studio qui se démarque

Studio côté chambre

Studio côté chambre - Elodie Bonnet
Studio côté chambre - Elodie Bonnet © Elodie Bonnet
Ici, une vue du studio côté chambre. La pièce se révèle lumineuse grâce à la présence de plusieurs grandes fenêtres donnant directement sur le rue.
A noter que le mur en pierre a été ravalé à l'intérieur et à l'extérieur.
Studio côté chambre

Studio côté salle de bains

Studio côté salle de bains - Elodie Bonnet
Studio côté salle de bains - Elodie Bonnet © Elodie Bonnet
Le meuble cloison est venu se positionner juste devant la salle de bains, la cachant complètement des regards.
A noter que le sol de la salle de bains en carrelage a été conservé ainsi que la parquet côté chambre.
Studio côté salle de bains

Une "boîte dans la boîte"

Une "boîte dans la boîte" - Elodie Bonnet
Une "boîte dans la boîte" - Elodie Bonnet © Elodie Bonnet
Conçu comme une véritable "boîte dans la boîte", le meuble, qui vient se positionner en plein milieu du studio, renferme toutes les fonctionnalités d'une habitation. "L'idée est de mettre un maximum d'éléments fonctionnels dans un minium d'espace", indique Elodie Bonnet. Il départage ainsi la salle de bains de la chambre. D'ailleurs, l'une des parties de la cloison est en réalité une porte qui permet le passage de l'une à l'autre des pièces.
Une "boîte dans la boîte"

Une façade homogène

Une façade homogène - Gilles Sage
Une façade homogène - Gilles Sage © Gilles Sage
Tous éléments sont cachés derrière des portes rouges. Ces portes forment une façade homogène rendue dynamique par la présence de lignes noires qui créent un quadrillage rectiligne.
Une façade homogène

Un quadrillage noir parfaitement géométrique

Un quadrillage noir parfaitement géométrique - Elodie Bonnet
Un quadrillage noir parfaitement géométrique - Elodie Bonnet © Elodie Bonnet
"Ces lignes ont été difficiles à créer sur le plan technique, confie Elodie Bonnet. Il s'agit de faire croire qu'il y a un joint creux alors qu'en réalité il n'y en a pas. Pour y parvenir, nous avons réalisé une entaille sur chaque panneau de bois".
Un quadrillage noir parfaitement géométrique

Façade mouvante - Un meuble cloison aux secrets bien gardés

Façade mouvante - Gilles Sage
Façade mouvante - Gilles Sage © Gilles Sage
La façade se métamorphose en fonction des besoins des utilisateurs : tantôt elle se déploie, tantôt au contraire, elle se replie pour ne laisser voir qu'une façade uniforme.
Façade mouvante - Un meuble cloison aux secrets bien gardés

Des espaces de vie à découvrir...

Des espaces de vie à découvrir... - Gilles Sage
Des espaces de vie à découvrir... - Gilles Sage © Gilles Sage
Les portes supérieures et inférieures cachent des placards, celles du milieu de véritables espaces de vie : une cuisine, à droite et un coin repas, à gauche.
Des espaces de vie à découvrir...

Une adaptation parfaite aux besoins

Une adaptation parfaite aux besoins - Gilles Sage
Une adaptation parfaite aux besoins - Gilles Sage © Gilles Sage
Montée sur vérins, la porte de l'espace cuisine se lève tandis que celle du coin repas s'abaisse pour servir de table de repas. Les deux espaces n'apparaissent ainsi que lorsque les occupants du studio en ont besoin.
Une adaptation parfaite aux besoins

Un meuble complexe à élaborer

Un meuble complexe à élaborer - Gilles Sage
Un meuble complexe à élaborer - Gilles Sage © Gilles Sage
Constitué de panneaux de bois agglomérés dimensionnés en fonction de besoins précis et devant pouvoir s'ouvrir et se refermer, le meuble a été complexe à élaborer. L'architecte Elodie Bonnet a d'ailleurs travaillé sur plan, puis sur maquette pour fournir aux ébénistes.
Ici, le meuble en configuration "cuisine" et "coin repas".
Un meuble complexe à élaborer

Préfabrication en atelier

Préfabrication en atelier - Elodie Bonnet
Préfabrication en atelier - Elodie Bonnet © Elodie Bonnet
Pour simplifier le chantier, le meuble a été pré-fabriqué en atelier puis acheminé au studio sous la forme de modules.
Préfabrication en atelier

Des modules pré-montés à assembler

Des modules pré-montés à assembler - Elodie Bonnet
Des modules pré-montés à assembler - Elodie Bonnet © Elodie Bonnet
Pré-montés en atelier, les meubles ont simplement été assemblés sur place.
Des modules pré-montés à assembler

Une mini-cuisine bien équipée

Une mini-cuisine bien équipée - Gilles Sage
Une mini-cuisine bien équipée - Gilles Sage © Gilles Sage
La niche cuisine abrite l'équipement traditionnel d'un studio : un petit évier et une plaque de cuisson, le tout surmonté d'un point de lumière. Une poubelle trouve sa place juste en dessous et un réfrigérateur se dissimule dans le placard situé à l'extrême droite. Au-dessus de lui, le chauffe-eau.
Une mini-cuisine bien équipée

Un meuble inspiré de l'oeuvre de Mondrian

Un meuble inspiré de l'oeuvre de Mondrian - Elodie Bonnet
Un meuble inspiré de l'oeuvre de Mondrian - Elodie Bonnet © Elodie Bonnet
Pour distinguer les espaces de vie des rangements et apporter de la dynamique au studio, Elodie Bonnet a décidé d'utiliser la couleur : un jaune vif, identique à celui des tableaux de Piet Mondrian. "L'œuvre de Mondrian m'a beaucoup inspirée. Toute la façade de mon meuble s'en inspire", révèle-t-elle. Le même jaune donc, mais aussi les mêmes lignes noires rectilignes et, bien sûr, le rouge vif de la façade.
Un meuble inspiré de l'oeuvre de Mondrian

Belle hauteur sous plafond valorisée

Belle hauteur sous plafond valorisée - Elodie Bonnet
Belle hauteur sous plafond valorisée - Elodie Bonnet © Elodie Bonnet
Pour éviter un effet trop étouffant, Elodie Bonnet a veillé à ce que le meuble ne monte pas jusqu'au plafond. Il ne fait donc que 2,40 mètres de haut sur une largeur de 4,22 mètres. "Le studio a la chance d'avoir une très belle hauteur sous plafond - 2,90 mètres -, il était donc important de la valoriser", explique l'architecte.
Belle hauteur sous plafond valorisée

Un meuble qui cache bien son jeu

Un meuble qui cache bien son jeu - Gilles Sage
Un meuble qui cache bien son jeu - Gilles Sage © Gilles Sage
Au final, lorsque l'on pénètre dans le studio, l'on pourrait croire qu'il ne comporte qu'une pièce : la chambre. Le meuble cloison cache vraiment bien son jeu. Il réussit à tromper son monde, à la plus grande satisfaction de la propriétaire et de l'architecte !
Un meuble qui cache bien son jeu
Nous vous recommandons

Malgré une surface confortable, ce grand studio manquait de fonctionnalité. L'intérieur avait aussi besoin d'être modernisé et la déco rafraîchie. Transformé en deux pièces confortable, l'appartement a changé de visage. Reportage...

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic