L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Nouvelle Samaritaine : la mixité à tous les étages

Par Sébastien Chabas
,
le 18 juin 2012
Alors que la demande de permis de construire de sa transformation par l'agence Sanaa est toujours en instruction, la Samaritaine vient de dévoiler les premiers plans des 96 logements sociaux qui s'installeront dans l'ancien grand magasin parisien. A ceux-ci s'adjoindront des commerces, des bureaux, un hôtel de luxe et une crèche... Les travaux doivent commencer fin 2012, pour une livraison en 2015. Découverte.
Le 18 mai 2011, le groupe LVMH propriétaire de la Samaritaine dévoilait à la presse son deuxième projet de réaménagement pour l'ancien grand magasin parisien. Depuis un an, ce projet est exposé dans un espace créé spécialement pour sa consultation par le public, la Maison du Projet. Les élus municipaux l'ayant, de leur côté, d'ores et déjà approuvé.
En 2008, un premier projet de réhabilitation de La Samaritaine avait été proposé. Cependant, la ville de Paris avait estimé que la place concédée aux logements sociaux y était insuffisante. Dans la "nouvelle version", la Samaritaine a conservé un important espace dévolu au commerce, mais s'ouvre également à d'autres activités : 96 logements sociaux, un hôtel de luxe, des bureaux et une crèche.
Symbole de ce patrimoine, la verrière du magasin sera rénovée et dans les étages, les dalles de verre seront aussi restaurées. L'hôtel occupera le bâtiment Art Déco d'Henri Sauvage, tandis que dans les autres bâtiments, dont l'immeuble Art Nouveau de Franz Jourdain, les niveaux inférieurs seront convertis en surfaces commerciales et les niveaux supérieurs en bureaux et logements.

Mixité et partage

Projet architectural, mais aussi social, économique et touristique, le réaménagement de la Samaritaine repose sur les notions de "mixité et partage". La mairie de Paris, dans l'attente prochaine du permis de construire, estime que les travaux devraient durer 27 mois et que la nouvelle Samaritaine devrait donc être achevée à partir du milieu de l'année 2014. Entièrement financé par LVMH, ce projet d'un coût de 450 millions d'euros constitue le plus important investissement privé jamais réalisé à Paris, d'après Jean-Jacques Guiony, directeur financier du groupe.
Suivant les grandes orientations du projet défini par les architectes japonais de l'agence Sanaa, lauréate du concours pour la transformation de l'ensemble en mai 2011, plusieurs architectes français sont chargés d'opération selon les programmes: SRA Architectes pour les bureaux et les commerces, Edouard François pour l'hôtel, François Brugel pour les logements sociaux et la crèche.
Découvrez en page 2 la suite de l'article dédié à un projet pour tous les Parisiens.
Nouvelle Samaritaine : la mixité à tous les étages

Un projet pour tous les Parisiens

Le concept de la Samaritaine
Le concept de la Samaritaine © Patrice Debois SARL
"Faire du logement social, ici, est justifié, glisse la direction générale de La Samaritaine. C'est le symbole que La Samaritaine appartient à tous les Parisiens." Et Nicolas Foucrier, responsable de programmes à La Samaritaine, de préciser : "C'est en fait, à la suite d'une révision du Plan local d'urbanisme (PLU), au cours de la fermeture du grand magasin que la Ville de Paris a exigé d'intégrer du logement social dans l'opération. Nous nous retrouvons ainsi avec une obligation d'implanter 25 % de la Shon en logement social sur les parties Rivoli et de l'îlot Seine".
Les 96 logements prévus (dont une trentaine de T4 et T5) apporteront ainsi 250 nouveaux habitants dans l'arrondissement le moins peuplé de Paris -98 habitants/m2 contre 252 habitants/m2 en moyenne dans l'ensemble de la ville- et comptant 466 demandeurs de logements sociaux, précise la mairie de Paris. "Les logements s'inscrivent bien dans une opération programmée par le bailleur social Paris Habitat-OPH, souligne François Brugel, architecte en charge des logements et de la crèche du futur site. Une fois réalisés par La Samaritaine, le maître d'ouvrage, les logements seront revendus au bailleur social."

Fiche technique

Opération 96 logements sociaux
Le maître d'ouvrage : La Samaritaine
Maîtrise d'œuvre : Sanaa coordination ensemble, Edouard François pour l'hôtel, Sera pour commerces et bureaux, François Brugel pour les logements sociaux et la crèche, Cabinet Lagneau pour le patrimoine.
Demande du permis de construire : juillet 2011
Obtention du permis de construire attendue : été 2012
Début des travaux : avant la fin de l'année 2012
Fin des travaux : 2015
Surface : 7.000 m² SHON
Découvrez en page 3 la suite de l'article dédié à un projet qui conjugue avec l'existant.
Un projet pour tous les Parisiens

Conjuguer avec l'existant

96 logements sociaux à La Samaritaine
96 logements sociaux à La Samaritaine © Agence Sanaa
Les futurs logements ne représenteront à peine que 10% de la surface totale du projet. "Sur ce projet, les rapports sont inversés, puisque normalement dans les opérations mixtes classiques, ce sont les habitations qui prennent le plus de surface", observe l'architecte François Brugel. Entourés de bureaux et de commerces, 40 logements prendront ainsi place dans le bâtiment Rivoli, derrière la façade tout en courbe imaginée par Sanaa, et 56 autres s'installeront dans la zone plateau longeant la rue de l'Arbre-sec. Les enjeux ? : "Il a fallu conjuguer avec une diversité structurelle due aux ajouts successifs d'immeubles acquis au fil du temps pour agrandir les surfaces de vente, et intégrer les façades historiques du bâtiment plateau sans les dénaturer", explique François Brugel. Côté bâtiment plateau, pour tirer parti de la peau historique du grand magasin qui sera restaurée, l'architecte a toute suite pensé à des jardins d'hiver sur rue et sur cour.

Un panorama de constructions techniques bien marqué

"C'est effectivement assez inhabituel de retrouver la coexistence de logements sociaux à proximité d'un hôtel de luxe et des commerces, reconnaît Nicolas Foucrier de La Samaritaine. Le défi majeur a été de faire face à des soucis liés à la fonctionnalité de la valeur d'usage des logements, le tout, avec une enveloppe financière bien contrainte. L'autre particularité ? Avec des bâtiments datant du 17ème siècle et du 20ème siècle, le panorama des constructions techniques est ici bien marqué, c'est pour cette raison que nous avions besoin des compétences avérées et pointues de la maîtrise d'oeuvre."

Le projet en chiffres

80.000 m2 : surface existante
70.000 m2 : surface projet
26.000 m2 de commerces
20.000 m2 de bureaux
80 chambres et suites dans l'hôtel
2.400 emplois nouveaux
80 % de La Samaritaine inscrite à l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques
10.729 m² de façades conservés et rénovés (74 % environ) sur un total de 14.405 m²
1.000 personnes environ travailleront sur le site pendant le chantier en période pleine. Un large éventail de métiers d'artisanat d'art oeuvreront à la restauration du bâtiment (ferronniers, restaurateurs de peinture, tailleurs de pierre, sculpteurs, céramistes.)
Découvrez dès la page 4, le diaporama du projet des 96 logements sociaux à La Samaritaine
Conjuguer avec l'existant

Vue de La Samaritaine autrefois

Vue de La Samaritaine autrefois - 96 logements sociaux à La Samaritaine
Vue de La Samaritaine autrefois - 96 logements sociaux à La Samaritaine © Agence Sanaa
Vue de La Samaritaine autrefois.
Vue de La Samaritaine autrefois

L'esprit du projet

L'esprit du projet - 96 logements sociaux à La Samaritaine
L'esprit du projet - 96 logements sociaux à La Samaritaine © Agence Sanaa
L'esprit du projet, c'est donc la mixité et le partage. La nouvelle Samaritaine portera une vision partagée et généreuse de Paris : logement, activités et services qui permettent aux Parisiens de bien vivre. La terrasse de la façade côté Seine, située au niveau 5 du bâtiment et face au quai du Louvre, pourra toujours être visitée.
L'esprit du projet

L'épaisseur des bâtiments

L'épaisseur des bâtiments  - 96 logements sociaux à La Samaritaine
L'épaisseur des bâtiments - 96 logements sociaux à La Samaritaine © Agence Sanaa
« L'épaisseur de bâtiments très importante sera de 18 mètres, précise Nicolas Foucrier, responsable des programmes de La Samaritaine,qui de facto rend impossible l'intégration de logements traversant, c'est pour cette raison que nous privilégions des logements bien orientés. »
L'épaisseur des bâtiments

Vue de l'intérieur

Vue de l'intérieur  - 96 logements sociaux à La Samaritaine
Vue de l'intérieur - 96 logements sociaux à La Samaritaine © Agence Sanaa
Vue de l'intérieur.
Vue de l'intérieur

Vision de l'entrée du futur site

Vision de l'entrée du futur site - 96 logements sociaux à La Samaritaine
Vision de l'entrée du futur site - 96 logements sociaux à La Samaritaine © Agence Sanaa
Vision de l'entrée du futur site.
Vision de l'entrée du futur site

Les futurs logements

Les futurs logements  - 96 logements sociaux à La Samaritaine
Les futurs logements - 96 logements sociaux à La Samaritaine © Agence Sanaa
La vue de l'emplacement des futurs logements sociaux.
Les futurs logements

Rue de l'Arbre Sec, 1er arrondissement de Paris

Rue de l'Arbre Sec, 1er arrondissement de Paris - 96 logements sociaux à La Samaritaine
Rue de l'Arbre Sec, 1er arrondissement de Paris - 96 logements sociaux à La Samaritaine © Agence Sanaa
Rue de l'Arbre Sec, 1er arrondissement de Paris.
Rue de l'Arbre Sec, 1er arrondissement de Paris

Plan du futur plateau de logements

Plan du futur plateau de logements - 96 logements sociaux à La Samaritaine
Plan du futur plateau de logements - 96 logements sociaux à La Samaritaine © François Brugel
Plan du futur plateau de logements

Plan des futurs logements

Plan des futurs logements  - 96 logements sociaux à La Samaritaine
Plan des futurs logements - 96 logements sociaux à La Samaritaine © François Brugel
Plan des futurs logements
Nous vous recommandons

Transformée du sol au plafond, cette petite maison bretonne a complètement changé de visage. Modernisée, agrandie par deux extensions et entièrement repensée, elle affiche désormais un profil contemporain, où ses propriétaires profitent d'une vue dégagée sur la mer

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic