L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Prix Architecture durable : un deuxième projet et des nommés

Par Pauline Polgar
,
le 9 avril 2009
A l'occasion du symposium dévoilant les lauréats 2009 du Prix de l'architecture durable, le voile a été levé sur la maison n°2 de la Collection manifeste, remporté par la Sud-Africaine Carin Smuts en 2008. Découvrez son projet de centre multi-services pour la commune de Folainville-Dennemont et le nom des architectes récompensés cette année.
Global award, troisième édition ! Cette année encore, le symposium du Prix international d'architecture durable, lancé conjointement par la Cité de l'Architecture et du Patrimoine et l'Etablissement Public d'Aménagement du Mantois Seine-Aval (EPAMSA), a tenu ses promesses ! Les architectes nommés pour l'édition 2009 seront cette année encore, difficiles à départager. De l'Afrique à l'Inde, en passant par l'Europe, tous inscrivent leurs travaux dans un processus d'architecture durable, en plaçant au cœur de leurs préoccupations les contraintes humaines, sociales et environnementales à leur juste mesure.
Plus qu'une simple reconnaissance internationale, ce prix contribue également à une Opération d'intérêt national (OIN), dont l'objectif est de faire "renaître" un territoire, la Seine-Aval, tout en dévoilant au fil du temps une "Collection manifeste" de l'architecture du XXIe siècle. Caractérisée par sa durabilité, cette exposition pérenne et à ciel ouvert, se développe à raison d'un programme réalisé par an, le tout sur 51 ans.
"If it's not fun, it's not sustainable" - si ce n'est pas "fun", ce n'est pas durable - ajoute le président de l'EPAMSA, Nicolas Samsoen : en remettant de la joie de vivre dans ce territoire, terni par une image désastreuse à la fin du XXe siècle, ce programme le fait entrer ainsi de plain-pied dans le XXIe.
Maison n°2 de la Collection manifeste
carinsmuts
carinsmuts © Carin Smuts, CS Studio - Global Award sustainable
 
En septembre dernier, Carin Smuts a succédé à Hermann Kaufmann, lauréat 2007. Et après le "gîte urbain" de l'Autrichien, dont les travaux devraient commencer bientôt à Chanteloup-les-Vignes (78), c'est un centre multi-services qui devrait voir le jour à Folainville-Dennemont, un nouveau "cœur de ville" pour cette commune (deux villages réunis) de 969 hectares et moins de 2.000 habitants.
Cette maison n° 2 de la collection manifeste permet la requalification d'une friche industrielle, voisine d'une école et de l'église, en véritable "cœur de village", en continuité avec les souhaits de la municipalité. La ville de Folainville-Dennemont a en effet la particularité d'être constituée de deux villages, éloignés de 1,5 km. Le bâtiment prendra place le long de l'artère principale de Dennemont, situé en bordure de Seine, et donnera à la commune une boutique multiples-services et des lieux de rencontres.
Concertation
Pour mener à bien son projet, Carin Smuts applique la même démarche que celle qu'elle a développée dans les townships en Afrique du Sud : la concertation. Enfants de l'école élémentaire voisine, adultes riverains, habitants de la ville, municipalité... Tous sont écoutés, leurs besoins analysés. Venue en septembre, en novembre et dernièrement en mars, Carin Smuts raconte ainsi qu'elle a beaucoup apprécié son travail avec les enfants : "j'ai beaucoup appris avec eux dans leur manière de voir le projet, ils ont réalisé des dessins extraordinaires. Avec les adultes, c'était plus dur, ils ont beaucoup plus de stéréotypes." Avec les enfants de l'école, elle a également réalisé une fresque avec des matériaux recyclés, qui prendra place dans le bâtiment.
Composé de trois espaces interactifs, le lieu, fait de briques, bois et verre, se voudra ludique, ouvert, "lumière" du centre-ville. Pour l'instant, la concertation a bien avancé et Carin a pris attache avec un co-traitant français, le cabinet H=L. Le permis de construire sera bientôt finalisé. La Sud-Africaine raconte tout de même avoir pris conscience d'une difficulté : la dure réalité de notre "bureaucratie" !
Découvrez, en cliquant sur suivant, les toutes premières images du projet de "centre multi-services" de Carin Smuts, ainsi qu'une présentation rapide des nommés 2009, en attendant la publication de leurs portraits sur Maison à part, dans les semaines à venir.
Les cinq architectes nommés de l'édition 2009 du Prix de l'architecture durable
Patrick Bouchain et Loïc Julienne - France
Thomas Herzog - Allemagne
Bijoy Jain, Studio Mumbai - Inde
Diébédo Francis Kéré - Allemagne/Burkina Faso
Sami Rintala - Norvège
A noter qu'un ouvrage intitulé Sustainable Design, de Marie-Hélène Contal et Jana Revedin (respectivement responsable du prix à la Cité de l'architecture et commissaire du Global Award, également initiatrices de l'événement) devrait paraître au mois de juin prochain aux éditions Birkhäuser.
Retrouvez les dossiers 2007 et 2008, avec les portraits de tous les nommés, sur Maison à part.
Prix Architecture durable : un deuxième projet et des nommés

Contexte - Prix Architecture durable : un deuxième projet et des nommés

projet Carin Smuts 1
projet Carin Smuts 1 © Cs Studio Architects
Ce projet de centre multi-services s'inscrit dans un plan de redynamisation des activités dans la commune de Follainville-Dennemont. A proximité immédiate du futur bâtiment : une école et une église.
Contexte - Prix Architecture durable : un deuxième projet et des nommés

Vue Nord-Est

projet carin smuts 2
projet carin smuts 2 © CS Studio Architects
Briques, bois et verre seront les principaux matériaux utilisés.
Vue Nord-Est

Maquette - Prix Architecture durable : un deuxième projet et des nommés

projet Carin Smuts 3
projet Carin Smuts 3 © Cs Studio Architects
Trois espaces interactifs pour un lieu qui se veut ludique et ouvert pour les habitants.
Maquette - Prix Architecture durable : un deuxième projet et des nommés

Intérieur - Prix Architecture durable : un deuxième projet et des nommés

projet carin smuts 4
projet carin smuts 4 © Cs Studio Architects
Pour mener à bien son projet, Carin Smuts applique la méthode qui a fait sa réussite dans les townships sud-africains, la concertation.
Intérieur - Prix Architecture durable : un deuxième projet et des nommés

Lumière - Prix Architecture durable : un deuxième projet et des nommés

carin smuts 5
carin smuts 5 © CS Studio Architects
Pour l'architecte, il est primordial que ce bâtiment "brille". Il doit être la "lumière" du centre-ville, marquant le développement de la commune. (Vue sud, à la nuit tombée)
Lumière - Prix Architecture durable : un deuxième projet et des nommés

Patrick Bouchain et Loïc Julienne - France

agence construire équipe Patrick Bouchain
agence construire équipe Patrick Bouchain © Construire
Nommé 2009, Patrick Bouchain est un personnage, étonnant et nécessaire ! Professeur, conseiller politique, constructeur de cirques... On lui doit la réhabitation de l'usine LU, les écuries de Zingaro, etc. L'architecte est un "homme-orchestre", qui transforme avec son équipe, l'agence "Construire", des friches industrielles en lieux de vie et de culture, avec des moyens minimes. Pour Marie-Hélène Contal, sa nomination au Prix d'architecture durable va aider dans le débat écologique, elle enrichit le débat international, car "il est nécessaire que l'on commence à l'écouter."
Portrait de l'agence CONSTRUIRE :
De gauche à droite : Igor, Nicole Concordet, Loïc Julienne, Kanae Otani, Guillaume Lenfant, Sébastien Eymard, Maud Chevet, Charlotte de Cauwer, Chloé Bodart, Anne Métrard, Patrick Bouchain
Patrick Bouchain et Loïc Julienne - France

Thomas Herzog - Allemagne

thomas herzog
thomas herzog © Verena Herzog-Loibl
On ne présente plus le célèbre architecte allemand, l'un des pionniers de l'architecture bio-climatique. Il vient notamment de publier Une Charte européenne de l'Energie solaire et participe également à l'élaboration de la Solar City de Linz depuis 1992.
Thomas Herzog - Allemagne

Diébédo Francis Kéré

Portrait de Diébédo Francis Kéré
Portrait de Diébédo Francis Kéré © David Hede
Parti de son village natal Gando, au Burkina Faso, pour l'Allemagne, il y revient avec un diplôme d'architecture en poche. Il se consacre au développement de son village et par extension, de son pays, notamment par la construction d'équipements aux bâtis adaptés au climat et...aux habitants ! Sa première aventure, une école. Depuis, il continue sans relâche ou comment adapter à la perfection ce qu'il a appris, sans hésiter à le désapprendre lorsqu'il le faut, pour en tirer le meilleur pour son pays.
Diébédo Francis Kéré

Sami Rintala - Norvège

Sami Rintala
Sami Rintala © Rintala Eggerston Architects
Artiste tout autant qu'architecte, le Norvégien s'attelle à chacun de ses projets d'en faire également un manifeste, cherchant à "inciter la société occidentale à réfléchir sur sa propre notion du confort", explique Marie-Hélne Contal.
Sami Rintala - Norvège

Bijoy Jain - Studio Mumbai - Inde

Bijoy Jain - Studio Mumbai - Inde
Bijoy Jain - Studio Mumbai - Inde © Prabuddha Das Gupta
La ligne de conduite de l'architecte indien est que "le Studio utilise le paysage indien comme une ressource et crée des espaces qui s'accordent aux conditions climatiques locales, aux matériaux et aux technologies disponibles."
Bijoy Jain - Studio Mumbai - Inde
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic