L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Faire construire sa maison, les clés pour réussir son projet

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
Mis à jour le 12 février 2018
Vous envisagez de faire appel à un constructeur pour faire bâtir votre maison ? Afin de vous assurer que le chantier se déroule sans mauvaise surprise et que la construction soit bien livrée en temps et en heure, quelques précautions s'imposent. Des conseils pour mener à bien son projet sans heurts.
Que ce soit en ville, dans un lotissement ou à la campagne, la maison familiale avec jardin fait rêver une majorité de Français. C'est votre cas ? Vous passerez peut-être par un constructeur de maison individuelle pour mener à bien votre projet.
Dans ce cas, il doit vous faire signer au préalable un contrat de constructeur de maison individuelle (CCMI), qui pose le cadre légal de votre engagement réciproque. Ce document doit assurer au particulier un maximum de garanties quant à la construction de sa future maison. Pourtant, regrette Jean-François Espagno, architecte et fondateur de l'association Architectes d'aujourd'hui, les futurs propriétaires sont mal informés sur les spécificités de ce contrat et les clauses particulières qu'il peut ou non contenir.
Alors, lorsque l'on s'engage sur des sommes aussi importantes, mieux vaut s'assurer d'avoir passé en revue tous les détails du projet. Que faut-il vérifier avant de signer avec un constructeur ? Les réponses en pages suivantes.
Faire construire sa maison, les clés pour réussir son projet

Faire construire sa maison : vérifiez la fiabilité de votre constructeur

Avant de signer un CCMI, il convient de prendre le temps de vous renseigner sur l'expérience et la réputation du constructeur. Pour être sûr de faire appel à un professionnel fiable qui réalisera un travail de qualité, tournez-vous vers une entreprise labellisée NF Maison individuelle, ou encore vers un constructeur adhérent à la LCA-FFB, ou à l'association Maisons de qualité.
Ne négligez pas l'importance du bouche-à-oreille : faites un tour dans les villages de constructeurs, ou demandez à visiter des maisons habitées et interrogez les occupants sur leur ressenti et leur expérience avec le constructeur.
Faire construire sa maison : vérifiez la fiabilité de votre constructeur

Faire construire sa maison : n'acceptez pas un délai de construction trop long

Dans le CCMI, doit être très clairement indiqué le délai prévu pour la construction de la maison. Et le constructeur s'engage, en signant, à ne pas dépasser cette date. Une protection pour le particulier... mais une contrainte pour le professionnel. Certains, mal intentionnés, sont tentés d'afficher une durée de chantier anormalement longue, afin de s'assurer de pouvoir terminer dans les temps.
Vérifiez donc que le délai prévu par le constructeur est raisonnable. "On compte en général 4 à 5 mois pour une maison moyenne, 6 mois grand maximum, mais pas 10", insiste Jean-François Espagno.
Faire construire sa maison : n'acceptez pas un délai de construction trop long

Faire construire sa maison : renseignez-vous sur les artisans choisis par le constructeur

Lorsque vous signez un CCMI, vous donnez carte blanche au constructeur pour le choix des matériaux, mais aussi des artisans qui les mettront en oeuvre. "S'il décide d'opter pour un sous-traitant moins cher mais moins compétent, vous n'aurez pas votre mot à dire", souligne Jean-François Espagno.
Pensez à demander, en amont de la signature, les noms et références des artisans auxquels le constructeur entend faire appel. Vous pourrez, ainsi, estimer leur qualité et décider en connaissance de cause de signer le contrat de constructeur. Notez, toutefois, qu'un constructeur malveillant peut choisir de changer de sous-traitant après la signature du CCMI sans vous prévenir.
Faire construire sa maison : renseignez-vous sur les artisans choisis par le constructeur

Faire construire sa maison : discutez les prix en cas de modification du contrat

Au CCMI, est jointe une notice descriptive de la maison à bâtir. Mais ce document ne rentre pas dans les détails, "il ne s'agit pas d'un plan technique précis et exhaustif", regrette Jean-François Espagno. Il y est question, par exemple, d'enduit, parfois sans précision des caractéristiques du produit ni des modalités d'application.
Concrètement, au moment de la signature du contrat, vous vous mettez d'accord avec le constructeur sur un type de sol, un carrelage gris à petits carreaux. Mais, si vous changez d'avis après la signature, pour un carrelage avec de plus grands carreaux par exemple, le constructeur doit vous proposer un avenant au CCMI... avec un prix qu'il fixe lui-même.
Attention, alors, aux abus dans la somme indiquée dans l'avenant : n'hésitez pas à en débattre avec le professionnel, à vérifier les prix du marché, voire à refuser l'avenant s'il vous semble excessif.
Faire construire sa maison : discutez les prix en cas de modification du contrat

Faire construire sa maison : faire intervenir un expert indépendant, c'est possible

Au cours de la construction de votre maison, vous avez l'autorisation de venir visiter le chantier - en accord avec le constructeur et dans le respect des règles de sécurité, bien sûr. Toutefois, vous ne pouvez pas toujours faire appel à un expert (bureau d'études, architecte, etc.) pour vous accompagner dans cette tâche. "A moins d'un contrat très explicite, un architecte refusera en général de se rendre sur le chantier, car la jurisprudence considère que, ce faisant, il cautionne la construction", nous explique Jean-François Espagno.
Bon à savoir : si vous vous faites assister d'un expert le jour de la réception du chantier, vous perdez le droit au délai de réflexion d'une semaine suivant la réception pour faire remonter les défauts observés au constructeur. "L'idéal est de faire intervenir l'expert dès le lendemain de la réception, conseille Jean-François Espagno. Même si, malgré tout, il ne pourra déceler les défauts que dans les parties apparentes de la construction".
Faire construire sa maison : faire intervenir un expert indépendant, c'est possible

Faire construire sa maison : demandez le montant de la franchise de la garantie de livraison

Le constructeur qui signe un CCMI doit absolument avoir souscrit à une garantie de livraison. Concrètement, quoi qu'il arrive (dépôt de bilan du constructeur, incapacité à terminer le chantier, etc.), votre maison sera achevée grâce à l'intervention de l'établissement financier (assureur ou banque) qui couvre le constructeur.
Mais, en pratique, en cas de défaut du professionnel, bien souvent une franchise de 5% est appliquée au montant prévu dans le contrat. "Pour une construction de 200.000 euros, le garant n'interviendra que lorsque le client aura déjà dépensé 210.000 euros", explique Jean-François Espagno. Une somme qui peut donc s'avérer importante.
A vous de vérifier, auprès de votre constructeur, les modalités que lui impose son assureur dans le cadre de cette garantie de livraison.
Faire construire sa maison : demandez le montant de la franchise de la garantie de livraison
Nous vous recommandons

Leader européen des systèmes d’évacuation de fumées, Cheminées Poujoulat conçoit des solutions innovantes qui optimisent les performances des appareils de chauffage. Personnalisables et design, les sorties de toit et conduits en inox apportent confort et sécurité

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic