L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une spirale de métal au centre d'un immeuble

le 13 juin 2016
Sur les bords du canal de l'Ourcq, à Paris, un immeuble s'est implanté sur une parcelle triangulaire, sans mitoyenneté. Le bâtiment, qui prend des allures de grosse maison revêtue de métal, est articulé autour d'une faille centrale qui dessert les appartements. Zoom.
Fruit d'une longue démarche collaborative, l'ex-projet "Diapason" a finalement mis tous ses acteurs d'accord. Programme de logements intermédiaires développé par l'agence Karawitz (Milena Karanesheva et Mischa Witzmann) développé pour l'Ogif (Action Logement), il comprend une vingtaine d'appartements, plus un restaurant et un petit jardin.

Les maîtres d'œuvre détaillent la genèse du projet : "(Il) hérite des ambitions du projet d'habitat groupé initial qui comptait 14 logements, un studio commun et des commerces. Ce projet initial n'épuisait pas les possibilités du coefficient d'occupation des sols (COS), offrant une véritable respiration à ces logements qui se tournaient vers un vaste jardin collectif, d'où la possibilité des architectes de générer davantage d'habitats".

Découvrez le projet, en images, en pages suivantes.

Une spirale de métal au centre d'un immeuble

Une parcelle triangulaire sans vis-à-vis

Une parcelle triangulaire sans vis-à-vis - Diapason
Une parcelle triangulaire sans vis-à-vis - Diapason © Schnepp Renou
La parcelle triangulaire se situe le long du canal de l'Ourcq, non loin du parc de la Villette, et se trouve encadrée par des rues sur ses deux autres côtés. "Pour amplifier sa singularité, cette parcelle est desservie par un niveau haut, rue de l'Ourcq au débouché d'un pont piéton qui franchit le canal, tandis qu'elle s'incline au niveau bas de la rue de la Meurthe", explique la notice.
Une parcelle triangulaire sans vis-à-vis

Un jardin et de grands balcons pour les appartements du projet Diapason

Un jardin et de grands balcons pour les appartements du projet Diapason - Diapason
Un jardin et de grands balcons pour les appartements du projet Diapason - Diapason © Schnepp Renou
Ce terrain offre une occasion rare dans la capitale : celle de construire un bâti autonome, sans immeuble mitoyen et sans construction limitrophe. Un moyen pour les architectes de dégager un jardin, au sud, et une vue, au nord. Tous les appartements côté jardin bénéficient de généreux balcons.
Un jardin et de grands balcons pour les appartements du projet Diapason

Diapason : une faille dans la cuirasse

Diapason : une faille dans la cuirasse - Diapason
Diapason : une faille dans la cuirasse - Diapason © Schnepp Renou
Le permis de construire, obtenu dès le mois d'octobre 2011, a été légèrement modifié, au niveau de l'imbrication des appartements. Mais il a conservé le principe de desserte par une faille. L'agence raconte : "Colonne vertébrale du projet, cette faille met en connexion le canal et le jardin par la transparence qu'elle offre. Elle permet de desservir quatre appartements par des paliers très généreux qui constituent des espaces bioclimatiques éclairés naturellement".
Diapason : une faille dans la cuirasse

Une façade aux accents géométriques pour l'immeuble Diapason

Une façade aux accents géométriques pour l'immeuble Diapason - Diapason
Une façade aux accents géométriques pour l'immeuble Diapason - Diapason © Schnepp Renou
En façade, côté canal de l'Ourcq, les fenêtres en encorbellement, qui agrandissaient ou réduisaient la surface des appartements selon l'espace recherché dans le projet initial, se sont transformées en balcons. Les typologies de logements sont standardisées autour de T2 et T3 sur canal et jardin. Les appartements sous combles offrent des déclinaisons différentes : tous sont doublement orientés et bénéficient d'un balcon.
Une façade aux accents géométriques pour l'immeuble Diapason

Un immeuble de métal discrètement intégré dans Paris

Un immeuble de métal discrètement intégré dans Paris - Diapason
Un immeuble de métal discrètement intégré dans Paris - Diapason © Schnepp Renou
Les architectes poursuivent la description du projet : "Côté canal, certaines fenêtres sont dotées d'allèges fixes en verre, afin de perpétuer l'idée de diversité propre au projet initial et d'offrir aux pièces de vie des vues plongeantes sur l'eau". Les façades travaillées et métalliques du programme ne détonnent pas dans le paysage des bords du canal de l'Ourcq.
Un immeuble de métal discrètement intégré dans Paris

Diapason : une structure béton et de belles performances

Diapason : une structure béton et de belles performances - Diapason
Diapason : une structure béton et de belles performances - Diapason © Schnepp Renou
Structurellement, le bois-béton des premières esquisses a laissé la place au béton seul et à une isolation par l'extérieure. "La faille arbore des enduits réfléchissants et le reste du revêtement est constitué de bois pré-grisé. Cette modénature extérieure contraste avec des châssis intérieurs en bois ou en aluminium", détaille la maîtrise d'œuvre. Côté performances, le projet satisfait les exigences du Plan Climat de la ville de Paris.
Diapason : une structure béton et de belles performances

Diapason : une toiture en zinc

Diapason : une toiture en zinc - Diapason
Diapason : une toiture en zinc - Diapason © Schnepp Renou
Quant à la toiture, "(...) les multiples chiens assis, dont les pentes se déhanchent au gré des désidératas du plan local d'urbanisme (PLU), sont revêtus de zinc générant une forme sculpturale à l'aspect cuirassé". Les façades côté rue sont munies de volets métalliques.
Diapason : une toiture en zinc

Diapason : à l'intérieur de la faille

Diapason : à l'intérieur de la faille  - Diapason
Diapason : à l'intérieur de la faille - Diapason © Schnepp Renou
Les matériaux choisis pour les espaces communs sont sobres et qualitatifs.
Diapason : à l'intérieur de la faille

Diapason, un immeuble en béton et sa faille de métal

Diapason, un immeuble en béton et sa faille de métal - Diapason
Diapason, un immeuble en béton et sa faille de métal - Diapason © Agence Karawitz
Programme : construction de 23 logements et deux locaux de commerce (boutique et brasserie artisanale) Maître d'ouvrage : Ogif Maître d'œuvre : Karawitz (architecte mandataire) Bureaux d'études : A.I.A. (structure), Amoes (fluides, thermie, environnement), Tohier (économiste), Acoustique & Conseil (acoustique) Surfaces : 1.580 m² (globale) dont 1.357 m² (logements) et 222 m² (commerces), plus 120 m² (jardin) Calendrier : permis de construire délivré en octobre 2011, livraison en 2016 Budget : 3,67 M€ HT Prix au mètre carré : 2.322 €/m² (parking, commerces et surfaces vertes inclus)
Diapason, un immeuble en béton et sa faille de métal
Nous vous recommandons

Les beaux jours seront bientôt là et vous savez que votre envie d'aller piquer une tête sera irrépressible. C'est le moment de concrétiser votre envie de piscine.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic