L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Une maison passive allie inspiration japonaise et performances énergétiques

Par Claire Chédeville
,
le 20 avril 2016
Dans les Yvelines, un couple de propriétaires a fait construire une maison passive inspirée de l'architecture japonaise. Cette maison au design particulier ne consomme que 14KwH/m2/an. Visite.
Saint-Nom-La-Bretèche, une petite ville de 5.000 habitants, peut se louer de posséder sur son territoire une maison certifiée passive - une architecture encore peu répandue en France (1 000 maisons passives dont près de 100 sont certifiées "Maison Passive/Passivhaus" selon la Maison Passive). Cette construction a été conçue par Milena Karanesheva, architecte de l'agence Karawitz, en 2011.
Pour Éric et sa femme, cette maison en bois, qu'ils ont imaginée dans l'intention d'y vivre avec leurs enfants, est l'aboutissement d'un projet de longue date. "Cela me tenait vraiment à cœur de faire construire une maison passive tout en lui donnant du style", explique le propriétaire.
Marié à une Japonaise, le maître d'ouvrage s'est inspiré du Japon pour la construction de sa maison écologique. "Nous souhaitions atteindre des performances énergétiques exceptionnelles et être bien au-dessus des critères de la RT2012 [ndlr : 50kWh/m2/an] tout en gardant des caractéristiques de la maison japonaise", ajoute le propriétaire. Ces performances sont un prérequis pour l'obtention du label Passivhauss, une certification allemande accordée aux bâtiments dont les besoins en énergie de chauffage ne dépassent pas les 15kWh/m2/an.
Cette création Karawitz se différencie, par son architecture et son intérieur, des autres bâtiments certifiés passifs. Découvrez pourquoi en pages suivantes.
Une maison passive allie inspiration japonaise et performances énergétiques

Une forme de construction à respecter

Une forme de construction à respecter - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques
Une forme de construction à respecter - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques © La Maison Passive / Benoît Rajau
"Au départ, le PLU (plan local d'urbanisme) n'était pas d'accord avec la construction d'une maison passive, nous avons donc eu beaucoup de contraintes à respecter", explique Éric, le propriétaire de la maison.
Tout d'abord, l'édifice devait ressembler à un simple rectangle allongé et sous aucun prétexte prendre une autre forme. La toiture plate, habituelle des maisons passives a également été proscrite. "Il a fallu construire une toiture double-pente avec une couverture en ardoise, l'aspect était non-négociable", ajoute Milena Karanesheva, architecte Karawitz.
Une forme de construction à respecter

Une couleur de bois en négociation

Une couleur de bois en négociation - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques
Une couleur de bois en négociation - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques © Karawitz/Mischa Witzmann
Autre contrainte, le bâtiment annexe intégrant le parking avait l'obligation de venir s'accrocher, lui aussi, à la toiture.
Au début de la construction, l'aspect du bois devait également respecter certaines conditions : le PLU exigeait qu'il soit peint en ocre pour être en harmonie avec les autres structures du quartier. Mais finalement, l'architecte a obtenu gain de cause et le bois a pu garder sa couleur d'origine. Une petite victoire pour Milena Karanesheva !
Une couleur de bois en négociation

Un terrain difficile pour la construction d'une maison passive

Un terrain difficile pour la construction d'une maison passive - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques
Un terrain difficile pour la construction d'une maison passive - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques © Karawitz/Mischa Witzmann
Dans la commune de Saint-Nom-La-Bretèche, le sol est très argileux. Construire une maison passive à cet endroit s'est révélé très difficile. "Le terrain est vraiment très compliqué, il a fallu faire des fondations extrêmement profondes avant de pouvoir construire la maison", poursuit l'architecte.
Un terrain difficile pour la construction d'une maison passive

Une construction passive exclusivement en bois

Une construction passive exclusivement en bois
Une construction passive exclusivement en bois © Maison Passive/ Benoit Rajau
Une fois les fondations terminées, l'architecte a imaginé une habitation toute en bois. "Pour l'isolation des murs j'ai installé des panneaux de bois massif contrecollés (KLH), et dessous, de la fibre de bois pour empêcher les ponts thermiques. Pour moi, c'est la meilleure solution", relate Milena Karanesheva. La toiture est aussi composée de panneaux de bois massif avec une isolation de vingt-quatre centimètres de fibre de bois. Les volets sont également en bambou.
Une construction passive exclusivement en bois

Une jolie ambiance extérieure

Une jolie ambiance extérieure
Une jolie ambiance extérieure © Karawitz/Mischa Witzmann
Une jolie ambiance est créé par le bardage en mélèze. Plusieurs lames de différentes largeurs (six, onze et dix-sept centimètres) s'associent entre elles pour donner du charme à l'édifice. De plus le mélèze possède un avantage : il n'a pas besoin d'être traité et au fur et à mesure des années, il va griser, ce qui donnera une touche rustique à cette maison moderne.
Une jolie ambiance extérieure

Une isolation du sol performante

Une isolation du sol performante - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques
Une isolation du sol performante - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques © Karawitz/Mischa Witzmann
"Le sol a été isolé avec du polyuréthane sur quatorze centimètres pour empêcher toute perte de chaleur", souligne l'architecte. Recouvert de résine blanche à l'intérieur, le sol n'est jamais froid à tel point que les propriétaires marchent en chaussettes.
Une isolation du sol performante

Des fenêtres en triple vitrage pour une bonne isolation

Des fenêtres en triple vitrage pour une bonne isolation - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques
Des fenêtres en triple vitrage pour une bonne isolation - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques © La Maison Passive / Benoît Rajau
Les baies vitrées et toutes les fenêtres sont en triple vitrages produites par la menuiserie André, spécialisée en bâtiments passifs. L'architecte, à la demande du propriétaire, a rajouté un film de protection anti-effraction, ce qui réduit légèrement les apports solaires. Dans le cadre de la certification "maison passive", cela peut parfois poser problème.
La construction passive conserve les apports internes de chaleur, de manière à ce que le besoin en chauffage complémentaire soit minimal.
Grâce aux panneaux photovoltaïques disposés sur le toit et aux grandes baies vitrées dirigées plein sud, la maison puise sa chaleur dans l'énergie solaire."Cela apporte énormément de confort", relate Eric.
Des fenêtres en triple vitrage pour une bonne isolation

Une maison sans chauffage traditionnel

Une maison sans chauffage traditionnel - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques
Une maison sans chauffage traditionnel - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques © La Maison Passive / Benoît Rajau
Un poêle à bois permet de réguler la chaleur et surtout d'en apporter lors de longues journées d'hiver où le soleil est peu présent. "Au-dessus de dix degrés dehors, il n'y a plus besoin de chauffer", explique le propriétaire. L'utilisation du poêle est très aléatoire et dépend totalement des conditions climatiques.
Aucun chauffage traditionnel n'est autorisé dans une maison certifiée passive, même dans les chambres, excepté deux sèche-serviettes dans la salle de bains.
La consommation d'énergie (électricité, chauffage) ne doit pas dépasser les 120 kWh/m2/an. Ici, grâce à ces installations l'édifice enregistre une consommation de 119 kWh/m2/an. Un chiffre tout juste en dessous de la limite autorisée.
Une maison sans chauffage traditionnel

Un système de ventilation à part

Un système de ventilation à part - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques
Un système de ventilation à part - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques © La Maison Passive / Benoît Rajau
En bâtiment passif, la centrale de ventilation assure constamment une bonne qualité thermique intérieure. Elle extrait l'humidité et l'air vicié de la cuisine, des toilettes ou encore de la salle de bains. La chaleur contenue dans l'atmosphère sert à réchauffer l'air neuf, qui est ensuite insufflé dans toutes les pièces. Celui-ci est toujours propre car la poussière, les pollens, les aérosols restent dehors grâce aux filtres de la ventilation.
Dans cette maison, Milena Karanesheva a fait installer un Novus 300 de chez Paul, un système de ventilation (VMC) double-flux fabriqué en Allemagne et certifié Label Hygiène A. La bouche à air se situe en haut à droite sur la photo.
Grâce à cet appareil l'étanchéité à l'air n50 du bâtiment est de 0.3/h/m2, c'est à dire qu'il n'y a pas d'air froid qui vient de l'extérieur. Pour certifier sa maison, il faut assurer une étanchéité à l'air n50 inférieur à 0,6/h/m2.
Enfin, dans le but d'éviter l'humidité, l'architecte a également installé un part-vapeur dans la toiture, un aménagement recommandé pour protéger le bois de structure de la vapeur d'eau.
Un système de ventilation à part

Un bow window pour un aspect contemporain

Un bow window pour un aspect contemporain - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques
Un bow window pour un aspect contemporain - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques © Karawitz/Mischa Witzmann
Le terme anglo-saxon de "bow window" signifie fenêtre en arc. Cette fenêtre permet d'avoir une baie vitrée qui agrandit la chambre parentale. Très populaire en Grande-Bretagne puis aux États-Unis, elle fait tout doucement son apparition en France. Ici, l'architecte a pour objectif de rendre la façade est lumineuse, beaucoup moins ensoleillée que la façade sud.
Son originalité et sa construction en panneaux Trespa, système de façade ventilé et innovant, ajoute du caractère à la bâtisse.
Un bow window pour un aspect contemporain

Une maison au hall d'entrée original

Une maison au hall d'entrée original
Une maison au hall d'entrée original © Maison passive/ Benoit Rajau
En plus de respecter les critères requis pour être certifiée Maison passive, la propriété se différencie par son architecture d'intérieur. L'entrée est accentuée par un volume rectangulaire appelé le "genkan".
Au Japon cet élément est situé légèrement plus bas que le niveau du séjour afin de pouvoir y laisser ses chaussures et la saleté. Les propriétaires peuvent s'asseoir confortablement sur une petite marche pour enlever leurs souliers avant de pénétrer dans la maison.
Une maison au hall d'entrée original

Des salles d'eau inspirées par le Japon

Des salles d'eau inspirées par le Japon - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques
Des salles d'eau inspirées par le Japon - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques © Karawitz/Mischa Witzmann
Plusieurs éléments de la propriété sont inspirés de la culture japonaise. "Ma femme a apporté beaucoup de charme à notre projet en faisant construire certaines pièces selon les codes architecturaux de son pays", confie Eric. Notamment la disposition des salles de bains.
La salle d'eau japonaise traditionnelle est constituée d'une cellule contenant la baignoire et la douche et d'une autre attenante, séparée par une cloison coulissante, dans laquelle se trouvent les lavabos.
Des salles d'eau inspirées par le Japon

Les combles utilisés comme salle de jeux ou chambre d'amis

 Les combles utilisés comme salle de jeux ou chambre d'amis  - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques
Les combles utilisés comme salle de jeux ou chambre d'amis - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques © La Maison Passive / Benoît Rajau
Milena Karanesheva a fait le choix d'ouvrir les combles sur le premier étage. Seuls deux petites ouvertures (à droite sur la photo), de part et d'autre de la pièce centrale, accessibles grâce à une échelle, permettent de se rendre sous les combles. "Pour que les enfants s'amusent nous leur avons créé une salle de jeux un peu originale, et en cas de besoin cet endroit nous sert de chambre d'amis", précise Éric.
Les combles utilisés comme salle de jeux ou chambre d'amis

Une maison passive inspirée de l'architecture japonaise

Une maison passive inspirée de l'architecture japonaise - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques
Une maison passive inspirée de l'architecture japonaise - Une maison passive alliant inspiration japonaise et performances énergétiques © Karawitz/Mischa Witzmann
Fiche technique :
Lieu : Saint-Nom-La-Bretèche
Maître d'ouvrage : Privé
Maître d'œuvre : Milena Karanesheva pour Karawitz
Bureau d'études thermique : Solares Bauen
Superficie : 152 m2 (shab)
Début du chantier : Septembre 2011
Date de livraison : Février 2012
Labellisation Passivhaus : 2011
Coût de la construction : 1.800 euros /m2
Une maison passive inspirée de l'architecture japonaise
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic