L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Être auto-constructeur : "Tout un état d'esprit"

Par Propos recueillis par Céline Chahi
,
le 9 juillet 2009
Construire seul une maison ossature bois de 120 m2 habitables en Seine et Marne, le défi d'André Bertrand, un particulier de 57 ans. Commencé en mars 2008, son chantier devrait être terminé en juillet 2010. Confidences à mi-parcours.
Maison à part : Depuis quand l'idée de construire vous-même une maison vous trottait-elle dans la tête ?
André Bertrand : Cela fait environ vingt ans que j'y pense. Cette idée m'est venue à la suite d'un voyage effectué au Canada, pays grâce auquel j'ai découvert la construction bois. Ce projet me tient particulièrement à cœur puisque c'est dans cette maison que je vais vivre une fois à la retraite. De plus, après trois achats successifs de maisons, toutes modifiées au fil du temps et revendues une fois terminées, c'est la seule habitation que j'aurais entièrement conçue : depuis le nombre de pièces, jusqu'à leur disposition en passant par leur superficie.
MAP : Quelles sont les raisons qui vont ont poussées à vous lancer seul dans un tel projet ?
A.B : On nous avait souvent fait l'écho de chantiers qui s'étaient mal passés et avaient laissés, notamment en raison de malfaçons, de mauvais souvenirs dans la tête des propriétaires. Sachant que, de notre côté, nous avions également vécu quelques mauvaises expériences, il était hors de question de tenir le rôle de maître d'ouvrage.
MAP : Aviez-vous des compétences techniques particulières et le matériel nécessaire pour le faire ?
A.B : J'avoue avoir bénéficié d'atouts puisque je suis menuisier de formation et que je travaille depuis près de vingt ans dans le secteur du bâtiment avec, en prime, une expérience de six ans en tant qu'artisan libéral dans le second œuvre. Par ailleurs, ma famille étant rapidement passé de deux à cinq personnes, il a fallu faire attention aux dépenses et, par conséquent, je me suis occupé moi-même de l'entretien de la maison, un travail qui m'a obligé à devenir tour à tour plombier, électricité, carreleur, plaquiste, maçon...
MAP : Selon vous, quelles qualités faut-il avoir pour devenir auto-constructeur ?
A.B : Etre auto-constructeur, c'est tout un état d'esprit. Il faut savoir être curieux, avoir du bons sens et surtout un bon réseau d'amis sur qui compter pour des coups de main ponctuels ! Il faut également rester humble et savoir prendre du recul car, même bien accompagné, on reste seul devant la tâche à accomplir. Si l'on s'investit vraiment dans le projet, l'acte de construire est anodin.
MAP : Combien de temps avez-vous mis à préparer votre projet et par où avez-vous commencé ?
La maison sera composée de deux bâtiments distincts, le premier dédié aux pièces de jour et le deuxième aux pièces de nuit.
Témoignage auto-construction © DR
La maison sera composée de deux bâtiments distincts, le premier dédié aux pièces de jour et le deuxième aux pièces de nuit.
  A.B : La gestation du projet a pris deux ans. Nous nous sommes d'abord mis en quête d'un terrain. L'idée était de trouver une parcelle en pente afin d'y bâtir une construction dont une partie serait en bois et construite sur pilotis. Les premières recherches ont été infructueuses mais l'idée de l'ossature bois est restée. Nous nous sommes également rapprochés d'un architecte pour commencer à concevoir les plans de la maison. Finalement, la situation s'est débloquée en 2008. Le terrain que nous avons trouvé provenait d'une découpe de lots et n'avait pas jusqu'ici intéressé les acheteurs à cause de sa forme atypique. La demande de permis de construire a été déposée dans la foulée et, la municipalité voulant se doter d'un éco-village, elle a été acceptée un mois seulement après avoir été déposée. Par contre, trois mois pleins ont été nécessaires pour régler les formalités avec la banque, pour faire réaliser les devis et nous renseigner sur les conditions d'application de la garantie décennale.
MAP : A quoi ressemblera la maison une fois terminée ?
A.B : La maison sera composée de deux bâtiments distincts, le premier, sur lequel a été construit le garage, est dédié aux pièces de jour et le deuxième aux pièces de nuit. Tous deux sont construits de plain-pied et devraient être reliés entre eux par un passage vitré. Si tout se passe comme prévu, la deuxième zone devrait être mise hors d'eau mi-juillet. La pose des menuiseries extérieures devrait se faire dans la foulée pour un hors d'air début août.
MAP : Et jusqu'ici vous vous êtes débrouillé seul dans toutes les étapes ?
A.B : Oui, enfin presque ! Seule une entreprise est intervenue pour dégager les 600 m3 de terre présents sur la parcelle. Il est également prévu de faire appel à un chauffagiste car l'installation de la pompe à chaleur nécessite des compétences en calcul thermique que je n'ai pas et également à un maçon pour couler la chape "anhydrite" sur le plancher chauffant.
MAP : Est-il facile d'obtenir de l'aide une fois les travaux lancés ?
A.B : De mon côté, j'ai de la chance car je n'ai pas de problème pour avoir de l'aide quand j'en ai besoin. Au risque de passer pour un extra-terrestre, j'ai mis dès le début mes voisins au courant de ma démarche du coup, ils m'aident régulièrement, notamment pour les travaux de plomberie, d'électricité ou pour réceptionner les matériaux. Ils vont même jusqu'à me téléphoner lorsqu'ils s'inquiètent de ne me pas me voir sur le chantier, c'est dire !
MAP : En termes de budget, pensez-vous être gagnant ?
A.B : Oui sans conteste puisque pour une maison de 120 m2 habitables, notre budget global est de 108.000 euros, soit environ 50% inférieur à ce qu'il devrait être si nous avions fait appel à un entrepreneur. Cette enveloppe pourrait toutefois légèrement augmenter à cause du prix des matériaux qui fluctue sans arrêt.
MAP : Pensez-vous pouvoir terminer la construction dans les délais, en juillet 2010 ?
A.B : En fait je n'ai pas le choix car ne pourrons pas assumer plus longtemps deux crédits ! Juillet 2010, c'est la date fixée pour le déménagement et elle ne changera pas quoi qu'il se passe, même s'il reste quelques baguettes à poser !

Témoignage auto-construction
Témoignage auto-construction © DR
 Fiche technique :

Système constructif :
Ossature bois - Essence Douglas de Bourgogne
Parements - Fermacell
Isolation - laine de roche rigide, 100 mm plancher, plafond, 200 mm murs
Freine vapeur
Pare-pluie respirant
Bardage mélèze de Sibérie - pose horizontale
Crépi minéral en mitoyenneté
Toitures végétalisés
Vmc double flux
Menuiserie extérieure - bois exotique double vitrage, basse émissivité
Chauffage par le sol
Surface : 120 m2 habitables
Début du chantier : mars 2008
9 pièces : 1 pièce technique, 1 salon, 1 cuisine, 1 salle à manger, 3 chambres, 2 salle de bains et 2 WC
Pour découvrir en images le chantier d'André, cliquez sur suivant.
Être auto-constructeur : "Tout un état d'esprit"

Terrain vierge - Être auto-constructeur : "Tout un état d'esprit"

Terrain vierge - Témoignage auto-construction
Terrain vierge - Témoignage auto-construction © DR
Juillet 2007 : Après plusieurs mois de recherches infructueuses, André et sa femme, Jeanne Paule, finissent par trouver le terrain idéal. De part sa forme et sa taille, la parcelle peut sans problème accueillir une construction légère de type ossature bois.
Terrain vierge - Être auto-constructeur : "Tout un état d'esprit"

Débroussaillage - Être auto-constructeur : "Tout un état d'esprit"

Débroussaillage - Témoignage auto-construction
Débroussaillage - Témoignage auto-construction © DR
Mars 2008 : André donne le coup d'envoi du chantier. Première étape : débroussailler le terrain. En tant que menuisier de formation, les travaux ne lui font pas peur.
Débroussaillage - Être auto-constructeur : "Tout un état d'esprit"

Fondations Zone Nuit

Fondations Zone Nuit - Témoignage auto-construction
Fondations Zone Nuit - Témoignage auto-construction © DR
Mai 2008 : André creuse les fondations du bâtiment destiné à accueillir les pièces de nuit. Dans son projet, rappelons-le, la maison sera composée de deux zones d'habitation distinctes, toutes deux construites de plain-pied et reliées entre elles par un passage vitré.
Fondations Zone Nuit

Fondations Zone Jour

Fondations Zone Jour - Témoignage auto-construction
Fondations Zone Jour - Témoignage auto-construction © DR
Septembre 2008 : Les murs des fondations s'élèvent petit à petit. Même si quelques amis et voisins viennent l'aider ponctuellement, André est seul sur le chantier la majeure partie du temps.
Fondations Zone Jour

Ossature bois Zone Jour

Ossature bois Zone Jour - Témoignage auto-construction
Ossature bois Zone Jour - Témoignage auto-construction © DR
Novembre 2008 : l'ossature bois en Douglas, système constructif découvert par André lors d'un voyage au Canada, est mise en place.
Ossature bois Zone Jour

Garage Zone Jour

Garage Zone Jour - Témoignage auto-construction
Garage Zone Jour - Témoignage auto-construction © DR
Février 2009 : André commence la construction du garage. Il est situé en rez de route, juste au-dessus des pièces de jour.
Garage Zone Jour

Garage et Zone Jour

Garage et Zone Jour - Témoignage auto-construction
Garage et Zone Jour - Témoignage auto-construction © DR
Mars 2009 : le premier bâtiment a presque pris sa physionomie définitive. Freine vapeur et pare-pluie sont installés.
Garage et Zone Jour

Ossature Zone Nuit

Ossature Zone Nuit - Témoignage auto-construction
Ossature Zone Nuit - Témoignage auto-construction © DR
Juin 2009 : André s'attaque au deuxième bâtiment, celui dédié aux pièces de nuit. Le squelette de la maison est déjà constitué. Commencé en mars 2008, le chantier devrait être terminé en juillet 2010. Affaire à suivre...
Ossature Zone Nuit
Nous vous recommandons

Découvrez en images les idées les plus spectaculaires des architectes pour faire pénétrer la lumière dans chaque recoin de nos maisons.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic