L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un incendie sur quatre est d'origine électrique en France

le 7 avril 2017
électricien
électricien © Lisa F. Young / Fotolia
50.000 incendies sont de source électrique, chaque année en France, selon une étude réalisée par l'Observatoire national de la sécurité électrique. Pour sensibiliser et prévenir les consommateurs, le Groupe de réflexion sur la sécurité électrique dans le logement (Gresel) rappelle l'entrée en vigueur, à partir du 1er juillet, de l'obligation par les propriétaires bailleurs de fournir un diagnostic électrique du logement. Explications.
40 personnes décèdent d'une électrocution et 3.000 personnes sont victimes d'électrisation chaque année, 50.000 incendies d'habitation par an sont de source électrique, représentant un coût d'un milliard d'euros pour la collectivité et 2/3 des logements dont l'installation électrique a plus de 15 ans ne respectent pas au moins 1 des 6 points de sécurité réglementaire. Des chiffres à faire froid dans le dos. Ce sont les résultats publiés par l'Observatoire national de la sécurité électrique, le 28 mars dernier. Ces incendies d'origine électrique pour 61 % d'entre eux sont liés aux équipements électriques (radiateurs, lave-linge, micro-ondes, lampes...), 36 % aux installations fixes ou mobiles (prises, multiprises...) et 3 % aux installations des parties communes.
A savoir également, "les dommages électriques sont eux aussi nombreux puisqu'ils dépassent les 400.000 chaque année, et concernent tout équipement électrique. Ils sont dus principalement à la foudre, la surtension, la surintensité, l'échauffement, la défaillance d'un composant ou un défaut électrique", explique l'Observatoire.

Un nombre d'électrocutions divisé par cinq

"Grâce à la réglementation, le nombre des électrocutions a été divisé par 5 en 41 ans, mais le nombre de victimes reste inacceptable : une simple mise en sécurité pourrait éviter ces accidents dramatiques", insiste Françoise Thiébault, secrétaire générale des Associations familiales laïques de Paris.
Pour alerter et prévenir les usagers, le Groupe de réflexion sur la sécurité électrique dans le logement rappelle l'entrée en vigueur, à partir du 1er juillet, de l'obligation des propriétaires de fournir un diagnostic de l'installation électrique du logement à tout nouveau locataire. Cette réglementation n'est pas nouvelle, elle vient s'ajouter à celle relative au diagnostic électrique obligatoire pour les logements mis en vente depuis 2009.

Un diagnostic et des travaux à anticiper

Cette réglementation a permis de mettre au jour que 2/3 des logements dont l'installation électrique a plus de 15 ans et ne respectent pas au moins 1 des 6 points de sécurité réglementaire(3). "Et parmi ces installations, 80 % ont une prise de terre défectueuse, 60 % ont une mauvaise liaison équipotentielle et ne respectent pas les zones de sécurité dans les salles d'eau, 60 % présentent des risques de contacts directs avec des éléments sous tension et 50 % ont des matériels vétustes", détaille le communiqué.
Les membres du Gresel conseillent également aux bailleurs d'anticiper cette mise à jour de la réglementation en faisant vérifier dès maintenant l'installation électrique d'un ou des logements et de réaliser les travaux si nécessaire. "Cela permettra de louer plus rapidement le bien lors d'un changement de locataire ou d'un renouvellement de bail, et d'éviter d'avoir à réaliser les travaux nécessaires dans l'urgence et la contrainte", concluent-ils.
Un incendie sur quatre est d'origine électrique en France
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic