L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un habitat 100% lin (ou presque)

Par Leslie Cottenceau-Mathurin
,
le 1 février 2010
Longtemps réservé au textile, le lin se fait désormais composite, meuble, isolant... et bientôt maison ? Avec le concours du designer François Azambourg, la CELC a élaboré un prototype d'habitat tout en lin. Retour en images sur cet OHNI (objet d'habitation non identifié).
Mi-igloo insolite, mi-hutte décalée, la "Matrice lin©" réalisée par le designer de l'année 2009, François Azambourg, a su capter tous les regards, lors du dernier salon Maison et objet. Conçu avec un matériau archaïque, cet habitacle illustre pourtant une utilisation moderne et extrêmement originale du lin à l'état brut. Chef de projet et des relations design pour la CECL (Confédération Européenne du Lin et du Chanvre), Arnaud Piedcoq revient sur la construction de ce qu'il faut bien appeler un manifeste de la filière lin.

Un matériau "bio-écolo"

Tout commence par la fleur à l'origine du lin. Avant d'être transformée en tissu, la plante passe par plusieurs phases de transformation : "Après avoir été arraché, le lin est retourné avant d'être mis en bottes. Il est ensuite teillé, c'est-à-dire martelé pour casser l'écorce qui l'entoure et le bois situé en son cœur", explique Arnaud Piedcoq.
Le lin présent sur la matrice a été conservé dans cet état. Habituellement, le lin est ensuite peigné, avant d'être transformé en fil : "L'idée était de matérialiser toutes les étapes de fabrication du lin pour mettre en avant son côté naturel, biologique et écologique. Aucun insecticide, ni irrigation ne sont utilisés pour sa culture. Quant à ses champs, ils se trouvent principalement en Normandie, en Hollande et en Belgique. A proximité de leurs lieux d'exploitation, ils limitent d'autant les rejets carbone", commente Arnaud Piedcoq.

Du textile à l'habitat

Connu pour son utilisation dans le textile, le lin peut aussi être utilisé dans d'autres domaines : "Avec cet habitat, la CECL souhaitait montrer les autres applications de ce matériau, en particulier ses possibilités liées à l'éco-construction", précise Arnaud Piedcoq. La tâche a été confiée au designer à l'origine de la première chaise en lin composite, François Azambourg.
Résultat : un habitacle expérimental et atypique, essentiellement composé de lin, a été mis sur pied en seulement une semaine: "Quatre à dix personnes ont participé, chaque jour, à la construction de cette maison composée de 1,2 tonne de lin teillé", ajoute Arnaud Piedcoq. Au final, cette création offre une véritable immersion dans l'univers du lin et ouvre la voie vers un futur habitat, pourquoi pas, 100% lin.
Pour avoir un aperçu de l'habitat en lin, cliquez sur suivant.
Un habitat 100% lin (ou presque)

Structure - Un habitat 100% lin (ou presque)

habitat en lin
habitat en lin © CELC
A l'origine une structure métallique de cinq mètres de haut: "Nous ne voulions pas de matériaux carbones comme le plastique. L'option du métal permet à la structure d'être démontable et remontable à souhait", explique Arnaud Piedcoq, chef de projet et des relations design pour la CECL.
Structure - Un habitat 100% lin (ou presque)

Montage - Un habitat 100% lin (ou presque)

Montage - habitat en lin
Montage - habitat en lin © CELC
La structure en métal est entourée avec du lin teillé de 80 cm de long.
Montage - Un habitat 100% lin (ou presque)

Forme - Un habitat 100% lin (ou presque)

Forme - habitat en lin
Forme - habitat en lin © CELC
La forme "capsule" permet d'avoir une structure fermée : "L'idée était de créer une rupture avec l'environnement pour (re)découvrir les caractéristiques du lin : sa chaleur, son odeur, sa capacité à capter l'humidité et à isoler du bruit", précise Arnaud Piedcoq.
Forme - Un habitat 100% lin (ou presque)

Lin teillé - Un habitat 100% lin (ou presque)

Lin teillé - habitat en lin
Lin teillé - habitat en lin © CELC
La structure en métal est entourée avec du lin teillé de 80 cm de long.
Lin teillé - Un habitat 100% lin (ou presque)

Travail manuel - Un habitat 100% lin (ou presque)

Travail manuel - habitat en lin
Travail manuel - habitat en lin © CELC
Toute la structure est enrubannée à la main pour qu'aucune partie de la structure ne se voit.
Travail manuel - Un habitat 100% lin (ou presque)

Solidité - Un habitat 100% lin (ou presque)

Solidité - habitat en lin
Solidité - habitat en lin © CELC
La fibre est extrêmement solide et renforce la solidité première de la structure.
Solidité - Un habitat 100% lin (ou presque)

Nappes - Un habitat 100% lin (ou presque)

Nappes - habitat en lin
Nappes - habitat en lin © CELC
Des nappes de lin sont posées sur la structure, comme des pagnes.
Nappes - Un habitat 100% lin (ou presque)

Tuiles - Un habitat 100% lin (ou presque)

Tuiles - habitat en lin
Tuiles - habitat en lin © CELC
Les nappes sont posées en rangées les unes au dessus des autres, à 60 cm d'écart, comme des tuiles.
Tuiles - Un habitat 100% lin (ou presque)

Ficelle en lin

Ficelle en lin - habitat en lin
Ficelle en lin - habitat en lin © CELC
Tout est cousu et accroché sur la matrice à l'aide de ficelle en lin.
Ficelle en lin

Forme - Un habitat 100% lin (ou presque)

Forme - habitat en lin
Forme - habitat en lin © CELC
Les arêtes de la structure de départ sont totalement recouvertes et l'habitacle adopte une forme plus arrondie.
Forme - Un habitat 100% lin (ou presque)

Poignets - Un habitat 100% lin (ou presque)

Poignets - habitat en lin
Poignets - habitat en lin © CELC
Des poignets, sorte de tiges de lin en forme de tringles, sont ensuite ajoutées.
Poignets - Un habitat 100% lin (ou presque)

Poignets - Un habitat 100% lin (ou presque)

Poignets - habitat en lin
Poignets - habitat en lin © CELC
Ces poignets sont intercalées tout au long de la structure pour combler les ouvertures et donner du volume.
Poignets - Un habitat 100% lin (ou presque)

1 tonne de matériaux

1 tonne de matériaux - habitat en lin
1 tonne de matériaux - habitat en lin © CELC
En tout, 500 kg de nappes et 500 kg de poignets ont été nécessaires.
1 tonne de matériaux

François Azambourg - Un habitat 100% lin (ou presque)

François Azambourg
François Azambourg © CELC
La tâche a été confiée au designer à l'origine de la première chaise en lin composite, François Azambourg.
François Azambourg - Un habitat 100% lin (ou presque)

Lin peigné - Un habitat 100% lin (ou presque)

Lin peigné - habitat en lin
Lin peigné - habitat en lin © CELC
A l'entrée, ce n'est pas du lin teillé mais peignée (étape suivante) qui a été posé.
Lin peigné - Un habitat 100% lin (ou presque)

Plafond - Un habitat 100% lin (ou presque)

Plafond - habitat en lin
Plafond - habitat en lin © L C-M
L'objectif : créer une surprise en montrant le lin là où on ne l'attend pas.
Plafond - Un habitat 100% lin (ou presque)

L'éco-construction

L'éco-construction - habitat en lin
L'éco-construction - habitat en lin © CELC
Le lin peut être utilisé dans l'éco-construction : isolant, dalle de terrasse, menuiserie...
L'éco-construction

Moderne - Un habitat 100% lin (ou presque)

Moderne - habitat en lin
Moderne - habitat en lin © CELC
Bientôt une maison entièrement en lin ? Pourquoi pas, pour la CELC. L'idée, déjà, est de rappeler les propriétés biologiques et écologiques d'un matériau ancestral et, désormais, résolument moderne.
Moderne - Un habitat 100% lin (ou presque)
Nous vous recommandons

Habilement transformé, cet ancien couvent où le charme et l'élégance des vieilles pierres se marient parfaitement au confort moderne.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic