L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Quatre chambres de bonne et des combles réunis en un appartement

Par Amélie Pierquin
,
le 28 octobre 2014
L'architecte Éloïse Moutiez et l'architecte d'intérieur Marion Haller ont transformé quatre chambres de bonne en un appartement atypique dans le respect de l'ancien. Décloisonnement, aménagement de combles en chambres et optimisation de l'espace sous pente sont au rendez-vous de cette rénovation. Visite.
"À la base, il y avait quatre chambres de service indépendantes communiquant par un couloir, une possibilité d'ouvrir les combles et de condamner l'accès de l'escalier de service pour gagner un peu de surface". C'est ainsi que l'architecte Éloïse Moutiez et sa collaboratrice, architecte d'intérieur, Marion Haller décrivent ce projet de rénovation à ses débuts.
Que de potentiel pour cet espace que les architectes vont transformer en un appartement original et fonctionnel de 70 m² !
Comment s'y sont-elles prises ? Réponse en images dans les pages suivantes.
Quatre chambres de bonne et des combles réunis en un appartement

Réunir des chambres de bonne et aménager des combles

Réunir des chambres de bonne et aménager des combles - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller
Réunir des chambres de bonne et aménager des combles - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller © Joanna
Après avoir racheté quatre chambres de bonne, le couloir, l'escalier de service et les combles du dernier étage d'un immeuble parisien, les propriétaires ont fait appel aux architectes de Moutiez Haller Architecture pour réunir tous ces espaces en un appartement agréable à vivre.
"Le lieu allait être atypique de fait", nous confie Éloïse Moutiez, architecte. Après avoir démoli les cloisons entre les anciennes chambres de service, un espace ouvert, en enfilade, s'est révélé.
La plus grande partie (deux anciennes chambres et l'escalier, en haut du plan) est réservée au salon. La salle de bains et la cuisine (au milieu du plan : cuisine à droite, salle de bains à gauche) sont installées dans l'espace d'une chambre de bonne et demie environ, et le long couloir donne désormais sur l'entrée principale.
Les deux chambres sont, quant à elles, entièrement aménagées dans les combles, l'une au-dessus du salon et l'autre au dessus de la salle de bains, accessibles toute les deux par un escalier menant à un palier communiquant.
Réunir des chambres de bonne et aménager des combles

Une entrée et un couloir tout en lumière

Une entrée et un couloir tout en lumière - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller
Une entrée et un couloir tout en lumière - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller © Joanna
L'entrée de l'appartement donne sur un couloir tout en longueur encadré par des placards sur-mesure. Leurs portes miroirs renvoient la lumière diffusée à travers la grande fenêtre.
"Au sol, nous avons choisi un carrelage imitation parquet gris, également présent dans la cuisine et la salle de bains pour conserver une unité visuelle et ne pas couper les espaces", nous précise Éloïse Moutiez.
Une entrée et un couloir tout en lumière

Une cuisine sur-mesure

Une cuisine sur-mesure - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller
Une cuisine sur-mesure - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller © Joanna
Dans le prolongement de l'entrée, l'on trouve une cuisine fabriquée sur mesure à l'aide de caissons IKEA standards, pour des raisons financières.
Ces derniers sont découpés pour intégrer parfaitement cet espace sous pente et plein d'alcôves. Des étagères sont également intégrée à l'espace, afin d'optimiser des niches qui auraient été perdues autrement.
Une cuisine sur-mesure

Une verrière dans la cuisine au style industriel

Une verrière dans la cuisine au style industriel  - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller
Une verrière dans la cuisine au style industriel - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller © Joanna
Entre l'entrée et la cuisine, une verrière gris foncé au style industriel renferme la salle de bains.
Une verrière dans la cuisine au style industriel

Une salle de bains qui suit la ligne de la cage d'escalier

Une salle de bains qui suit la ligne de la cage d'escalier - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller
Une salle de bains qui suit la ligne de la cage d'escalier - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller © Joanna
La salle de bains doit sa forme atypique à l'implantation même de l'appartement. En effet, elle suit la courbe de la cage d'escalier d'accès (visible sur le plan, page 2).
Le plan de toilette longe le mur arrondi pour qu'aucun espace ne soit perdu. La baignoire trouve sa place dans le coin que forme la verrière, les propriétaires profitent ainsi de la lumière perçant le verre dépoli.
À l'autre bout du plan de toilette, se trouve un cabinet de WC fermé.
Les couleurs de cette salle de bains en toute simplicité sont en harmonie avec le reste de l'appartement, avec des teintes boisées, grises et blanche.
Une salle de bains qui suit la ligne de la cage d'escalier

Des poutres apparentes pour un salon authentique

Des poutres apparentes pour un salon authentique - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller
Des poutres apparentes pour un salon authentique - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller © Joanna
"Nous voulions offrir à nos clients un salon aussi grand que possible. Il a donc été aménagé dans deux chambres de bonne", explique Éloïse Moutiez.
Dans cet espace atypique, sous pente, les poutres en bois attirent l'œil immédiatement.
Ces poteaux en bois ont été découverts pendant le chantier pour la plus grande joie des propriétaires et des architectes ! "Nous n'avons pas hésité une seconde sur leur sort : il fallait les garder et surtout les mettre en valeur", nous raconte l'une d'elles.
Les poutres ont donc été rendues apparentes et traitées pour une mise en valeur totale. Outre leur aspect esthétique, ces poteaux séparent la salle à manger du salon.
La dissociation des espaces dans la pièce à vivre se fait également visuellement grâce à la couleur. Près de la fenêtre un coin lecture a été aménagé dans une niche, accueillant anciennement une cheminée.
C'est la couleur bleue, tranchant avec le blanc omniprésent, qui définit cette zone.
Question décoration, le bois est à l'honneur, à travers les poutres bien sûr, mais également à travers des accessoires et du petit mobilier comme la table basse ou la malle, servant de surface d'appoint.
Des poutres apparentes pour un salon authentique

Un puits de lumière au dessus de la salle à manger

Un puits de lumière au dessus de la salle à manger - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller
Un puits de lumière au dessus de la salle à manger - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller © Joanna
Au dessus de la table à manger, à gauche du coin salon, une verrière illumine l'espace. D'origine, elle est située à l'emplacement de l'ancienne trémie où passait l'escalier de service.
Cette verrière est en phase avec la recherche de mise en valeur de l'existant par les architectes, et ajoute au cachet de l'appartement.
Un puits de lumière au dessus de la salle à manger

Une hauteur sous plafond inégale mais maîtrisée

Une hauteur sous plafond inégale mais maîtrisée - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller
Une hauteur sous plafond inégale mais maîtrisée - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller © Joanna
Au-dessus du salon et de la cuisine, un système de "boites suspendues", comme les appelle Éloïse Moutiez, cache les deux chambres à coucher, aménagées dans les combles.
La "boîte" au fond bleu que l'on aperçoit au-dessus du canapé renferme la première chambre avec un lit simple, tandis que la seconde, la chambre principale, est installée au-dessus de la salle de bains.
Lors du chantier, l'une des préoccupations d'Éloïse Moutiez et de Marion Haller était de conserver une hauteur sous plafond confortable malgré la création de ces "boîtes".
"Pour palier les désagréments liés aux différences de hauteur, nous avons installé le coin canapé sous les espaces les plus bas pour plus de confort. Nous avons également étudié la profondeur des 'boîtes' de façon à avoir minimum 2 mètres sous poutres et 2,20 mètres sous plancher", nous confie l'architecte.
Une hauteur sous plafond inégale mais maîtrisée

Une chambre adaptée à la charpente existante

Caisson de lit sur mesure
Caisson de lit sur mesure © Joanna
Les deux chambres de la maison sont donc aménagées dans ces "boites suspendues". Elles sont accessibles par un seul et même escalier et reliées l'une à l'autre par un palier communiquant.
La première de ces deux chambres, la plus petite, est située au-dessus du salon. Les architectes ont dû composer avec l'existant pour appréhender l'espace, comme nous l'explique Héloïse Moutiez : "Il a fallu que l'on s'adapte à la charpente existante. Nous avons découvert un poteau porteur traversant la pièce, et créé un caisson autour pour installer le lit", nous explique-t-elle.
Comme sur une estrade, c'est donc ce caisson qui sert de sommier et surélève le lit.
Une chambre adaptée à la charpente existante

Des espaces optimisés

Chambre sous pente
Chambre sous pente © Joanna
Tous les espaces sous pente sont mis à profit, l'on remarque notamment la bibliothèque improvisée dans une niche.
Des espaces optimisés

Des rangements sur mesure

Des rangements sur mesure - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller
Des rangements sur mesure - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller © Joanna
Dans la chambre principale, une nouvelle fenêtre de toit a également été installée et des placards sur-mesure sont présents pour ne perdre aucun cm², malgré la forme plus qu'atypique de cet espace.
Tous les recoins sont utilisés, comme ce renfoncement à gauche du lit, idéal en petite bibliothèque.
La niche au dessus du lit, peinte en gris, donne de la profondeur à la pièce et crée une harmonie en respectant les codes couleur de l'appartement. Elle fait également office de tête de lit.
Au fond de cette chambre, les architectes ont aménagé un espace technique regroupant notamment la VMC et le chauffe-eau, dans un espace pensé comme un grenier, installé au dessus de la salle de bains.
Des rangements sur mesure

Fiche technique du projet

Fiche technique du projet - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller
Fiche technique du projet - Rénovation d'un appartement sous pente Moutiez Haller © Joanna
Rénovation de quatre chambres de bonne sous les toits de Paris, réunies pour créer un seul appartement sur deux niveaux.
Maître d'ouvrage : privé
Maître d'œuvre : Moutiez-Haller Architecture
Localisation : Paris, 75008
Surface : 70 m²
Date de livraison : fin avril 2014
Durée de chantier : 5 mois
Budget : privé
Fiche technique du projet
Nous vous recommandons

Leader européen des systèmes d’évacuation de fumées, Cheminées Poujoulat conçoit des solutions innovantes qui optimisent les performances des appareils de chauffage. Personnalisables et design, les sorties de toit et conduits en inox apportent confort et sécurité

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic