L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un mur alliant végétal et céramique

Par C.G et G.N
,
le 24 octobre 2013
Les murs végétaux évoluent : une entreprise a ainsi récemment développé un système d'éléments modulaires autoportants composé d'une surface poreuse et d'une couche de béton fibré ultra-haute performance qui enserrent le substrat. Présentation de ce nouveau concept.
Les façades végétales gagnent du terrain en milieu urbain : adaptées à la construction durable, elles jouent le rôle de climatiseur naturel et d'absorbeur de son. La Haute école du paysage d'ingénierie et d'architecture de Genève et l'entreprise Creabeton Matériaux (filiale du cimentier Vicat) ont travaillé ensemble pendant deux ans à l'élaboration d'un système breveté d'éléments autoportants de façades végétales ventilées, baptisé Skyflor.
Mais comment cette idée a-t-elle germé ? Tout a démarré lors d'une rencontre entre un artiste céramiste Jacques Kaufman et un paysagiste Robert Perroulaz : "ils ont réfléchi ensemble à unir leurs capacités et compétences sur la céramique et la végétalisation afin de présenter un projet lors du salon des inventions de Genève. C'est là que Vicat a découvert le projet", explique Agnès Petit, responsable de développement de nouveaux produits pour Creabeton Matériaux. Ainsi, les deux acteurs souhaitant développer et commercialiser leur trouvaille, se sont associés à l'industriel.

Végétal, céramique, substrat, béton

Qu'en est-il du principe ? Il s'agit d'une face poreuse externe, en céramique, qui accueille la végétation. "Ici, le végétal est planté, on sème à la verticale pour faire pousser à la verticale à partir de graines. Se mélangent des graminés, des prairies fleuries, des edelweiss sans oublier des plantes alpines ", souligne Agnès Petit. Les racines se fixent à cette couche et la traversent pour atteindre le substrat et y trouver eau et nutriments.
Spécialement conçu pour permettre une croissance optimale des plantes, il contient des matières organiques et minérales et peut "respirer" grâce à la porosité de la céramique. Le tout est soutenu par une couche de béton fibré à haute performance, un support efficace pour la façade, qui se caractérise par une épaisseur et un poids contenus. La paroi végétalisée devient donc autoportante.

Des murs témoins

Un succès ? Pas vraiment encore, mais le projet s'installe peu à peu : "Les architectes commencent à être séduits notamment parce que l'on peut faire des éléments et des modules sur-mesure selon les opérations.
En outre, l'alliance du blanc de la céramique et du vert des plantes est un atout
", précise Agnès Petit.
Quid de l'entretien ? Tout simplement un à deux arrosages par jour selon l'orientation et le type de plantes. A cela s'ajoute un à deux entretiens par an (coupe, taille...). Quant au coût pour une façade végétalisée, il oscille entre 817 et 1.633 euros/m2, un prix comprenant le montage, l'irrigation et l'entretien la première année : "Des chiffres qui varieront selon la surface et les délais de fabrication et qui devraient également différer en France en raison d'une main d'œuvre moins onéreuse qu'en Suisse", précise Agnès Petit.
Actuellement, un mur anti-bruit est en cours de construction à Neuchâtel et plus récemment une façade témoin a été érigée à Genève, rue Ernest Pictet. Si ce dernier mur est en phase test, certains pays d'Asie sont déjà sur les rangs. A suivre...
Découvrez en pages suivantes le mur test de Genève.
Un mur alliant végétal et céramique

Les multi-couches

matériau
matériau © Vicat
Ici, on peut voir l'empilement du végétal, de la céramique, du substrat et du béton qui forme le Skyflor.
Les multi-couches

De nombreuses variétés en test

mur skyflor
mur skyflor © Vicat
Le mur Skyflor de Genève teste actuellement plusieurs espèces végétales : graminés, des prairies fleuries, des edelweiss sans oublier des plantes alpines.
De nombreuses variétés en test

Un mur, plusieurs acteurs

Un mur, plusieurs acteurs - Vicat
Un mur, plusieurs acteurs - Vicat © Vicat
Creabeton et Hepia (Haute école du paysage d'ingénierie et d'architecture de Genève) travaillent ensemble depuis 2011 pour développer une nouvelle génération de murs végétaux. Ce projet de recherche a abouti à la création de SKYFLOR®, un système breveté d'éléments modulaires, composés d'une surface poreuse recouvrant une couche robuste de béton fibré à ultra haute performance.
Un mur, plusieurs acteurs

Skyflor, un projet récompensé

mur végétal
mur végétal © Vicat
Présenté en Suisse à l'occasion du Forum Façade Végétale, SKYFLOR®, qui sera développé à l'international, a reçu en 2010 la médaille d'or au Salon international des inventions de Genève dans la catégorie "Bâtiment / Architecture".
Skyflor, un projet récompensé
Nous vous recommandons

Visite en images de cette étonnante demeure qui jongle entre tradition et modernité, opacité et transparence, formes compactes et volumes généreux.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic