L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Conseils pour utiliser le blanc et les neutres en peinture

Par Rouba Naaman-Beauvais
,
le 11 février 2019
Le plafond peint en blanc, une valeur sûre ? Plutôt une erreur ! Au lieu d'un blanc optique, tablez plutôt sur une teinte neutre qui mettra en valeur les couleurs de vos murs. Nos conseils.
Ça y est, vous avez choisi les couleurs majeures pour votre salon ou votre cuisine. Reste à prendre la peinture pour le plafond et les menuiseries et, bien sûr, vous vous tournez vers du blanc. Erreur ! Et non des moindres, car ce choix pourrait rendre le résultat final bien décevant.

Le blanc, faux-ami en peinture


Le blanc, neutre ultime, est en réalité un faux-ami. "Le blanc est redoutable, flagrant, un exemple à ne pas suivre", insiste Eric Martel, expert couleur pour Farrow & Ball. En effet, un blanc absolu capte toute la lumière et n'autorise aucun défaut sur le mur.

Mais ce n'est pas le seul défaut du blanc. "Un blanc optique, de type 'électroménager', donnera systématiquement un rendu gris", ajoute Eric Martel. Attention, donc, à choisir la facilité en optant pour un "simple" blanc au détriment d'une autre couleur neutre.

Définition de la couleur neutre


Un neutre, qu'est-ce que c'est ? Il s'agit d'une couleur qui ressemble beaucoup à un blanc, pour un oeil novice, et qui aura finalement le rendu d'un blanc une fois installé sur votre mur. Concrètement, c'est la couleur très claire, quasi-blanche, qui vient mettre en valeur la teinte phare de la pièce.

Un exemple de teinte neutre, qui paraît blanc lorsqu'il est placé près d'une couleur forte
Un exemple de teinte neutre, qui paraît blanc lorsqu'il est placé près d'une couleur forte © Farrow & Ball
 

Bien choisir son neutre


Chantilly, blanc antique, vanille, lin, crème, coquille d'oeuf, dentelle, ivoire, perle, ficelle, craie, les termes utilisés pour nommer les neutres très proches du blanc foisonnent ! Alors comment choisir la teinte idéale pour votre intérieur ?

"Il existe plusieurs familles de neutres, qui correspondent aux familles de couleurs", nous explique Eric Martel. En clair, chaque palette (rouges, bleus, verts, jaunes, etc.) inclut une gamme de neutres correspondante. En associant une couleur principale à un neutre issu de la même palette, vous serez sûr de ne pas vous tromper.

Les différentes familles de neutres et leurs effets


Un exemple de tons gris faciles à vivre, une famille de neutres en peinture
Un exemple de tons gris faciles à vivre, une famille de neutres en peinture © Farrow & Ball
 

Eric Martel nous apporte son éclairage sur les différentes palettes de neutres :
  • Les neutres traditionnels : ils apportent une sensation de déjà-vu, une patine fictive qui donne ambiance très confortable. "Incluant systématiquement une touche de vert de gris, ces neutres s'associent très bien avec les verts, les bleus" ;
  • Les neutres à base de jaune : une bonne idée pour un intérieur de style campagne champêtre ou méridional. "Ces blancs cassés et ces jaunes mastic ont parfois une touche de pigment noir qui leur donne un cachet supplémentaire" ;
  • Les neutres à base de rouge : plus chaleureux, ils s'invitent très bien dans les intérieurs classiques comme modernes, à la campagne comme à la ville. Une solution sans risque ;
  • Les neutres contemporains : des beiges à réserver aux ambiances citadines. "Un ajout de pigment lilas leur donne plus de chaleur et plus de modernité" ;
  • Les tons gris faciles à vivre : des gris clairs mais chaleureux, ils créent une ambiance plus vintage. "Certains, au plafond, donne la sensation d'un blanc, d'une ambiance très nordique, gustavienne" ;
  • Les tons frais architecturaux : ces gris plus froids offrent une orientation plus urbaine, façon loft. "Ils génèrent une fraîcheur, une touche industrielle ou zen".
 

3 astuces pour utiliser intelligemment les neutres


Associer des teintes neutres aux murs, au plafond et sur les menuiseries permet de créer une ambiance unique
Associer des teintes neutres aux murs, au plafond et sur les menuiseries permet de créer une ambiance unique © Benjamin Moore
 

A moins d'opter pour une pièce habillée uniquement de tons marquants, le neutre est incontournable. Mais il peut aussi devenir un atout dans certains cas de figure, précise Eric Martel.
  • Mettre en valeur le contenu de la pièce, en mariant entre elles différentes familles de neutre. Le centre de l'attention est alors le mobilier et la décoration, et non les murs ;
  • Relier visuellement entre elles deux pièces de couleurs différentes, en choisissant un neutre commun aux deux. Le "fil rouge" est alors évident ;
  • Créer un décor unique en combinant plusieurs teintes au sein d'une seule famille de neutres, en évitant toujours le blanc y compris sur le plafond. Un camaïeu tout en douceur, très tendance en 2019 !
Conseils pour utiliser le blanc et les neutres en peinture
Nous vous recommandons

A l'occasion des Assises du logement en novembre dernier, les experts se sont relayés pour dresser un portrait-robot de nos habitations. Zoom sur le confort et la qualité de l'air intérieur.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic