L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Un ancien couvent transformé en maison pleine de charme

Par Stéphanie Thibault
,
le 18 février 2020
Un ancien couvent transformé en maison pleine de charme
Un ancien couvent transformé en maison pleine de charme © Mickael Pijoubert
Habilement transformé, cet ancien couvent offre un environnement singulier, où le charme et l'élégance des vieilles pierres se marient parfaitement au confort moderne d'un hébergement haut-de-gamme.
C'est un endroit un peu hors du temps, où les pierres ont une histoire à raconter. Situé aux portes de Millau, cet ancien couvent du XIXe siècle a abrité durant quelques années les Sœurs Blanches, une congrégation des sœurs missionnaires de Notre-Dame d'Afrique. Aujourd'hui transformé en établissement hôtelier haut-de-gamme, le Couvent de la Salette accueille les visiteurs dans un univers singulier, plein de charme et d'élégance.
Pour Stéphanie Perris, la nouvelle propriétaire qui a rénové la bâtisse, c'est un véritable projet de vie. C'est aussi un retour aux sources puisque c'est là qu'elle a grandi. "Mes parents, passionnés de vieilles demeures, l'avaient acheté en 1973" nous confie-t-elle. "Tout n'était pas exploité à l'époque, mais ils avaient commencé à le rénover". Quand ils lui ont transmis, elle n'a pas hésité longtemps à quitter la région parisienne et changer de vie pour retaper le bâtiment.
La tâche qui l'attendait, pourtant, a plusieurs fois pris des allures de sacerdoce. "C'est une aventure de longue haleine, qui a mis trois ans à se concrétiser. J'ai failli abandonner plusieurs fois" avoue-t-elle. Le site se trouvant dans un périmètre classé, il a fallu obtenir de nombreuses autorisations. "Il a ensuite fallu constituer une équipe d'artisans, et puis, enfin, se lancer dans les travaux".
Quatorze mois ont été nécessaires pour rénover et aménager le bâtiment. Stéphanie Perris a mis un point d'honneur à ne pas dénaturer l'architecture d'origine. Elle a donc fait en sorte de préserver l'identité de la bâtisse et son patrimoine, tout en la transformant en un lieu unique, à mi-chemin entre la maison de famille et l'hôtel haut-de-gamme. Le résultat est époustouflant. Visite en images de cette demeure ancienne au charme unique.
Un ancien couvent transformé en maison pleine de charme

L'élégance d'un hôtel, le charme d'une maison

L'élégance d'un hôtel, le charme d'une maison
L'élégance d'un hôtel, le charme d'une maison © Mickael Pijoubert
Pour Stéphanie Perris, pas question de trahir l'architecture d'origine du bâtiment. "Mes parents étaient amoureux des vieilles pierres. Ils n'ont jamais rénové à outrance, la bâtisse était donc quasi intacte" indique la propriétaire les lieux. Stéphanie a donc mis un point d'honneur à apporter le moins de modifications possibles à l'édifice afin de mettre en valeur ce précieux héritage. "L'objectif était de trouver un équilibre, avoir l'élégance d'un hôtel et le charme d'une maison" ajoute-t-elle.
L'élégance d'un hôtel, le charme d'une maison

Une architecture subtilement mise en valeur

Une architecture subtilement mise en valeur
Une architecture subtilement mise en valeur © Mickael Pijoubert
"La structure a été très peu modifiée, on a fait en sorte d'optimiser l'existant" indique la maîtresse des lieux. A l'image des salons, Stéphanie Perris a donc joué avec les volumes pour aménager les différentes pièces, et fait en sorte de créer le moins de cloisons possible. Si quelques ouvertures ont dû être découpées ici et là - " quatre seulement" - elles ont été réalisées dans le respect du bâtiment. Dans le même esprit, les murs en pierre ont soigneusement été nettoyés pour mettre en lumière la pierre bleue de la région.
Une architecture subtilement mise en valeur

Une demeure ancienne au charme préservé

Une demeure ancienne au charme préservé
Une demeure ancienne au charme préservé © Mickael Pijoubert
Pour conserver tout ce qui fait le charme de la bâtisse, Stéphanie Perris n'a pas non plus hésité à revoir ses plans. "Certains aménagements revenaient à détériorer le bâtiment" explique-t-elle. "Par exemple, au rez-de-chaussée, on trouve une succession d'arches mais il n'y a quasiment aucune porte. Réglementairement pourtant, il fallait cloisonner. Faire aménager l'ascenseur nécessitait aussi de sacrifier certains espaces" détaille-t-elle. Les chambres, comme les salons, ont donc été aménagées dans les volumes existants.
Une demeure ancienne au charme préservé

Des chambres aux volumes généreux

Des chambres aux volumes généreux
Des chambres aux volumes généreux © Mickael Pijoubert
Le Couvent de la Salette compte six chambres à la superficie très généreuse : quatre chambres de 40 m2 et, au dernier étage, deux suites de 90 m2. Là encore, pas question de métamorphoser la bâtisse. "On a gardé les espaces qui existaient déjà, tout en offrant du confort" indique Stéphanie Perris. Chaque chambre est donc un subtil mélange d'ancien et de moderne. Les vieilles pierres se marient ainsi au mobilier contemporain, créant une atmosphère apaisante au luxe discret.
Des chambres aux volumes généreux

Des salles de bains confortables et élégantes

Des salles de bains confortables et élégantes
Des salles de bains confortables et élégantes © Mickael Pijoubert
Chaque chambre dispose d'une spacieuse salle de bains. Là aussi, Stéphanie Perris a privilégié le confort et l'élégance. "L'idée était de proposer du haut-de-gamme mais on ne voulait pas quelque chose de clinquant. On a donc a travaillé beaucoup de blanc, des couleurs claires, des choses qui apaisent" nous confie-t-elle. Les pierres côtoient ainsi de grands carreaux de marbre blanc, mais aussi du bois ou encore du béton...
Des salles de bains confortables et élégantes

Des clins d'œil à l'ancienne vie du couvent

Des clins d'œil à l'ancienne vie du couvent
Des clins d'œil à l'ancienne vie du couvent © Mickael Pijoubert
Partout dans la maison, l'identité du bâtiment et le souvenir de son ancienne vie ne sont jamais très loin. C'est aussi le cas dans les couloirs, où l'enfilade de portes rappelle, comme un clin d'œil, l'emplacement des anciennes cellules des sœurs.
Des clins d'œil à l'ancienne vie du couvent

Des suites mansardées pleines de caractère

Des suites mansardées pleines de caractère
Des suites mansardées pleines de caractère © Mickael Pijoubert
Nichées au dernier étage, les deux suites possèdent en plus le charme des pièces mansardées. La charpente ancienne, apparente, attire le regard et donne à l'ensemble un vrai caractère. Aménagée avec la même élégance et la même sobriété que le reste de la demeure, chaque suite offre un univers singulier, où l'identité du bâtiment et le souvenir de son ancienne vie apparaissent toujours en filigrane.
Des suites mansardées pleines de caractère

Des salles de bains dignes d'une suite de luxe

Des salles de bains dignes d'une suite de luxe
Des salles de bains dignes d'une suite de luxe © Mickael Pijoubert
Miroir à l'ancienne, vasque au profil design, douche à l'italienne et baignoire îlot. Dans chacune des suites, une vaste salle de bains offre tout le confort et le raffinement d'un hôtel haut-de-gamme. Stéphanie Perris a, ici aussi, réussi l'alliance parfaite d'éléments anciens à d'autres, plus modernes.
Des salles de bains dignes d'une suite de luxe

De vastes baignoires îlot dans chaque salle de bains

De vastes baignoires îlot dans chaque salle de bains
De vastes baignoires îlot dans chaque salle de bains © Mickael Pijoubert
Parce que l'espace est déjà une forme de luxe, Stéphanie Perris a profité des volumes dont elle disposait pour créer des salles de bains XXL. Une vaste baignoire îlot aux courbes élégantes trône ainsi dans chacune d'elles, offrant un vrai moment de détente à ses occupants.
De vastes baignoires îlot dans chaque salle de bains

Un spa dans un écrin minéral

Un spa dans un écrin minéral
Un spa dans un écrin minéral © Le Couvent de la Salette
Stéphanie Perris a transformé les caves en espace bien-être. Piscine, sauna, hammam, bain bouillonnant, salle de massage... Tout a été pensé pour offrir une parenthèse relaxante aux visiteurs. "C'est sans doute la partie qui a demandé le plus de travail, car il fallu creuser en sous-sol pour créer des espaces confortables, jongler avec des murs de près d'un mètre d'épaisseur par endroit, prévoir une isolation adéquate pour qu'il n'y ait pas de remontées d'humidité dans les salons situés au-dessus..." explique la propriétaire qui, une fois de plus, a su préserver les pierres anciennes et créer un écrin minéral d'exception.
 

Fiche technique

Programme : réhabiliter un ancien couvent en hébergement hôtelier haut-de-gamme
Lieu : Millau
Superficie : environ 1.000 m2
Maître d'ouvrage : Stéphanie Perris (www.la-salette.fr)
Durée des travaux : 14 mois
Budget : non communiqué
Un spa dans un écrin minéral
 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic