L'HABITAT SOUS TOUS LES ANGLES

Acheter un bien immobilier : pourquoi les voyants sont au vert

Par R.N.-B.
,
le 4 janvier 2016
Immobilier immeubles ancien neuf
Immobilier immeubles ancien neuf © MAP
2015 aura été une bonne année pour le marché de l'immobilier. Les taux de crédit au plus bas et les prix stabilisés - même à Paris - ont encouragé les acheteurs à concrétiser leur projet. Les professionnels attendent un marché tout aussi fluide pour 2016.
Le marché de l'immobilier effectue-t-il un virage à 180° ? "Tous les signaux de reprise sont au vert", garantit, en tout cas, Fabrice Abraham, président du réseau Guy Hoquet. Les professionnels de l'immobilier s'accordent à qualifier 2015 d'année charnière, la tendance s'étant renversée notamment depuis l'été. Le nombre de transactions est en hausse de 11,5% chez Guy Hoquet, de 12% chez Laforêt, et de 16,2% chez Century 21.
Le marché reprend donc, sous l'impulsion des taux d'emprunt toujours au plus bas (2,20% en moyenne fin 2015). Le réseau Century 21 indique également que l'apport nécessaire à l'achat d'un bien d'une valeur de 200.000 euros environ est tombé à... 3.691 euros, contre près de 50.000 euros en 2011 ! De quoi encourager les acheteurs, en particulier les primo-accédants. Guy Hoquet évoque un retour sur le marché timide de ces jeunes foyers, qui représentent 36% des acheteurs en 2015, contre 30% l'année précédente.

Des prix en très légère baisse, même à Paris

La motivation à l'achat provient aussi des prix, en baisse - très modérée - par rapport à 2014 : -1,7% selon Laforêt (soit 2.768 euros/m2), -0,6% selon Century 21 (soit 2.481 euros/m2), -0,5% selon Guy Hoquet (soit 2.381 euros/m2).
Même à Paris, les prix baissent de 0,9%, avec un mètre carré à 7.991 euros, révèle le réseau Laforêt. Guy Hoquet évoque aussi un prix moyen en baisse au 4ème trimestre 2015 par rapport à la même période l'année précédente. Cette inflexion semble se stabiliser à la fin 2015.

2016, année prometteuse pour l'immobilier ancien

Malgré une baisse de confiance en fin d'année, suite aux attentats, le bilan est plus que positif pour les professionnels. "Depuis l'été 2015, le marché de l'ancien a changé de trajectoire. Les prix sont orientés à la hausse, les délais de vente s'accélèrent et les négociations diminuent. L'année 2015 illustre un nouvel élan", selon Yann Jehanno, directeur exécutif du Réseau Laforêt.
Et 2016 devrait suivre la même trajectoire, pour peu que les conditions favorables (prix stabilisés et taux de crédits très avantageux) se maintiennent. Reste à savoir si les secundo-accédants, frileux devant la stagnation des prix, seront tentés de mettre leur bien sur le marché, et si le prêt à taux zéro (PTZ) remanié, en place depuis le 1er janvier 2016, aura l'effet escompté...
Acheter un bien immobilier : pourquoi les voyants sont au vert
Nous vous recommandons

Avec le froid qui s'installe, la tentation de rallumer son chauffage se fait sentir. Les gestes indispensables pour chaque type d'équipements.

 
Recevez gratuitement
La newsletter Maison à Part
L'e-magazine de l'habitat sous tous les angles
Vous pouvez vous désabonner en un clic